Il est présent, Monsieur Vincent…

Après tant d'années de présence parmi nous, les Filles de la Charité ont quitté notre paroisse

 

Il est présent, Monsieur Vincent… Même après 350 ans…
 
Saint Vincent de Paul, patron de notre paroisse, est l’un des Saints les plus populaires de France. Cependant, nous le connaissons peu…
Vincent, après avoir été élevé près de Dax chez ses parents qui étaient paysans, devient prêtre en 1600. Avide de voyage et de rencontre, il part à l’aventure, mais se fait capturer et devient esclave en Tunisie. Après s’être échappé, il recherche un certain succès personnel en intégrant de grandes familles Nobles de l’époque. Un jour, alors qu’il va donner l’extrême onction à un pauvre homme en fin de vie, il découvre que le Seigneur est présent aux côtés de ces personnes. C’est après cet épisode qu’il commença à prêcher que le Seigneur se trouve auprès des personnes dans le besoin : « Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites ». Ne pouvant assurer cette Evangélisation seul, il demande l’aide d’autres prêtres qu’il enverra en mission : les prêtres Lazaristes (ou prêtre de la mission).
Il sollicite également les Grandes Dames afin qu’elles aillent aider les pauvres : c’est ainsi que naquirent Les Dames de la Charité. Mais cela étant encore bien insuffisant, il crée avec l’aide de Louise de Marillac, les Filles de la Charité.
Ayant œuvré pour les plus petits tout au long de sa vie en devenant même un des personnages les plus important du Royaume de France, il meurt à l’âge de 80 ans, le 27 septembre 1660.
 
Notre paroisse comptait, il y a encore quelques années plusieurs filles de la Charité… Vous vous souvenez : les sœurs avec leur cornette ? Après de très nombreuses années parmi nous au sein du bassin minier, la communauté des sœurs de Grenay disparait. La mort de sœur Hélène, le départ de sœur Marie pour cause de santé entraîne inévitablement la fermeture de la maison, sœur Monique ne pouvant, à l’âge de 83 ans, y demeurer seule. Le 26 octobre, les laïcs et prêtres de la paroisse, ont félicité Sœur Monique, fille de la charité depuis 60 ans, présente à Grenay depuis 30 ans et plus particulièrement au service de la cité des Brebis à Bully. La maison des sœurs s’est refermée le 31 octobre en laissant derrière-elle une histoire et une humanité que nous nous devons de faire perdurer.
 

A l’image de St Vincent, les filles de la Charité ont œuvré au milieu de nous, comme témoin de notre Seigneur auprès des plus petits. Alors, comme le voulait St Vincent : c’est à notre tour, laïcs, de continuer son œuvre de charité afin de témoigner de l’Evangile et d’aider ceux qui en ont le plus besoin. Oui, Monsieur Vincent est encore bien présent parmi nous… La balle est dans notre camp !

Article publié par Paroisse St VINCENT • Publié • 1092 visites