Obala (Cameroun) ? Connais pas !

Un nouvel évêque au diocèse d'Obala

Le Saint Père a nommé évêque de Obala (Cameroun),  le 3 décembre 2009, Mgr Sosthène Léopold Bayemi Matjei. Il succède à Mgr Jérôme Owono-Mimboe, A 100 km au Nord de Yaoundé, capitale du Cameroun Obala -Cameroun  
A 100 km au Nord de Yaoundé, capitale du Cameroun
A 100 km au Nord de Yaoundé, capitale du Cameroun
qui avait démissionné à l'âge de 75 ans.
 

 

Mgr Mimboé et Mgr Jaeger avaient développé un partenariat entre les deux diocèses d'Obala et d'Arras. Actuellement deux prêtres du diocèse d'Obala est en responsabilité pastorale dans le diocèse d'Arras: Bartélémy Enama, à Lapugnoy, Thomas N'Koulou à Saint Pol sur Ternoise

 

Le père Sosthène Léopold Bayemi Matjei, du clergé de Eséka, était professeur de philosophie à l’Université de l’Afrique Centrale de Yaoundé et collaborateur à la Nonciature Apostolique au Cameroun. Le Rév. Sosthene Leopold Bayemi Matjei, est né le 26 décembre 1964 à Matomb, dans ce qui était alors l’archidiocèse de Douala, actuellement diocèse de Eséka.

 

Il a étudié la philosophie et la théologie au grand séminaire St Thomas d’Aquin de Bambui, Bamenda, et au grand séminaire provincial de théologie Paul VI de Douala. Il a obtenu successivement un doctorat en philosophie à l’université de l’Urbanianum, à Rome, et un master en pédagogie de la formation sacerdotale, à l’Université pontificale salésienne. Il a été ordonné prêtre le 12 février 1994 et il a été incardiné dans le diocèse de Eséka. Après l’ordination il a assuré les charges suivantes : 1994-1996 : d’abord vicaire paroissial ; puis curé à Saint Paul et Coordinateur des activités socio-caritatives ; 1996-2000 : études à Rome pour le doctorat en philosophie (Université pontificale urbanianum) et Master en pédagogie de la formation sacerdotale (Université pontificale salésienne) ; 2000-2004 : vicaire général et curé ; depuis 2004 : collaborateur à la nonciature apostolique à Yaoundé ; depuis 2005 : professeur de philosophie à l’Université de l’Afrique Centrale de Yaoundé, assistant à “Saint Vincent Pallotti” à Nlongkak, Yaoundé.

 

Le diocèse de Obala (1987) est suffragant de l’archidiocèse de Yaoundé. Il a une superficie de 14 849 km2, avec 713 842 habitants (407 865 catholiques), 53 paroisses, 91 prêtres (82 diocésains et 9 religieux), 13 frères religieux, 55 séminaristes et 67 religieuses.

Sources: eucharistiemisericor.free.fr

 

Ci-dessous, page d'archive publiée en octobre 2006 lors de la visite de Mgr Owono Mimboé


Partenariat entre les diocèses d'Arras et d'Obala

 
accueil par la responsable de la coopéraiton missionnaire Jérôme OWONO MIMBOE  
accueil par la responsable de la coopéraiton missionnaire
accueil par la responsable de la coopéraiton missionnaire
Entre le 20 et le 30 octobre Mgr Jérôme Owono Mimboé, évêque d'Obala, diocèse nouvellement érigé, visitera notre diocèse. Une convention de partenariat est élaborée entre le diocèse d'Arras et celui d'Obala. Trois prêtres camerounais devraient être "prêtés" au diocèse. En même temps le diocèse d'Arras soutiendra financièrement la formation de séminaristes là-bas. Il n'est pas simple de trouver des renseignements sur ce diocèse."
 

Le moteur de recherche Google ne fournit que de maigres renseignements. Renvoi vers deux ou trois pages du journal électronique le Messager ; quelques lignes dans l’encyclopédie Wilkipedia, un rapport de la FAO de la fin du siècle dernier sur le commerce de la banane plantain au Cameroun.

L’encyclopaedia Universalis ne connaît pas, excepté la localisation dans l’atlas, le signalement du blog d’un coopérant,  d’octobre 2005.

Obala est une ville d’environ 20.000 hb, au nord de Yaoundé, dans un district créé par la France dans les années 50. Le Cameroun Centre n’est pas une région très riche. La province produit du cacao, de la banane, mais on connaît suffisamment le cours de ces matières premières pour savoir que cela ne fait pas vivre une région. La production agricole se tourne davantage vers la production légumière. La proximité de Yaoundé ouvre un débouché assez proche, mais il y manque une politique de développement des structures locales de marché (routes et étals pour les revendeuses). L’électricité dans les villages de la commune n’a pas été restaurée. «Obala fait du surplace malgré ses prédispositions qui lui donnent un potentiel important”, explique Nomo Atéba, un des notables de la ville. Le retard accumulé, les négligences des administrateurs et la corruption ont créé un climat de déception et d’amertume.

