Journée mondiale des pauvres

Mgr Olivier Leborgne, notre nouvel Evêque, préside la messe dans le doyenné de Boulogne, église Saint Patrick

C’est avec surprise que l’Abbé Frédéric Duminy, Doyen du boulonnais, nous téléphone pour nous apprendre le souhait de Mgr Olivier Leborgne de venir célébrer l’Eucharistie télétransmise au niveau du diocèse en plein coeur d’un quartier populaire. C’est la communauté de Saint Paul en Boulonnais, dans l’église de St Patrick, rue du Chemin Vert de Boulogne sur mer d’où sera diffusé l’enseignement de notre Evêque.

 

Stress des quelques paroissiens chargés de préparer et animer la célébration.

 

Les consignes sanitaires du confinement ne simplifient pas les choses : le nombre de personnes ayant le droit d’être présentes est très limité ! Beaucoup auraient tant aimé participer. Heureusement que le « Youtube » du diocèse a permis de la suivre à distance (4400 vus ! Bien plus que la capacité de notre église !). Les chants étaient gais et entraînants.

 

Cette célébration a mis, comme le souhaite notre Pape François, le plus petit en son milieu. La parole de personnes ayant ou connaissant encore la précarité s’est exprimés par l’intermédiaire d’une petite vidéo diffusée au début, ainsi que par une remontée de quelques paroles recueillies par le service à la solidarité et à la diaconie du diocèse. Durant son homélie, Mgr a développé la parabole des talents, Evangile du jour. 

 

Extrait « Tout homme, je le crois, est un don. J’ai du mal parfois à correspondre à l’acte de foi que je pose mais je le crois. Tout homme, quand bien même a-t-il été abîmé, a été donné par Dieu. Et la vie elle-même est un don. D’ailleurs nous ne souffririons pas de la précarité, du deuil, des blessures, si nous pensions que la vie n’a aucune valeur. C’est parce que nous savons qu’elle est un don, qu’elle est un cadeau, que quand le cadeau est abîmé c’est douloureux pour nous. » et aussi  « Croire au don frères et sœurs ! Croire au don. Vous êtes un don. Naître au don que vous êtes. Non pas penser que vous êtes le meilleur, en tout cas moi je sais très bien que je ne le suis pas ; je suis tellement marqué par le péché. Et pourtant, donné par Dieu comme un cadeau pour, avec les autres, croire au don, nous engager dans ce don, le travailler de l’intérieur. ».

 

Loïc Sarazin, diacre permanent

Article publié par Valérie Mandin - Solidarité et Diaconie • Publié • 55 visites