traversée du Désert

rétrospective et témoignages

Traversée du désert

« En ces jour-là, dans le désert le peuple manquant d’eau, souffrit de la soif et récriminait contre Moise…. »(1ére lecture du dimanche  15 mars)

 

       Le 26 février quand nous sommes entrés dans le carême, nous ne nous doutions pas de la traversée du désert qui s’en suivrait!

      Tout avait commencé comme chaque année malgré les informations internationales alarmantes. Le 1er mars, des assemblées de prières avaient été tenues dans la plupart de nos clochers  et le 8 mars nous étions nombreux autour des enfants, leur famille et de l’assemblée paroissiale pour célébrer  le deuxième dimanche du carême  avec ce mot d’ordre : « Avançons d’un pas humble ».

     Puis vint le troisième dimanche avec son cortège de mauvaises nouvelles et de contraintes.

 

Ce 14 mars et ce 15 mars furent particulier .Le samedi à Beaumetz les loges,  c’est l’abbé Florentin qui  présidait la célébration en remplacement de L’abbé Paul contraint de rester chez lui. Son homélie m’a marqué. En effet, c’est sous un autre angle que j’ai compris l’évangile de la Samaritaine. Il a présenté la Samaritaine comme étant cette femme confinée  à cause de ses mœurs et qui allait au puits à une heure de la journée à laquelle elle ne rencontrerait personne ; cela ne vous rappelle rien ! Le Christ en quelque sorte l’a guérit et elle a pu rejoindre sa communauté.

2020-03-08_103501messe des familles a Riviere 2020-03-08_103501messe des familles a Riviere       Le lendemain, dimanche 15 mars, quelques personnes en prière  clôturaient, pour une durée indéterminée, le temps où nous pouvions participer à la messe ou à des assemblées de la parole….les portes de nos églises se sont  refermées sur un grand vide mais pas celles de  nos cœurs  qui, en ce temps de crises, doivent s’ouvrir à l’écoute de la parole de Dieu et aussi aux appels de celles et de ceux qui sont dans la détresse. La phrase qui avait été retenue en ce 3éme dimanche de carême était « soyons disponibles »…….

 

    Durant le confinement qui a suivi  nous avons vécu des moments difficiles mais nous avons découvert des richesses insoupsonnées d'adaptation pour vivre notre foi, sans oublier la solidarité .

   Je vous propose en pièce jointe quelques témoignages dont certains sont parus dans l'édition de Regarden marche, édition de juin.

NM

 

 

 

Article publié par Norbert Moitel - Notre Dame de l'espérance • Publié • 137 visites