Premier Mai 2009

Fête du travail, Messages du MMTC; des prêtres de la région Lilloise

 

Aux origines du premier mai.


19ème siècle, aux États-Unis: Les syndicats avaient décidé une offensive en vue de l'obtention de la journée de huit heures. Des grèves éclatèrent un peu partout, à la date choisie du 1er mai 1886. A Chicago la manifestation dégénérera et il y aura cinq morts. En France, la IIè Internationale de 1889 décrète le premier mai "journée internationale de revendications". La journée est fêtée pour la première fois en 1890. Le premier mai 1891, à Fourmies, la troupe tire sur la foule. Bilan: 9 morts (2 garçons de 11 et 13 ans, 4 jeunes filles de 17 à 20 ans). Il y aura 48 blessés. Chaque premier reste journée de manifestation de la solidarité ouvrière et des revendications. La fin du XX° siècle a vu s'éclipser le sens des origines, pour devenir le fête du Muguet. Le premier mai 2004 rappellera le développement de la précarité, de l'augmentation des licenciements, de la difficulté d'existence pour une part importante de la population. Mais il sera aussi la fête de l'espoir.

 

L'Église et le premier mai: Saint Joseph


Le nom de saint Joseph n'apparaît dans les calendriers liturgiques qu'au IXè siècle. Le choix de la date de sa fête est dû à une confusion avec le nom de Josippe. C'est au XIVè et XVè siècle que la dévotion à Saint Joseph se développa. En 1955, Pie XII, invente la fête de "Saint Joseph artisan" et fixe sa date au 1er mai. A cette période charnière pour l'Église, bien avant Vatican II, de nombreuses voix s'élevaient dans l'Église pour que soient prises en compte par l'Église les réalités du monde du travail (la théologie du travail avec B.Chenu; la création de l'ACO en 1950; les tensions avec les prêtres ouvriers, et leur interdiction en 1950, etc.); Les rapports de l'Église avec les travailleurs mériteraient d'être mieux étudiés.
 

Jeanne d'Arc à la rescousse de ...

 

Jeanne d'Arc n'a jamais fait partie du cortège des premiers mai. On retiendra cependant que dans l'enseignement des congrégationistes, sous la 3ème République, elle était le symbole, la mascotte de ceux qui défendaient la France et le Roi contre les ennemis légendaires, républicains entr’autres. L'école de Jules Ferry préférait la promotion de Vercingétorix. Depuis de nombreuses années, Mr Le Pen a intégré Jeanne d'Arc au panthéon de ses manifestations. Sans doute, une manière de se donner une blancheur politique et religieuse aux yeux des catholiques de la fin du XXème siècle.

 

Le contexte actuel


28 avril 2007 Manifestation des réfugiés à Calais  
28 avril 2007
28 avril 2007
La fin du XXème siècle a vu s'éclipser le sens des origines, pour devenir le fête du Muguet. Rien de bien réjouissant ne semble la ranimer. Les progrès techniques, le management néolibéral mais aussi les capacités des hommes, à la production comme à la recherche, ont participé à la création de richesses inouïes dans le monde occidental, mais aussi pour l'ensemble de la planète Iil apparaît cependant évident que la redistribution de ces richesses répond à des critères plus ou moins nébuleux. Parachutes dorés, doubles salaires qui se chiffrent en centaines de milliers d'euros tandis que d'autres crèvent de faim où se retrouvent sans logis. D'autres sont invités à aller travailler à l'Ile Maurice ou en Roumanie pour trois fois rien (100 à 150euro/Mois). Le système d'exploitation du XIX° siècle a fait place au système d'exclusion du XXI° siècle: le taux de chômage en France s'installe au-dessus de 8%. (chômeurs à temps complet). Dans certains quartiers de ville, il dépasse allégrement les 50%.
Des hommes souffrent, au Mali comme au Soudan, au Darfour comme en Afghanistan. L'émergence de la Chine d'une part, de l’Inde d’autre part provoque à un nouveau regard sur la mondialisation. Les choix des Etats et des donneurs d'ordre ira-t-il dans le sens d'une participation de tous aux produits de la croissance?

