Un nouveau Calvaire à Bailleulval

Au printemps 2020 le village a perdu son calvaire ce 1er octobre un nouveau calvaire était bébi par l'Abbé Paul

  • UN NOUVEAU CALVAIRE A BAILLEULVAL (1245 signes + 1 ou 2 photos)

 

 

 

 

            bénédiction du calvaire à Bailleulval bénédiction du calvaire à Bailleulval  Pour un village, le calvaire est un monument important qui rappelle divers évènements : une fête de la Paroisse, un temps de prière, un lieu de rassemblement pour fêter la récolte du blé. Il signale souvent l'approche d'un carrefour. A Bailleulval, il semble aussi veiller sur la grand rue.

            Lors du printemps 2020, le village a perdu son calvaire. Sa belle statue du Christ, en fonte, était beaucoup trop endommagée pour être réparée. La question de le remplacer s'est alors posée. Un calvaire, est-ce encore utile ? Quelques habitants ont répondu qu'ils y étaient attachés... Certains ayant même eu la larme à l'œil en l'évoquant.

            Après des mois de recherches et la suggestion d'un Christ "moderne" (découpé dans une croix métallique), la Maison diocésaine d'Arras nous a proposé un Christ qui venait du couvent des Clarisses. C'est ce dernier qui a fait l'unanimité.

            Didier Caron, menuisier du village, a construit une croix en bois exotique. Les marches du monument ont aussi fait l'objet d'une rénovation par l'association de réinsertion Le coin familial (située à Arras).

            Vendredi 1 octobre, après la Messe, Paul Agneray a béni ce nouveau Calvaire entouré d'une cinquantaine d'habitants et Paroissiens heureux de ce renouveau.    

F.Ducornez

Article publié par Norbert Moitel - Notre Dame de l'espérance • Publié • 296 visites