Les suites du 101010 en doyennés

Doyenné Henin Carvin

  Quelques doyennés ont rendu compte de la manière dont se font chez eux la prise en compte et la mise en œuvre du projet diocésain de catéchèse. Dans le doyenné d’Hénin-Carvin, le souci de la mise en œuvre peut se caractériser par trois moments concrets qui ont permis de retravailler le document en vue de sa mise en œuvre. Il est utile que les doyennés communiquent les uns aux autres par l’intermédiaire d’Eglise d’Arras, les avancées et manières propres de mettre en œuvre le projet de Mgr Jaeger.

 
Au cours de l’avent
henin carvin 101010 henin carvin 101010  Les 4 lundis de l’Avent ont été réalisés à la demande d’une paroisse qui souhaitait travailler en profondeur le texte du projet. Quatre rencontres d’une heure trente destinées à tout le doyenné ont donc eu lieu. Elles concernaient en priorité les membres des EAP, faisant partie de leur programme de formation, mais elles étaient également ouvertes au plus grand nombre des acteurs pastoraux. Elles ont réuni en moyenne une cinquantaine de personnes (moins pour la dernière rencontre, en raison des vacances et de la neige !) pour s’approprier le Projet Diocésain de catéchèse. Lors de la première rencontre il nous a présenté les différentes parties du livret. Puis lors de la deuxième rencontre, nous avons pu réfléchir, partager, échanger sur le fait que nous avons la « conviction que l’Esprit de Dieu est à l’œuvre dans le monde, qu’il nous précède dans le cœur et la vie des hommes, des femmes, des jeunes et des enfants que nous côtoyons. La responsabilité catéchétique de l’Eglise consiste à le reconnaitre, à en rendre grâce et à en être les révélateurs ». Des témoins, des partages en petites groupes ont enrichi notre soirée, clôturée par une petite intervention méditative sur ces 3 R (Reconnaitre, Rendre grâce, Révéler). Puis, la troisième rencontre, grâce aux partages en petits groupes, puis à une intervention méditative nous a permis de réfléchir sur l’accueil, la fraternité et la communauté. La dernière rencontre a permis de reprendre les trois premières rencontres et de les rendre plus concrètes grâce au projet du conseil pastoral de doyenné. Les textes des interventions, les remontés des petits groupes se trouvent sur la page du doyenné dans le site diocésain. Les diaporamas utilisés lors des secondes et troisièmes rencontres sont disponibles à la demande. Chaque rencontre se terminait par un temps de prière communautaire. Le passage du lectionnaire de l’un à l’autre a été un moment fort et marquant. Nous devenions alors des « passeurs d’Evangile »
Il semble que ces rencontres ont été fort appréciées, et conduisent aujourd’hui certains acteurs pastoraux à changer leur regard.
 
L’équipe pastorale de doyenné
En Equipe Pastorale de doyenné, nous avons commencé à partager sur la première intervention de Christophe Théobald. En raison du mauvais temps, nous avons dû annuler une rencontre de l’équipe pastorale de doyenné. La suivante était de ce fait très chargée. Mais nous avons en projet de poursuivre ce partage.
 
Pendant le carême
Pour le Carême, toujours à la demande des paroisses qui souhaitaient une suite aux lundis de l’Avent, nous sommes avons réalisé trois fiches à travailler dans chaque paroisse. Ces fiches tiennent compte de ce qui s’est déjà fait, mais s’inspirent aussi très fortement des fiches réalisées par le diocèse. L’idée est de passer de la lecture, de l’appropriation du texte au concret …. Les fiches seront disponibles sur le site une fois qu’elles seront diffusées aux paroisses. Le public visé est plus large encore que celui des rencontres de l’Avent, ne serait-ce que parce que chacun pourra choisir le jour et l’heure d’une rencontre qui corresponde au plus grand nombre. De plus, le fait que ces rencontres se vivent en paroisse, donc « sur place » rend ces rencontres plus accessibles.
 
Ces rencontres sur le projet son destinées aux acteurs pastoraux. Nous pensons que ce texte n’est pas un document tout public, mais il est bien là pour nous inviter à changer de regard et de mentalité, à nous convertir pour coller le plus au Christ et accueillir, aimer comme Lui. C’est cela alors qui est pour le « tout public » : l’accueil, l’amour fraternel, la reconnaissance de l’action de l’Esprit dans notre monde, et l’action de Grâce qui en découle.
 
Bénédicte Jacquemont
Fermer