Le baptême pendant la catéchèse

A quel âge recevoir le baptême

 

Le baptême pendant la catéchèse

A quel âge recevoir le baptême ?

 
Dès la naissance, à la demande des parents, le nourrisson peut recevoir le baptême, l’Eglise catholique y est favorable.
Cependant, les parents repoussent ce sacrement : soit pour des raisons familiales,
soit pour laisser à l’enfant la possibilité de choisir.
Mais quel que soit le moment choisi, les parents ont un rôle d’accompagnateur
indispensable.
 
Que faire si l’enfant veut aller à la catéchèse sans avoir eu le baptême ?
Les parents inscrivent leur enfant au cours de catéchisme avec une demande de baptême. Pendant trois ans, une instruction religieuse est donnée, ce temps est important aussi pour les parents qui doivent toujours accompagner la démarche, et assister aux réunions proposées par le prêtre.
Après la troisième année, on entre dans ce qu’on appelle la préparation au sacrement avec trois étapes et le baptême donné à la veillée pascale.
 
Le premier signe : le signe de croix.
Il sera imposé au cours de la messe dominicale à l’enfant par le prêtre qui l’accueille comme enfant de Dieu, par la catéchèse qui l’accueille au nom de la communauté chrétienne.
 
Le deuxième signe, la pénitence.
Le futur baptisé prend conscience qu’il est pécheur, mais que Dieu est amour.
 
Le troisième signe : la parole.
A la messe dominicale, le futur baptisé lira un texte d’Evangile qui l’engage à se reconnaître témoin pour annoncer la Bonne Nouvelle.
 
La quatrième étape : veillée pascale.
Signe de l’eau, le saint chrême, la lumière, le vêtement blanc.
 
L’eau : l’enfant va renaître de l’eau et de l’esprit, c’est une conversion. Le baptême est un rite de passage.
Le saint chrême : huile bénie par l’évêque à la messe chrismale est utilisée au baptême, à la confirmation, à l’ordination des prêtres. Cette huile pour le corps pénètre en profondeur, laisse des traces de force et de dynamisme pour la vie spirituelle.
 
Le vêtement blanc symbolise la pureté, mais surtout la vie nouvelle du Christ.
 
Le cierge, la foi en Jésus-Christ est comme une lumière. Nous ne sommes plus dans le brouillard puisque le Christ est pour nous le chemin, la vérité, la vie.
 
 
 
Ont reçu le sacrement de baptême le 11 avril 2009 à la veillée pascale :
Matthieu, Léa, Aline.
 
Qu’ils soient les bienvenus, ainsi que leur famille, dans la communauté chrétienne qui est heureuse de les accueillir.
 
M.-Antoinette Lecat

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 3033 visites