Une reconnaissance diocésaine pour un infatigable homme de réseaux

Michel Tillie

Michel Tillie Medaille 2019 11 Michel Tillie Medaille 2019 11  Ce 16 mai 2019, une cinquantaine de personnes des services de la maison diocésaine et de l’association du Joyel d’Arras, des bénévoles de l’Art Sacré, et des amis d’Églises ouvertes étaient présents pour honorer Monsieur Michel Tillie. Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras lui a remis la médaille du mérite diocésaine. Madame Monique Durbise, responsable du service de l’Art sacré est à l’initiative de cette démarche qui a tout de suite été acceptée par Mgr Jaeger.


Monseigneur Jaeger à ému l’assemblée en retraçant le parcours de Michel Tillie. Il n’a pas manqué d’associer Thérèse, l’épouse de Michel partie trop tôt, aux multiples engagements d’un authentique amoureux du patrimoine religieux. Pour faire connaître la cathédrale d’Arras et pour l’animer, il a créé le Joyel. En homme de réseau, il a travaillé à la coordination des activités des trois cathédrales du diocèse d’Arras. En homme de communication, il est à l’initiative de la publication d’une dizaine d’ouvrages sur l’art sacré dans le Pas-de-Calais. Ils accompagnent souvent des expositions thématiques qui circulent dans le diocèse. Son dernier grand chantier est l’introduction en France de l’association belge « Églises ouvertes ».

Les membres de son équipe lui avaient préparé une surprise de taille. Elles avaient collecté en secret et exposé une centaine d’aquarelles de Michel montrant des églises du Pas-de-Calais, ainsi que des paysages qu’il a peints sur place au cours de pélerinages.

Mgr Jaeger a bien compris que les démarches de Michel Tillie sont orientées vers l’art sacré et avant tout vers l’évangélisation et la catéchèse.

 

Michel Tillie à ensuite pris la parole en évoquant plusieurs merci.

Voici son discours.

 

Bonjour à tous, merci d’être venus parfois de loin pour former, ce soir, cette communauté ; je dis bien communauté car appartenant à différentes strates de la société, vous êtes là parce qu’une même passion nous a fait nous rencontrer et finalement nous a réunis. Je ne peux nommer chacun mais acceptez que je dise de quels horizons vous venez.

élus de conseils municipaux ou membres de la paroisse, membres d’association de sauvegarde d’une église ou de la société d’histoire locale, tous bénévoles engagés dans le réseau églises ouvertes ; Amis d’autres associations où je gravite avec vous, toujours pour la sauvegarde de notre patrimoine ;  professionnels du patrimoine ou membres d’institutions départementales, régionales ou diocésaines.

Tous nous sommes attelés au même chariot : ensemble nous essayons de faire en sorte que nos églises et leur contenu, soient des lieux ouverts et accueillants.

Votre investissement dans la valorisation de nos églises et dans l’accueil du visiteur, est un travail de patience. Notre mission est d’être à vos côtés pour vous accompagner dans ce cheminement.

Notre et non pas ma mission car il existe toute une équipe qui chaque jour collabore et œuvre pour de projet.  Nous n’existerions pas si Aude et Marie, par le passé, Sandra, Margot, mais aussi une équipe de bénévoles : Martine, Agnès, Gilbert, Jean-Luc n’étaient régulièrement avec moi. Je dois aussi dire la place, parmi nous, de Monique et de la CDAS pour la protection et la conservation des objets liturgiques et des œuvres de nos églises, et celle de Jean pour nos productions graphiques.

Je voudrais souligner le soutien permanent et efficace de nos amis de Belgique, les fondateurs du réseau Eglises ouvertes : Marc, Martine, Marguerite, Catherine, Géry. Tous aussi disponibles les uns que les autres. Sans eux le réseau français ne serait pas. Sandra et Margot ont su lier avec cette équipe les liens indispensables au bon fonctionnement de nos activités.  

Parlons un peu du Joyel et de la cathédrale, le premier étant au service de la seconde par la qualité et la volonté de ses bénévoles qui assurent toute l’année l’accueil des visiteurs. Une équipe soudée et efficace conduite maintenant par Brigitte et les membres du CA. Le Joyel c’est aussi le support de nos publications réalisées au service de chacun pour une meilleure compréhension de l’Art Sacré sous la houlette de Michel et la main avisée de Jean. Un travail de longue haleine qui nous a soudés. 

Ne parlons pas de nos relations avec l’Etat pour la gestion matérielle de la cathédrale, elles ont cordiales mais placées sous un carcan administratif qu’il faut bien connaître et accepter. Notre ABF, Catherine Madoni, et son équipe font ce qu’ils peuvent pour satisfaire nos demandes. Là aussi il s’agit d’un travail d’équipe.

Je ne peux oublier la Mission patrimoine du Conseil Départemental, en la personne de Franck, conservateur délégué des antiquités et objets d’art. Homme de conseil et vigilant il nous accorde une confiance qui facilite le travail d’inventaire et le développement du réseau. Nos missions sont complémentaires et poursuivent le même objectif. Comment ne pas travailler en équipe ? à ce niveau j’unie Anaïs notre conservatrice régionale qui accompagne notre travail d’inventaire et de protection des objets.  

Je me dois d’associer Lionel et les services diocésains il n’est pas de semaines où nous sommes appelés à les solliciter, n’est-ce-pas Alicia ! Conseils de gestion, informations immobilières ou juridiques font partie des sujets qu’il nous faut aborder. Audrey est aussi appelée de temps à autre à nous  guider dans nos recherches. Nos activités s’insèrent dans un ensemble et la communication entre nous est essentielle à la bonne marche des actions

Même le service formation est mis à contribution ! Paul qui passe nous voir tous les jours est régulièrement interpelé sur un sujet ou l’autre d’ordre théologique !

Il faut aussi évoquer les associations qui nous rejoignent sans que nous en soyons adhérents et  les amis du monde artistique. Grâce à l'Art sacré, les artistes prennent conscience qu'ils rendent hommage au Créateur et qu'ils sont invités à continuer son œuvre.

Si je fais ce détour c’est  bien pour vous dire que c’est ensemble que nous partageons l’honneur qui m’est fait  aujourd’hui. Je pense que Notre évêque acceptera que je vous associe à cette reconnaissance du diocèse car sans vous tous, sans votre connivence, je ne pourrais rien aussi Monseigneur je vous dis un très grand merci pour notre équipe et tous les bénévoles. Votre décision nous honore et nous encourage pour la suite. Merci Père Jaeger.

Je terminerai en citant mes enfants et petits-enfants qui s’intéressent aux activités de leur père et grand-père lui laissant le temps nécessaire à cela.

   

Un moment fraternel qui s’est fini par un verre de l’amitié.

 

Alicia Lieven et Jean Capelain

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 449 visites

Fermer