Marche de saint Josse

101010-Initiative en Montreuillois

Une initiative qui remonte à 2005


 St Josse 017 St Josse 017    Nous étions une dizaine de jeunes à partir aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) de Cologne en 2005. Pour préparer notre départ, nous avions organisé une marche de St Josse à Airon-Saint-Vaast, d'une distance de 7 km à 10 km si l'on y ajoute le bois de St Josse où nous pouvons découvrir l'ermitage et la source. Cette marche avait été organisée pendant les vacances de Pâques et une semaine après le Temps Fort des 6ème. Nous avions invité les jeunes de 8 à 10 ans, les collégiens, les lycéens et d'autres encore par l'intermédiaire des responsables du Mouvement Eucharistique des Jeunes, de l'Action Catholique des Enfants et de l'aumônerie.


L' itinéraire de la marche est le même que St Josse 010 St Josse 010  celui du pèlerinage de St Josse. Brièvement, St Josse est un pèlerin qui a vécu en ermite dans le village qui porte son nom. A travers les vitraux, les statues et les tableaux de l'église, on découvre sa vie.
Depuis 2005, nous avons abordé différents thèmes : le bonheur, l'amitié, les vocations puis nous avons centré notre marche sur la vie de St Josse: ses miracles et son culte à travers l'Europe, et cette année, sur la prière avec les équipes du Rosaire et de Taizé.

 

En 2007, la marche sur le thème des vocations

St Josse St Josse  
Cette marche a eu lieu en 2007, l'année de l'appel, thème proposé par notre évêque. Nous avions notre thème: les vocations. Il fallait ensuite trouver des documents et la manière de l'aborder en marchant.


Pour les documents, l'abbé avait le déroulement d'un temps fort accompagné de textes de l'Ancien Testament.

 

De notre côté, nous avons cherché dans les livres Initiales, Etincelles et le livre des chrétiens. A la fin de cette recherche, nous avions 6 activités différentes.


Nous avons choisi:

  • la vocation du prophète Samuel puisqu'il a reçu l'appel de Dieu quand il était enfant
  • l'appel des premiers disciples de l'évangile de Marc.
  • et le témoignage de l'abbé Clovis et de Geoffrey qui avait l'intention de devenir prêtre. Aujourd'hui, il a fait ses voeux dans la communauté assomptionniste. Mais, maintenant, il fallait trouver comment aborder deux textes en marchant. C'était à nous, animateurs de trouver des idées:
  • le texte de Samuel à été mis en scène et nous avions réalisé trois marionnettes dessinées par un adolescent pour le visuel et surtout pour intéresser les plus jeunes.
  • l'appel des disciples a été écrit en rébus
  • les questions aux témoins ont été choisies à partir d'un document d'Initiales.

Ensuite, nous avons choisi des chants pour rythmer la marche : Christ aujourd'hui nous appelle, bâtissons ensemble, esprit de fête, un ami pour inventer la route. Nous avons réalisé un carnet de route avec :

  • un texte de réflexion : est-ce que ma vie sera belle? Une réflexion sur l'avenir, ce que nous aimerions être.
  • le texte de Samuel
  • le rébus avec la solution
  • quelques points sur la vocation
  • quelques questions à poser aux témoins
  • des jeux
     

Nous avons donc notre carnet de route, les chants. Nous sommes prêts à marcher!

 

Le jour J, que s’est-il passé ?


Nous nous donnons rendez-vous devant l'église de St Josse et nous attendons avec impatience l'arrivée des premiers participants. Nous y retrouvons avec joie des jeunes 6ème et des animateurs du Temps Fort, des parents, des catéchistes.


1er arrêt : le sketch sur le texte de Samuel
Les animateurs nous ont demandés 10 min. pour le préparer : se répartir les rôles, qui portera les marionnettes et relire le texte. Nous avons écouté en silence, rigolé par moment et partagé autour de cette mise en scène improvisée, avec beaucoup d'humour. Rigolé parce qu'à trois reprises Samuel se lève, va vers Elie et retourne se coucher.


2ème arrêt : décoder le rébus sur l'appel des premiers disciples
Les enfants les plus jeunes savaient à peine écrire! Alors, les plus âgés les ont aidés. Mais, le rébus était quand même difficile pour les adultes de retrouver les mots remplacés par les dessins.
3ème arrêt : les témoignages
Les plus jeunes ont écouté et questionné Geoffrey, et les autres, l'abbé Clovis. Les différentes questions portées sur une journée dans la vie d'un prêtre, lien entre prêtre et laïcs, entendre l'appel de Dieu, réactions de l'entourage, le parcours. C'était un temps de partage, d'écoute, de silence, une pause dans notre marche.
Enfin, la marche se termine par une célébration à l'église où les parents nous rejoignent. Chaque participant, s'il le désire, raconte sa journée, sa réflexion.

 

Une marche rendue possible grâce à des collaborations


- des maires et quelques habitants pour ouvrir les salles communales, les églises, le bois qui est une propriété privée.
- de l'abbé Clovis et de jeunes connaissant l'histoire de St Josse
- de personnes sachant dessiner, chanter, jouer d'un instrument de musique, utiliser un ordinateur.
Pour connaître un peu mieux l'histoire de la vie de St Josse, nous nous sommes appuyés sur le livre de Dom Philippe Rouillard, moine de Wisques.
Pour trouver des thèmes, nous nous sommes appuyés sur le thème proposé par notre évêque et sur l'imagination des animateurs.
Mon rôle dans cette initiative est surtout de respecter les horaires de la marche de 11h à 17h.
Pour l'organisation, chacun propose un thème, des activités et on choisit ensemble. C'est proposer sans imposer.

 

Recette du bonheur écrite par des enfants
 

250g d'amour, 300g de partage, 350g de paix.
Mélanger le tout, ça donnera 900g de coeur.
Il faudra y ajouter 150g de respect pour pouvoir s'entendre.
Battre le tout et mettre au four pour donner la réconciliation.
Rajouter une pincée d'amis pleins de gentillesse puis une cuillère de loisir et de respect.
Ceci donnera la générosité pour tout le monde.
Mélanger la réconciliation et la générosité pour dire que l'argent ne fait pas le bonheur.

 

swarot@yahoo.fr
 

Fermer