"Nous avons une histoire et une foi communes"

Homélie de Monseigneur Jaeger devant des jeunes catholiques canadiens

Célébration pour les jeunes canadiens Célébration pour les jeunes canadiens  De nombreux temps de receuillement, liés aux commémorations du centenaire de la bataille d'Arras, ont rythmé ce week-end des 8 et 9 avril 2017. 

 

Samedi 8 avril à 16h30, une célébration rassemblant environ 500 catholiques canadiens âgés de 12 à 15 ans a eu lieu à la cathédrale d'Arras. L'évêque d'Arras était entouré de l'abbé Gérard Leprêtre, doyen de l'Artois. 

Voici l'homélie prononcée par Monseigneur Jaeger devant ces jeunes venus de l'autre côté de Atlantique. 

 

"Il y a 100 ans, nos aînés de France ont crié vers leurs amis du Canada : venez nous aider à faire la guerre et à libérer notre pays. Aujourd’hui, les jeunes français vous disent : soyez les bienvenus pour faire ensemble la paix.
Je suis allé une fois au Canada. C’était aux JMJ à Toronto. C’était un rassemblement de jeunes du monde entier pour dire leur joie, leur bonheur et leur désir de faire ensemble une humanité nouvelle. Lorsque je disais à mes frères évêques que j’étais évêque d’Arras, ils ne voyaient pas bien. Mais quand je disais que j’étais évêque de Vimy, ils disaient : "Ah oui, c’est important". 


Ce que nous avons vécu ensemble dans des moments difficiles, nous voulons le vivre aujourd’hui pour la joie, la paix et le bonheur. Ce soir, nous nous rappelons que nous avons une histoire commune et nous avons surtout une foi commune au même Dieu, au même Seigneur Jésus qui est venu nous donner un cadeau. Demain, nous allons l’acclamer avec les palmes est nous allons aussi le regarder, lui qui donne sa vie par amour pour nous, qui meurt sur la croix. 
Ce soir, nous voulons aussi, tous et toutes, nous engager pour utiliser toutes les ressources de notre temps moderne, pour utiliser toutes les communications que nous avons pour être ensemble les artisans d’une paix qui dure et qui rassemble tous les hommes.


Des événements du monde, et encore ceux qui viennent de se dérouler en Suède, nous disent qu’il est difficile de vivre en paix. Mais nous voulons ensemble, en ami de Jésus, en disciple de Jésus  nous laisser travailler et habiter notre cœur pour que nous puissions porter, malgré nos faiblesses, les fruits de sa paix. 
Venez souvent en France, venez souvent à Arras. Et tissez les liens de l’amitié que le Seigneur nous invite à vivre ensemble. Et nous inviterons aussi, bien entendu, les jeunes français à aller au Canada. "

Fermer