La confirmation

La confirmation, un trésor inestimable.

La mise en œuvre du projet diocésain d’évangélisation et de catéchèse m’amène logiquement à poser à toute notre communauté diocésaine la question du sacrement de la confirmation.

 

Dans la société contemporaine et dans l’Eglise, il est devenu difficile de valoriser la confirmation en le proposant à tous. Nous avons pourtant la conviction reçue de la tradition de l’Eglise qu’avec le baptême et l’Eucharistie, elle construit chaque chrétien, l’insère dans l’Eglise et l’associe à sa mission. Elle n’est pas le sacrement de l’élite, réservé à quelques-uns. Elle constitue un trésor, un cadeau, une chance pour tout baptisé, quel que soit son âge, même s’il apparaît particulièrement pertinent de la célébrer durant l’adolescence.

 

Pour renouveler et développer la proposition du sacrement de la confirmation dans des circonstances diverses et pour accompagner la démarche des personnes, jeunes ou adultes, qui demandent à recevoir ce sacrement, il nous faut servir l’initiative de Dieu qui se communique aux hommes (PDC P.12-14).

 

L’Eglise ne peut pas se dispenser de proposer la confirmation. Elle manifeste ainsi que Dieu en qui nous croyons continue de se donner gratuitement à nous. Cette démarche constitue une authentique annonce de l’Évangile, quel qu’en soit le résultat.

 

Nous devons donc saisir toutes les occasions possibles pour appeler à recevoir ce trésor de l’Église dans les lieux les plus divers et pas seulement là où la confirmation est suggérée et préparée habituellement.

 

Même si elle est proposée prioritairement aux adolescents, la confirmation peut l’être à tous : adultes, personnes porteuses d’un handicap, familles prises dans leur ensemble, fiancés à l’occasion de la préparation au mariage, parents qui présentent un enfant au baptême ou viennent l’inscrire à la catéchèse. Bien d’autres occasions se révèleront.

 

 

Il va de soi que tout fidèle qui collabore d’une manière ou d’une autre à la mission de l’Eglise doit pouvoir entendre l’appel à être confirmé. La confirmation concerne toute personne déjà baptisée désireuse de s’attacher au Christ et qui n’a pas encore reçu ce sacrement.

 

J’encourage chaque paroisse, mouvement, service, établissement catholique d’enseignement, aumônerie et tout autre groupe à proposer, chaque année par exemple, la confirmation, à ses membres baptisés qui ne sont pas encore confirmés.

 

Chaque doyenné soutiendra la pastorale de la confirmation par la relecture de ce qui se vit déjà, l’évaluation des propositions dans les différents lieux, la coordination, le soutien et le développement des initiatives.

Un atelier diocésain de la confirmation nous tiendra en éveil. Ses membres que je remercie sont disponibles pour aider les doyennés qui le souhaitent dans cette remise en valeur du sacrement de la confirmation.

 

L’évêque est engagé de façon spécifique dans la préparation et la célébration de ce sacrement. Je me réjouis donc d’être à vos côtés pour répondre, une fois encore à l’invitation du Christ : « Faites des disciples ! »

 

 

+ Jean-Paul Jaeger
Evêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer.

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3483 visites

Fermer