_______________________________________________

20ème anniversaire Droit au Travail  
20ème anniversaire
20ème anniversaire

 

  La fête du premier mai apparaît pour beaucoup d'abord comme une journée ordinaire dont il faut profiter, surtout si le soleil est revenu. Le contexte économique et social rend la perception de cette fête moins évidente, surtout lorsqu'on est éloigné des soucis et des traditions portés par une grande partie des populations ouvrières.

De nombreuses manifestations ont lieu en France et dans le monde. On compte en France 23 millions de salariés, dont 15 millions d'ouvriers et employés. Chaque année, le Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens publie une déclaration. Cette année: "Le travail vaut plus que le capital. Égalité des droits pour tous les travailleurs !" 

Cette année, pour la fête du travail, les travailleurs ne sont pas à la fête!

__________________________________________________

 

Déclaration de prêtres de la région lilloise

 

Nous sommes prêtres, religieux ou religieuses, animateurs en pastorale de Lille et environs,

nous avons envie de dire : le 1er mai, nous serons au côté de nos frères du monde du travail dans les manifs ! Pourquoi ?

Aujourd'hui, en 2009, chez nous en France, comme ailleurs dans le monde, des hommes, des femmes, des enfants crèvent ! Il y a les " sans papiers", les " sans droits ", les " sans travail", les " sans logement", les " sans ressources ". Cela n'est pas supportable ! Pour personne ! Nous, chrétiens, nous sommes avec eux, nous sommes des leurs !

Dans ce monde des " sans ", nous rencontrons des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants, qui vivent des merveilles ! La solidarité au quotidien : " Viens boire un café à la maison ! " ; " Je vais garder tes gosses ce soir ! ". L'accueil le partage, la reconnaissance : " Tu existes, tu as du prix pour moi ! ».

 

Un sourire, une parole ça n'a pas de prix, ça vaut tout l'or du monde..."

Dans ce monde-là, des gens se battent, veulent rester debout. Dans ce monde-là il y a les associations, les organisations et spécialement les syndicats : ce sont eux qui appellent à manifester ce premier mai ! Il y a les partis politiques. Tous ceux qui luttent, qui se battent pied à pied pour bâtir un monde autre, pas basé sur le fric et la réussite de quelques uns seulement !

 

Nous, chrétiens, laïcs, religieux et religieuses, prêtres, de la région lilloise, nous ne causons pas souvent, mais nous sommes là au jour le jour, avec ces hommes, ces femmes ,ces enfants. Leur vie nous passionne, elle passionne notre Dieu, le Dieu de Jésus-Christ.


Parmi les personnes qui ont contribué à ce message, quelques noms :
Jean-Pierre. Decaesmaeker, Etienne Dupire, Jean-Michel Gruson, Marc Jacob, Maxime Leroy, Jean-Marie Leuwers, Jean-Pierre Mercier, Emile Reyns, Georges Verbrugge, Jacques Vintaer, Marie-Thérèse Willemotte.

 

___________________________________________________ 
 

 

Message du MMTC pour le 1er Mai 2009
 

 

Le travail vaut plus que le capital
Égalité des droits pour tous les travailleurs !

Mouvement mondial des Travailleurs chrétiens MMTC  
Mouvement mondial des Travailleurs chrétiens
Mouvement mondial des Travailleurs chrétiens

 

 

 La crise économique mondiale - la pire depuis 1929 - a de nombreuses conséquences pour les travailleurs et leurs familles dans tous les pays du monde. Chaque jour, nous voyons et nous entendons parler de fermetures d’usines, de pertes d’emplois, de licenciements économiques, de délocalisations et d’augmentation du chômage.


Dans le même temps, nous voyons des sommes colossales transférées aux banques pour les sauver de la banqueroute. Au lieu de venir en aide aux plus défavorisés, elles servent souvent à payer les énormes bonus des responsables, alors que le Fonds monétaire international demande une réduction des dépenses publiques en compensation. Quelque chose ne va pas quant aux valeurs sur lesquelles sont construits nos systèmes politiques et économiques actuels. Ces systèmes, où la dignité humaine n’est pas respectée, où les travailleurs migrants sont souvent les premiers embauchés (parce qu’ils coûtent moins cher aux patrons), mais sont aussi les premiers licenciés, où le droit à s’organiser collectivement n’est pas reconnu, sont souvent prétextes à licencier des militants ou à délocaliser des entreprises. Des systèmes où le profit passe avant les personnes !


