A la moitié du gué...

Synode provincial Lille-Arras-Cambrai

Le Synode provincial Lille-Arras-Cambrai est à mi-parcours de son programme. “Où allons-nous accoster ?”, se demandent quelques-uns. L’étape actuelle est comparable à un gué que l’on emprunterait pour traverser une grande rivière...

2012-2013 : la consultation

 

Officiellement ouvert le 14 décembre 2013, le synode aboutira le dimanche 1er février 2015 à l’élaboration de propositions concrètes pour l’avenir des paroisses. L’objectif final  est le renouvellement des paroisses au service de la mission de l’Eglise : l’annonce de l’Evangile.

De même que le synode avait démarré bien avant l’ouverture officielle, par un travail de préparation et de consultation, sa clôture ne sera célébrée qu’une fois les décisions promulguées dans les trois diocèses, après avis du siège pontifical. L'essentiel commencera alors : sa réception et sa mise en œuvre.

 

Mars 2014 : 2e assemblée

Au milieu du gué, la position est toujours inconfortable. Plus de retour en arrière possible, mais nous ne savons pas où l’on va accoster sur l'autre rive. A cet endroit, le courant est le plus fort, il faut donc redoubler d'énergie et de prière pour tenir bon. C'est assurément ce qui s'est passé cet été : les membres du synode ont travaillé dur.

Durant les deux premières assemblées, le synode a travaillé de nombreux sujets, émis une quantité d'idées. Les membres des assemblées restaient un peu frustrés de ce bouillonnement d'où on ne voyait pas sortir d'idées saillantes, qui feraient l’unanimité de l'ensemble des participants. Pourtant, un effort de mise en commun et de synthèse a permis de faire émerger des perspectives et des propositions. Celles-ci ont été reprises dans un document de synthèse, appelé « point d’étape ».

 

Eté 2014 : « point d’étape »

Ce document de travail, comme un petit îlot au milieu du gué, permet de reprendre pied et de continuer la traversée. Fin juin 2014, il a été envoyé à tous les membres du synode. Chacun a fait l’exercice de le relire pour en faire ressortir les orientations fondamentales « pour inventer les paroisses de demain ». Mais le travail de cet été ne s’est résumé pas à un exercice de tri des propositions. Chacun a fait un effort d'« imagination réaliste » pour penser concrètement la mise en œuvre de ces orientations, les moyens à inventer et à déployer pour atteindre les objectifs.

 

Octobre 2014 : 3e assemblée

Ce point d’étape ou « cahier de vacances » a été renvoyé à l’équipe de pilotage du synode. A partir de ces remontées, l’équipe prépare, pour la session des 11 et 12 octobre, l’instrument de travail en vue de l’élaboration du document final. Ce texte sera voté, lors de la session de fin janvier 2015, pour vérifier que le résultat correspond à l'expression de toute l’assemblée.

Cela nous promet encore quelques bouillonnements d’idées en octobre, pour faire enfin apparaître, avant la dernière assemblée, le contour des paroisses de demain. Nos évêques attendent du Synode des propositions claires, simples, concrètes, un ensemble concis et facilement compréhensible. Cela nous demandera parfois un difficile effort de conversion, mais notre foi nous a appris que toute conversion produit la vraie joie !

 

Plus que jamais, portons dans la prière ce travail pour ne pas perdre souffle dans la traversée et accoster à pied sec.

Visiter le site: http://synodelac.fr

 

P. Vincent BLIN, Secrétaire général du Synode

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 2178 visites