Marche pour la journée des vocations

Doyenné 7-Vallées-Ternois

Marche pour les vocations Marche pour les vocations  Pour la 52ème journée mondiale des vocations, le 27 avril, les consacrées et le doyenné 7-Vallées-Ternois ont préparé une marche de prière et de partage pour demander des vocations, prêtres et consacré(e)s, dont l’Eglise a tant besoin. Thème: “l’Eglise a besoin de toi, le monde a besoin de toi, ta paroisse a besoin de toi !”

 

Nous étions une trentaine de marcheurs, parents et enfants. La pluie ne nous pas arrêtée (elle ne s’est pas arrêtée non plus !)...  Nous avons fait 6 kms dans le partage, la joie, l’espérance. Le passage de l’évangile sur les disciples d’Emmaüs a accompagné notre route.

A mi-parcours nous nous sommes réunis autour de quelques questions :

  • Qui sommes nous à faire route ensemble ?
  • De quoi parlions-nous en chemin ?

Nos réponses évoquaient nos joies, nos préoccupations, nos paroisses. Tous, nous portons le désir que viennent de nombreuses vocations pour notre Eglise. Nous espérons qu’un de nos enfants nous dise : « je veux être prêtre ou sœur… ». Notre paroisse compte sur nous… L’Eglise compte sur nous ! Nous avons repris la route sous la pluie.

 

Nous arrivons à l’abbaye de Blangy-sur-Ternoise, d’où étions partis le matin. un bon goûter nous attendait et nous avons continué notre partage du matin. L’institut Notre Dame de vie réside en ce lieu. La communauté y développe accueil, retraite, temps forts, etc. C’est un lieu de ressourcement. 

 

Bientôt le jour baisse et il nous faut clôturer la journée de marche par la prière du soir que les consacrées avaient préparée. Textes et chants sur l’appel du Seigneur, le don de soi et le désir de répondre à la volonté de Dieu scandent notre prière.  Le plus jeune, appelé Joseph, âgé de 3 ans voulait lui aussi dire son petit mot, il a dit tout doucement : «  Merci ! »  C’est un mot jailli du cœur et que chacun voulait redire. Avant de partir, le prêtre présent nous envoie chacun vers notre mission et, comme les disciples d’Emmaüs qui repartent annoncer aux autres ce qu’ils ont vécu sur la route, nous aussi, nous repartons plein de joie de cette belle rencontre et du désir de continuer à témoigner de Celui qui nous habite.

 

Au cours de cette année de la vie consacrée, le doyenné nous permet de nous unir davantage, membres de différentes congrégations, instituts séculiers, vierges consacrées, prêtres. L’année n’est pas terminée et notre tournée continue dans les différentes paroisses où nous témoignons de notre vocation, lors de l’homélie de la messe. Il y a encore beaucoup d’occasions à ne pas manquer pour témoigner de notre joie d’être toutes données au Seigneur et de le servir dans son Eglise, comme nous y invite à le faire le pape François.

Sœur Marie-Gabrielle fille de la charité à Belval

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3882 visites