Comme mouvement de travailleurs chrétiens, nous rappelons un principe que l’Église a toujours enseigné : celui de la priorité du travail sur le capital (encyclique Labor exercens 1981 Jean-Paul II. Dans le contexte actuel, ceci nous pousse à être toujours plus aux côtés des travailleurs, dans leur lutte pour la justice, pour gagner leur "pain quotidien" !


Mouvement mondial des travailleurs chrétiens, nous croyons en la capacité des travailleurs à résister collectivement à l’injustice par des grèves et des manifestations sur tous les continents. Les travailleurs exigent justice et égalité pour la satisfaction des besoins humains. Ces actions de solidarité sont signes d’espérance pour les travailleurs de tous les pays.


La solidarité entre travailleurs du Nord et du Sud est indispensable pour créer et promouvoir un travail décent pour tous, où tous auront les mêmes droits.
Nourris par notre foi en Jésus-Christ, nous voulons prendre part à la création d’une nouvelle société où tous les hommes, membres d’une seule race, la race humaine, travailleront ensemble à la création d’un autre monde. Un monde fondé sur la solidarité, pour promouvoir la paix, le respect de la dignité humaine et les droits de l’homme pour tous.


Le MMTC est une organisation internationale de solidarité. Le 1er mai, nous rejoignons les travailleuses et travailleurs qui luttent pour un monde plus juste, qu’ils soient croyants ou non. Nous voulons montrer notre volonté de libérer tous les travailleurs des injustices dues à une économie de marché, au libéralisme incontrôlé.


Tous solidaires, nous pouvons créer un nouveau monde meilleur, et nous le ferons.


Le Comité exécutif du MMTC
124,Boulevard du Jubilé, 1080 Bruxelles, Belgique.
Tél : +32 2 421 58 40. Émail : info@mmtc-infor.com
 _________________________________________________________

 

Sème partout et à tous vents!
Jésus, semeur hier sur les routes de Galilée,
aujourd’hui sur les routes de notre vie
Tu sèmes à la volée, sans jamais Te lasser, et Tu nous redis:
Vas vers tous tes copains et amis, tous ceux qui t'entourent.

Risque ma Parole à travers les partages que tu vis.
Sème ta Parole à tous vents, dans les fêtes, les moments de peine,
dans le combat contre la rentabilité et les inégalités,
dans les manifs, les quartiers, partout.

Sème partout où il y a la guerre, la misère.
Sème où règnent la souffrance, la maladie.
Sème dans la terre de chaque nation,
dans le cœur de nos frères du monde entier.

Seigneur, donne-moi, donne-nous cette confiance.
Ta semence est source de vitalité.
Ces semences de la vie et de l'Amour,
Personne ne pourra jamais les étouffer.
Anonyme


Notre Père,
Toi, le Père de tous ceux qui luttent
pour faire éclater l'amour et la justice;
Toi le Père que je veux pour tous mes copains:
Ton nom est sanctifié
par tous ceux qui travaillent jour et nuit,
afin de sortir leurs frères de l'ignorance,
de la maladie, de l'exploitation;
par tous ceux qui donnent un peu de leur temps
pour changer leurs conditions de vie,
sur le quartier, au travail, à l'école.
Que ton règne vienne, et qu'il vienne pour tous.
Oui, Que ta volonté soit faite.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Ce pain trop rare, confisqué par une minorité,
insuffisant sur les trois quarts du globe,
le pain d'un travail pour tous,
le pain d'une vraie formation,
le pain d'une vraie vie aussi.
Et pardonne-nous, Seigneur...
tous ces cris que nous n'entendons pas,
tous ces sourires que nous ne voyons pas,
toutes ces injustices contre lesquelles nous ne faisons rien.
Ne nous laisse pas succomber à la tentation
de baisser les bras,
de croire qu'un avenir n'est plus possible,
de croire que la violence et l'intolérance vont prendre le pouvoir.
Mais délivre-nous du mal,
qui, au fond de nous-mêmes, nous invite
à vivre notre vie en la gardant pour nous,
Quand toi, tu nous invites à la donner.
Donne-nous cet enthousiasme
qui engendre un monde plus beau.

 

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2339 visites