Anniversaire de Vatican II

L'annonce faite par Jean XXIII

Un pape de transition disait-on Jean XXIII  
Un pape de transition disait-on
Un pape de transition disait-on
   Les évènements concernant le levée de l'excommunication de quatre évêques contestataires de Vatican II et de la messe dite de Paul VI ont fait oublier qu'il y a cinquante ans, le bon pape Jean annonçait l'ouverture d'un concile, c'était le 25 janvier 1959.

 

Concile oecuménique Vatican II 1962-1965  
Concile oecuménique
Concile oecuménique
Les professionnels de l'Eglise avaient estimé que tout avait été dit avec Vatican I et, l'autorité du pape faisant foi, cela suffisait dans l'Eglise. Refuser le monde présent était alors une attitude fréquente dans de nombreux courants catholiques.L'Eglise catholique se considérait assiégée de toutes parts. Attitude théologique et politique. C'est ce qu'affirment encore des réfractaires à Vatican II. Tous ne partagent pas ce point de vue.

 

 En 1959, les services du Vatican se sont mises au travail, Saint Office et Ottaviani en tête, pour proposer un programme bien ficelé qui serait vite expédié en ue session. Ces gens du Vatican n'appréciaient pas les initiatives de ce bon pape Jean. Il suffit de lire l'histoire de ces années d'espérance. Il faut aussi lire les compte rendus des sessions et débats pour voir comment les débats furent âpres pour, en définitive, aboutir à des textes acceptés à la quasi unanimité. Trois ou quatre voix contre, tout au plus dix, et pour 2500 voix pour approuver ces textes (constitutions et décrets). Ce sont ces quatre voix qui contestent aujourd'hui encore les voix des pères du Concile.

 

Lors de la séance d'ouverture en 1962, un évêque a osé prendre la parole au milieu d'un ordre du jour bien huilé. C'est un évêque de chez nous, à qui Mgr Lefevre doit le respect, puisqu'il a été consacré par lui. En effet le cardinal Liénart prit la parole pour dire simplement "Mihi non placet", cela ne me convient pas. Ainsi les évêques du concile allaient quitter les rails sur lesquels le Saint Office voulait les diriger. (Rechercher sur le net par exemple : - "mihi non placet" Liénart-).  Rendons aujourd'hui hommage à celui qui a voulu ouvrir les portes et les fenêtres du Vatican. D'autres se chargeront de les refermer, si l'on n'y prend garde.

 

Invitation à lire: présentation du concile diocèse de Poitiers

Fermer