Soirée sur le diaconat

Etre diacre aujourd’hui

 

Le 30 septembre prochain, six diacres seront ordonnés en la cathédrale d’Arras par Mgr Jaeger, parmi ceux-ci un audomarois, Philippe DEWALLE.

 

dscf1095 dscf1095  

 

A cette occasion, le doyenné a organisé une conférence débat sur le thème : « Etre diacre aujourd’hui. Après avoir présenté brièvement le déroulement de la soirée, l’abbé Wiel, céda la parole à Ginette, membre de l’équipe d’accompagnement de Philippe Dewalle.

 

 

 

 

Vers une restauration.

Dans les années 40, des évêques de France mentionne le diaconat parmi les sujets qui seront traités au Concile Vatican II.

« Le ministère ecclésiastique, institué par Dieu, est exercé dans la diversité des ordres par ceux que déjà depuis l’Antiquité, on appelle évêque, prêtres, diacres » (LGn°28)

En 1966, les évêques français précisent qu’ils marquent leur préférence pour les diacres qui quotidiennement

Ainsi, les évêques français appellent au diaconat des hommes appartenant à toutes sortes de catégories professionnelles et associatives.

 

Le ministère du seuil

Le cheminement du futur diacre débute par une ou deux années de discernement, après l’interpellation. A partir de là, le postulant se constitue son équipe d’accompagnement. Ils sont neuf membres à se retrouver, toutes les six semaines, aux côtés de Philippe et son épouse, Chantal.

Des sujets précis sont traités : la prière, l’Evangile… et pour le diaconat : la notion de service, le seuil.

Lors de son ordination, Philippe recevra une lettre de mission par Mgr Jaeger. Un diacre ne remplace pas un prêtre, il est au service du peuple de Dieu, en communion avec son évêque.

Il va vers ceux qui sont loin de l’Eglise, il est au service des hommes et les femmes de ce temps, le diaconat, c’est le ministère du seuil. Le diacre établit le lien entre le cœur du monde et le cœur de l’Eglise.dscf1096 dscf1096  

 

Quelques chiffres :

En France, 89 % des diacres sont mariés (8% sont célibataires et 3% veufs).

Le nombre des diacres est un constante progression, les actifs représentent 55% et les retraités 45%.

Dans le diocèse, on compte 37 diacres.

 

Et les femmes ?

Lors du synode romain de 1987, consacré aux laïcs dans l’Eglise et dans le monde, des évêques ont demandé le rétablissement du diaconat féminin, en se fondant sur la réalité historique antérieure, ainsi que, sur le refus d’une discrimination à l’égard des femmes et sur les besoins actuels de la mission.

 

E Houzeaux

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 2803 visites