Une communauté religieuse à Belval

Les filles de la Charité de St Vincent de Paul

Belval portail Belval portail   La communauté de religieuses qui arrive à Belval sont des filles de la Charité de St Vincent de Paul. L'interpellation de la Compagnie des Filles de la Charité fait suite à une longue présence des religieuses au sein de l'association A.S.A (Aide aux Sans Abris) d'Arras.

 

La présence d'une communauté religieuse au sein du projet et du site de l'abbaye de Belval est souhaitée. Elle assurera une continuité de présence de consacrées recherchée par des visiteurs et soutiendra les valeurs sous-tendues au projet. A ce titre, la communauté intégrera l'association « Abbaye de Belval ».

La mission de la communauté dans le respect du charisme initié par St Vincent de Paul et Ste Louise de Marillac pourrait se résumer en 3 points:

 

Une présence

 

Depuis 120 ans, il y a une présence religieuses à Belval au coeur de ce village et du Ternois. Son rayonnement a été diocésain et régional. En plus de l'architecture qui invite au recueillement, les soeurs étaient l'âme de ces lieux. Leur témoignage de vie ensemble interrogeait ceux qui les rencontraient. Beaucoup de personnes, croyantes ou non, ont profité de cette présence.
Nous demandons aux Filles de la Charité :
- une présence visible
- un témoignage de vie communautaire
- une prière ouverte à qui veut la partager

 

Un dialogue créateur de liens

 

Nous désirons que l'abbaye reste un lieu où il fait bon vivre. Il y aura des personnes de catégories sociales très diverses, du cadre d'entreprise à la personne âgée en grande précarité ( l'ancienne infirmerie sera une maison de 7 chambres pour ces personnes) , de la personne en réinsertion par le travail au touriste de passage, du client du magasin au résident pendant quelques jours dans un espace plus calme du côté de « l'ancienne aumônerie », de la religieuse au non croyant. Notre objectif est de permettre à des gens, qui a priori ne se seraient jamais rencontrées, de se croiser et de partager.
L'écoute est aussi ce que l'on peut venir chercher à l'abbaye, notamment auprès de consacrées.

Nous demandons aux Filles de la Charité:
- une écoute et un dialogue dans le respect des personnes et de leur croyance au coeur d'un carrefour de rencontres et de liens sociaux: une communauté créatrice de liens.
- une attention aux plus fragilisés

 

Un déploiement des charismes:

 

Le projet comporte différents volets: économique, social, culturel, agricole et de jardins, réinsertion, ressourcement dont vie spirituelle, tourisme. Selon le charisme et la formation de la soeur, il pourrait y avoir un investissement salarié ou bénévole au sein du projet. Les profils peuvent être divers.
Il serait bon aussi qu'il y ait un rayonnement extérieur du site sur le territoire. Il est envisageable de penser une action sociale avec les acteurs sociaux locaux. C'est à inventer.

 

Belval, l'église Belval, l'église   La paroisse et le doyenné pourraient aussi accueillir une forme de permanence en pastorale. Des besoins sont repérés notamment au niveau de la pastorale des jeunes et de la catéchèse en milieu rural, et de la solidarité. Cette dimension ecclésiale plus large que sur le site sera à travailler avec les responsables du doyenné. La venue de religieuses va sans doute réveiller cette question. Elle n'était pas prioritaire dans le projet. En lui-même, le projet offre une nouvelle forme de présence ecclésiale par la présence d'une communauté religieuse sur cette plateforme de rencontres.
 

 

La Charité se doit d'être active et innovante pour participer à la construction d'un monde plus juste et plus fraternel dans un monde qui bouge vite.
Pour terminer nous reprenons ces phrases introductives à notre projet:
« La structure veut faire grandir l'homme dans toutes ses dimensions et sa dignité par la création de liens sociaux en s'appuyant sur un site au potentiel architectural,environnemental, économique et spirituel.??Ce projet veut permettre au site de l'abbaye de Belval, chargé d'histoire, d'ouvrir un avenir conforme à son passé et à son présent.


Il répond à des besoins territoriaux en développant des activités économiques, culturelles et touristiques, en entretenant l'image et la renommée du lieu, en créant de l'emploi et de l'insertion par l'économique.
La vie de l'homme ne se résume pas à ses activités, elle se déploie grâce au lien social. Ainsi les activités créeront ce lien favorisant l'épanouissement de l'homme».

Les Filles de la Charité sont attendues pour vivre ce projet ensemble.
 

Pierre-Marie Leroy

 

Communiqué de Mgr Jaeger

 

Je remercie bien sincèrement la Congrégation des Filles de la Charité qui a accepté d’implanter une communauté de 4 sœurs sur le site de l’abbaye de Belval.
Il va de soi que ces sœurs ne remplaceront pas à l’identique les moniales cisterciennes qui ont maintenant toutes et définitivement quitté BELVAL.
La présence et la mission des Filles de la Charité s’inscrivent dans le cadre de la réalisation progressive du projet dont il a été question à plusieurs reprises dans Eglise d’Arras.
Nous mesurons l’investissement que représente pour une congrégation la fondation d’une communauté. Nous en sommes d’autant plus reconnaissants aux Filles de la Charité qui ont toujours choyé notre diocèse ! Nous confions au Seigneur et à Notre Dame, à Saint Benoît-Joseph Labre les personnes et l’apostolat des sœurs qui arriveront à une date qui n’est pas encore précisée.

+ Jean-Paul JAEGER

 

A lire page précédente: Belval, une page se tourne
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 5027 visites

Fermer