Les deuils nous ont fait revivre

101010-Témoignage de Nesles: "célébrer les funérailles au village"

Arras : les témoins de Nesles Arras : les témoins de Nesles   Janvier 2007, deux « piliers » de la communauté chrétienne de Nesles demandent à être relevés de leurs responsabilités pour raison d’âge (octogénaires) après plusieurs décennies de généreux services. Un « appel à candidatures » est largement diffusé pour prendre la relève.

 

Une fête est organisée le dimanche 24 juin en Mairie en leur honneur, après la messe de 9h30. 80 personnes y assistent, dont le Maire, Monsieur Maurice Demilly, qui offre le vin d’honneur. Malgré de nombreuses relances, personne ne se décide pour le relais. L’église de Nesles n’a plus ni animateur liturgique ni sacristain. Les familles en deuil sont donc obligées, si elles désirent un office religieux, de demander l’hospitalité à l’église voisine. Les célébrations ont alors lieu à l’église de Neufchâtel, puis les familles reviennent pour l’inhumation au cimetière de Nesles, situé à côté de leur église... Le malaise et le mécontentement sont évidents. La population aurait préféré que des personnes viennent de l’extérieur pour suppléer à la carence locale, mais le curé refuse cette solution sans réel avenir.


Au bout de quelques mois, une pétition de protestation, sans doute destinée à l’évêque d’Arras, circule de maison en maison pour dénoncer la situation. Informé de cette initiative, le curé demande à venir expliquer la situation au Conseil municipal. Il y est reçu très aimablement en décembre 2007, accompagné d’un responsable de la pastorale des familles en deuil sur St Frieux. Ils y expliquent qu’une reprise des célébrations de funérailles et de mariages à Nesles est parfaitement envisageable à condition que se reforme une équipe locale, comme il en existe dans les 3 autres églises de la Paroisse St Frieux. Sinon il faudra continuer à demander l’hospitalité chez les voisins et leur être reconnaissant de l’accueil.


Mai 2008, le message est passé, relayé par l’équipe municipale, puisqu’une dizaine de personnes de Nesles se constituent en équipe paroissiale locale et assurent désormais entièrement (après avoir suivi une formation sur place) l’accompagnement des familles en deuil, l’animation liturgique et chorale des célébrations de funérailles, mariages, Messes des Familles (une fois/mois) et grandes fêtes. Le résultat est particulièrement éloquent au niveau des mariages religieux célébrés à Nesles : un seul en 2007, aucun en 2008, 5 en 2009 et 4 en 2010. Une répétition de chants a lieu chaque mercredi à 17h30 dans une salle municipale, et l’équipe de Nesles est de nouveau représentée à l’EAP St Frieux depuis décembre 2008.

 

Le 17 octobre 2010, un repas paroissial local est programmé à la salle des fêtes pour les habitants de Nesles. Cette évolution de la communauté chrétienne de Nesles justifie le titre un peu malicieux : « Les deuils nous ont fait revivre ! »
 

Fermer