La soirée des vœux du doyenné de la Morinie

Se retrouver, échanger, déguster puis prier ensemble

Le traditionnel apéritif dinatoire dit des « vœux du doyenné » avait lieu, jeudi soir 21 janvier, à Lumbres.

L'occasion pour une petite centaine de permanents, animateurs ou responsables de mouvements et services d'église des quatre paroisses du doyenné, Saint-Benoît en Morinie, Saint-Pierre sur l'Aa, Saint-Jean Baptiste en pays lumbrois, Notre-Dame du Haut-Pays et Mère Teresa de se rassembler autour de ses prêtres et membres des EAP.DSCN0678 DSCN0678  

Une initiative nouvelle permettait à chacun de se faire rapidement connaître ou reconnaître des membres des autres paroisses. Chacun fut invité, à l'entrée, à DSCN0675 DSCN0675  porter sur un mini-badge son nom, prénom et sa paroisse.

Après avoir goûté aux premiers canapés d'apéritif, l'assemblée se tourna vers un montage-vidéo mêlant humour et réflexion sur le lancement de l'année de la Miséricorde et l'importance que notre pape François lui donne dans le monde actuel.

Le père Laurent Boucly, doyen, revint sur les temps forts que sont, après l'année de la vie consacrée, l'année de la Miséricorde, marquée chez nous par l'ouverture de la porte du Jubilé de l'année Sainte dans la cathédrale de Saint-Omer : " Nous avons à continuer la mise en œuvre du synode provincial. Les quatre axes sont des repères à vivre simplement en chacun de nos groupes, mouvements ou services : Mission, Proximité, Communion, Participation. Que cette année de la miséricorde renouvelle notre élan. La miséricorde DSCN0680 DSCN0680  qui est l'amour de Dieu pour nous et qui est la charité que nous vivons entre nous ».

Après échanges et retrouvailles dans un climat chaleureux, l'assistance rejoignit l'église voisine pour prier et chanter ensemble : « Il a pour nom Miséricorde, Dieu de tendresse et de pitié, Dieu qui se donne et qui pardonne, car éternel est son amour ». Précédent l'évangile du fils prodigue et la prière du pape François pour l'année de la Miséricorde, ce chant DSCN0677 DSCN0677  créé spécialement pour cette année sainte, fut repris en chœur par l'assemblée ne faisant plus qu'un seul « corps » comme l'exprimait aussi le chant final, le chant du synode : « Que nos vies s'ancrent dans la prière, signe de paix, rayon de joie ; fais de nous un corps qui soit sel et lumière... »

Le père Laurent clôtura la cérémonie par ces mots : « Un grand merci aux personnes qui ont organisé cette soirée... Et bonne et heureuse année de la miséricorde ».

Jean-Paul Chavaudra

(Regard en Marche)

 

DSCN0679 DSCN0679  

Article publié par Jean-Paul Chavaudra - Regard en Marche Saint Benoît en Morinie • Publié • 955 visites