40 ans avec le S.R.I.

Le dialogue entre chrétiens et musulmans... à poursuivre

Service Relations Islam Service Relations Islam   

Michèle et Jacques Senellart sont délégués diocésains du Service des Relations avec l’Islam (S.R.I.) A ce titre ils ont participé à la session annuelle au cours de laquelle ont été fêté les 40 ans d’activité du Service national.


40 ans de dialogue Islamo-chrétien

Le 28 septembre, le Service des Relations avec l'Islam a fêté ses 40 ans. En 1971, le Conseil permanent de l'épiscopat a confié à Monseigneur Gérard Huyghe, évêque d'Arras, le soin de coordonner les initiatives concernant les relations entre chrétiens et musulmans en France. Ce travail débouche en 1973 sur la création d'un secrétariat pour la rencontre avec les musulmans qui deviendra, par la suite, Service des Relations avec l'Islam.


En tant que délégués du S.R.I pour notre diocèse, nous avons eu la joie de participer à cette journée studieuse et festive, présidée par le cardinal Tauran, Président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.


Des différents intervenants chrétiens et musulmans, nous avons retenu quelques points d'attention, parmi tant d'autres :

  • • Pour Tareq Oubrou, iman à Bordeaux, « Le chemin qui mène à Dieu, passe par l'autre. La théologie nous sépare, l'espérance nous réunit, les valeurs et la morale aussi. Nous sommes sollicités par notre foi à rencontrer Dieu à travers l'autre. Ne nous contentons pas de connaître l'autre, mais aussi de le reconnaître et d'essayer, avec lui, de faire quelque chose pour le monde : combattre toutes les formes de misères et d'injustice, se mobiliser pour la paix et la défense de la création et défendre la dignité de l'Homme partout où elle est menacée. »
     
  • • Pour le cardinal Tauran : « Face aux lenteurs des progrès, aux violences, aux persécutions, certains jugent les résultats du dialogue décevants. Pour autant, le dialogue est une nécessité. Le grand problème, c'est l'ignorance, nous ne nous connaissons pas assez. C'est la prière qui nourrit le dialogue et l'oriente vers la vérité. Le chemin qui mène à Dieu passe par l'homme et le plus grand service que nous pouvons rendre à nos frères c'est de faire le bien, de se comporter en croyants crédibles, capables d'aimer et de servir tous les hommes. »

Que retenir de tout cela pour l’Église qui est dans le Pas de Calais ?
Quels nouveaux projets pouvons-nous mettre en œuvre pour permettre cette meilleure connaissance et reconnaissance des uns et des autres ? Quelles actions nouvelles mettre en place pour un meilleur vivre-ensemble au service de tous ? C'est à chacun de nous que la question est posée.


Pour aider notre réflexion, voici les souhaits pour l'avenir qu'a exprimés Christophe Roucou, directeur du S.R.I. en clôture de la journée :

 

  • ◦ Développer le travail dans les quartiers populaires, là où les contacts sont les plus fréquents et les difficultés augmentent.
  • ◦ Faire un effort spécial en direction de la jeunesse via le scoutisme, les écoles catholiques, les aumôneries, pour transmettre la passion du dialogue.

N'hésitez pas à nous faire part de vos questions, de vos idées : nous sommes à votre disposition au 0321335251 ou michele-jacques@senellart.com

Michèle et Jacques Senellart, délégués diocésains du S.R.I
 

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF