27 et 28 juin, un week-end de commémorations

Cent ans après, le retour d'une statuette de la Vierge à l'Enfant

    Le weekend  du 27- 28 juin 2015, une délégation britannique de l’Intelligence Corps (le service de renseignements) a traversé la Manche, afin de venir restituer à Monseigneur Jean-Paul Jaeger – évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer – une statuette d’une Vierge à l’Enfant, trouvée dans les décombres de la cathédrale d’Arras en 1916.

    Durant la journée du samedi, huit militaires de corps d’armée ont eu l’occasion de découvrir la ville d’Arras, par une visite sur le thème de la Grande Guerre. Empruntant les chemins de leurs frères d’armes, la découverte des carrières Wellington fut émouvante pour ces soldats du XXIe siècle. L’Intelligence Corps est créé à la veille de la guerre avec cinquante-cinq hommes. Dès leur arrivée en Normandie en août 1914, leurs chemins se dispersent. Parmi ces soldats, le Lieutenant Alfred John Evans, officier de ce jeune corps d’armée, arrive à Arras en 1916. Lors d’un bombardement, il se réfugie dans ce qu’il reste de la cathédrale et trouve une statuette d’une Vierge à l’Enfant au milieu des ruines. Il la conserve comme signe de protection durant le reste de la guerre. Survivant, il rentre en Angleterre, emportant la statuette avec lui. En 1972, il décide d’en faire don au musée de l’Intelligence Corps. Alfred John Evans décède en 1986.

 

    Pour marquer le centenaire de la Grande Guerre, les responsables du musée ont GEDC1126 GEDC1126  souhaité restituer cette statuette à l’évêque d’Arras. C’est pourquoi, le dimanche 28 juin, fut organisée une cérémonie officielle. En présence de Madame la Sous-Préfète, Béatrice Steffan, des élus locaux Marc Desramaut et Matthieu Lamoril, John Condon (Président de l’Intelligence Corps Museum) a  restitué à Monseigneur Jean-Paul Jaeger la statuette de la Vierge à l’Enfant. Les chants des enfants du conservatoire et les discours en français et en anglais ont rendus ce geste de fraternité solennel et émouvant.

    La matinée s’est poursuivie par une messe pour la paix présidée par Monseigneur Jean-Paul Jaeger, en présence de Trevor Willmott, évêque anglican de Douvres, qui avait lui aussi fait le déplacement pour ces commémorations.

    A la fin de la célébration, les évêques ont déposé la statuette dans une vitrine, consacrée aux objets rapportés par les familles des soldats britanniques. Michel Tillie - Président du Joyel – a inauguré l’exposition « La cathédrale d’Arras dans la Grande Guerre », en présence de Catherine Génisson (Sénatrice) et Frédéric Leturque (Maire d’Arras). Réalisée en GEDC1229 GEDC1229  partenariat avec le musée des Beaux-arts, la Médiathèque et les Archives départementales, l’exposition permet de découvrir une cathédrale surchargée avant la guerre, une cathédrale éventrée mais debout pendant le conflit et une cathédrale entre ruines et reconstruction après l’armistice.

    Les commémorations se sont terminées à l’abbaye Saint-Vaast par un verre de l’amitié, après une présentation par Laurent Wiart (Directeur du pôle Lecture Publique de la Médiathèque d’Arras) de l’exposition « L’abbaye Saint-Vaast dans la tourmente de la Grande Guerre ».

 

 

    Ce fut un week-end riche en émotion, en souvenir de ce passé commun, qui lie aujourd’hui la cathédrale d’Arras et l’Intelligence Corps.

 

 

Marie Lehy et Sandra Gallo

 

 

 

L’exposition « La cathédrale d’Arras dans la Grande Guerre » est visible à la cathédrale, dans le transept sud.

L’exposition « L’abbaye Saint-Vaast dans la tourmente de la Grande Guerre » est visible au Musée des Beaux-arts jusqu’au 21 septembre.

Article publié par Ouvertes Eglises • Publié • 4704 visites