 

Tout cela permet de mieux deviner ce que peut signifier de pauvreté cet étrange dialogue entre Mgr Jaeger et Mgr Jérôme Owono Mimboe. Après la visite 'ad limina' à Rome, Mgr Owondo Mimboe rencontrait Mgr Jaeger. Ce dernier lui demande son n° de téléphone, afin de poursuivre les échanges. "Je n'en ai pas" répond Mgr Owomno Mimboe. “Vous avez au moins un N° de fax pour vous joindre”... “non! Vous savez, chez moi, il y a de l'électricité trois jours par semaine”

 

 Une visite plutôt chargée

Samedi arrivée en gare d'Arras, participation à Vimy - anniversiare Secours catholique

Dimanche Boulogne sur Mer

Lundi Aire sur la Lys, Saint-Pol sur Ternoise et abbayez de Belval

Mercredi avec les jeunes prêtres de Lille, Arras et Cambrai (session) . Le soir à Saint Pol

Jeudi Lens

Vendredi Saint-Omer

Samedi Arras

Dimanche Bouvigny-Boyeffles, Terres Lointaines

 

 


 

 

Déclaration des Evêques
de la Conférence Episcopale Provinciale de Yaoundé

Mars 2006

 

Nous, Evêques de la Conférence Episcopale Provinciale de Yaoundé,

réunis à Monatélé pour notre première Assemblée ordinaire annuelle, avons décidé de prendre la parole à nouveau au nom de notre mission prophétique pour éclairer les consciences sur les questions vitales de l'heure.

 

Nous l'avons jugé utile et nécessaire.

En effet, nous constatons aujourd'hui la multiplication des signes évidents d'une déstabilisation morale, politique et sociale qui se traduit de plusieurs manières :
- Dénonciations parfois gratuites et calomnieuses des personnes.
- Abus de la liberté d'expression pouvant entraîner un désordre social incontrôlable.
- Sacrilèges et incendies criminels dans plusieurs églises de notre Province.
- Manque de respect envers les institutions garantes de la stabilité, de la moralité et de la paix sociales…

 
Face à toutes ces manœuvres qui, de toute évidence risquent d'installer durablement le chaos dans notre pays, dans notre société, dans nos familles et dans nos institutions,
Nous Evêques de la Conférence Episcopale Provinciale de Yaoundé, rappelons opportunément le respect de la loi d'amour dans la vie sociale. Celle-ci promeut la dignité et le respect des personnes, la présomption d'innocence, la recherche permanente de la cohésion sociale, la stabilité des institutions.


En considérant toutes les dérives qui risquent de déstabiliser la cohésion et la paix sociales, nous, chrétiens, et hommes de bonnes volonté, appelés à l'amour de Dieu et du prochain que vient de nous rappeler le Pape Benoît XVI dans sa lettre encyclique DEUS CARITAS EST, devons œuvrer de toutes nos forces pour une culture de paix et d'amour dans notre pays.
Au moment où nous venons de commencer notre temps de Carême, temps propice à la conversion, au jeûne, à l'abstinence, au partage et à la prière, nous invitons tous nos fidèles à prier spécialement pour le Cameroun, tous les Camerounais, hommes et femmes, pour que Dieu nous donne « un coeur nouveau et un esprit nouveau », afin de bâtir une société de justice, de paix et d'amour.


Nous avons décidé d'organiser dans nos diocèses des campagnes et des veillées de prières, des marches pénitentielles et des neuvaines, des rosaires, des célébrations variées à ces intentions. Nous avons aussi décidé d'inviter nos frères des confessions chrétiennes et musulmanes à prendre part à une grande célébration interreligieuse qui aura lieu à Yaoundé aux dates et lieux qui vous seront communiqués ultérieurement.
Que Marie, Reine des Apôtres Patronne du Cameroun veille sur notre pays et le protège !

Fait à Monatélé le 3 mars 2006

 

S.E Mgr Victor Tonye Bakot, Archevêque de Yaoundé et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun.
S.E Mgr Jérôme Owono Mimboe, Evêque d'Obala et Président en exercice de la CEPY.
S.E Mgr Adalbert Ndzana, Evêque de Mbalmayo
S.E Mgr Raphaël Marie Zé, Evêque de Sangmelima
S .E Mgr Jean Mbarga, Evêque d'Ebolowa- Kribi
S.E Mgr Athanase Bala, Evêque Emérite de Bafia

 

 

 

 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 18190 visites