100 ans au service de la vie des femmes !

1901 – 2001L’Action Catholique Générale des Femmes (A.C.G.F.) fête ses 100 ans !

1901 - 1902 : La Ligue naît dans la résistance contre les lois laïques et anti-religieuses :
  • à Lyon sous la dénomination Ligue des Femmes françaises (LFF)
  • à Paris sous la dénomination Ligue Patriotique des Françaises (LPDF)

  • 1910 : A Bruxelles fondation, à l'initiative de la Ligue Patriotique des Françaises, de l'Union Internationale des Ligues Catholiques Féminines, devenue l'UMOFC : Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques.

    1914 - 1918 : La Ligue met son organisation au service du pays : création d'ouvroirs, d'ambulances, secours aux prisonniers, recherche des disparus, etc.
    Elle réclame l'accès d'aumôniers militaires auprès des soldats et des blessés.

    1919 : Adhésion à la "Commission pour l'éducation civique de la femme". La Ligue milite pour le vote des femmes et en faveur des syndicats féminins. Des ligueuses créent des syndicats.

    1933 : 
  • Les deux Ligues, de Lyon et de Paris, fusionnent et deviennent "La Ligue Féminine d'Action Catholique Française" (LFACF). Il ne s'agit plus seulement de défendre la religion mais de rechristianiser le pays.
  • Fondation et développement des services spéciaux dans les diocèses : service d'entr'aide, service liturgique et les célèbres Bibliothèques Pour Tous. La Ligue entreprend de rappeler systématiquement aux femmes l'importance de leur place dans la vie publique, civique et politique...

  • 1936 : Sous la poussée des événements, Journées d'études et campagne d'année sur "Marxisme et Christianisme".
    Participation à la formation civique et politique des femmes.

    1939 - 1945 : La Ligue s'occupe d'enfants évacués, du placement des familles réfugiées, du regroupement des familles séparées pendant l'exode... En février 1940 elle édite un tract : le Front des femmes : "Hitler compte sans le Front des femmes, sans notre bon sens, notre courage, notre foi".

    1945 : Les femmes sont autorisées à voter. La Ligue, dans une circulaire incite les femmes à être candidates à titre personnel.

    1943 - 1946 : La Ligue crée "Les équipes apostoliques", dont les membres sont envoyés en mission auprès de toutes les femmes de leur quartier et non seulement les adhérentes.

    1952 : A Lourdes, la fête du cinquantenaire de la LFACF réunit 60 000 déléguées de tous les diocèses de France et 500 aumôniers

    1955 : La Ligue prend le nom d'Action Catholique Générale Féminine (ACGF).

    1968 : Les événements de mai-juin 1968 ont une forte répercussion en ACGF. Le thème d'année 68/69 "Dans le monde en mutation, construire avec tous une société plus humaine" engage la réflexion des équipes sur les problèmes économiques, sociaux, politiques, culturels et sur la place des femmes dans la société.

    1975 : Création de la revue du Mouvement "Le Gué" où les femmes elles-mêmes s'expriment, confrontent leurs paroles, leur vie, leurs aspirations, leur foi. Création des "Rendez-vous de la vie", appelés Points rencontre depuis 1989 : rencontres de quelques femmes qui vivent les mêmes situations, les mêmes engagements, et veulent en parler.
    En Equipe ACGF au service de l'évangile remplace "Equipes responsables" et "Aumôniers ACG", d'abord destinée aux animatrices et aumôniers d'équipes est devenue la revue des femmes des équipes.

    1978 : 17/18 novembre : Congrès de l'ACGF à la Porte de Pantin (Paris) : "Oser vivre au féminin, oser dire Jésus-Christ".

    1989 : 21/22 octobre : Rassemblement "Horizons Femmes". 10 000 femmes se rassemblent au Bourget (Seine St Denis) à l'invitation de l'ACGF. Un slogan : "L'énergie des femmes, une force du monde".

    1991 : Rencontre de l'ACGF avec le Pape Jean-Paul II (1903, première rencontre avec Léon XIII).

    1992 : 
  • Le "Gué" devient "Horizon femme".
  • Création de l'association Elles aussi. L'ACGF et cinq autres associations féminines s'unissent pour promouvoir la parité dans les instances élues.

  • 1995 : L'ACGF participe à la 4ème Conférence Mondiale de l'ONU sur les femmes à Pékin

    2001 : Centenaire de l'ACGF.

    Fermer