Au cœur de la souffrance palestinienne

Document du Conseil oecuménique des Eglises

Accueil, maison  St Joseph à Bethléem, ensemble pastoral créé par le patriarcat catholique syrien d’Antioche, en 1970) A l'auberge, il n’y avait pas de place pour eux…  
Accueil, maison St Joseph à Bethléem, ensemble pastoral créé par le patriarcat catholique syrien d’Antioche, en 1970)
Accueil, maison St Joseph à Bethléem, ensemble pastoral créé par le patriarcat catholique syrien d’Antioche, en 1970)
À Bethléem, le vendredi 11 décembre 2009 
est rendu public par le Conseil Œcuménique des Églises (C.O.E.) et avec son soutien un très important texte à références théologiques intitulé :


 

 

“Une parole de foi, d’espérance et d’amour du cœur de la souffrance palestinienne.”

 



Le mur de séparation Bethléem  
Le mur de séparation
Le mur de séparation
Se fondant sur les graves atteintes à la personne humaine
dont sont victimes, depuis plus de 60 ans, les hommes, les femmes et les enfants de Palestine et s’appuyant sur la parole de Dieu, les théologiens des diverses confessions chrétiennes qui l’ont rédigé et signé ont voulu faire de ce document un constat et un appel. Le constat d’une souffrance liée à l’occupation et de plus en plus tentée par le désespoir. Un appel à la justice et à la sécurité pour tous, à la paix et à la réconciliation pour les deux peuples en guerre.


Le Conseil Œcuménique des Églises avait déjà rendu public un document solennel de même nature en plein conflit d’Afrique du Sud, au temps de l’apartheid. Il souhaite attirer ainsi l’attention de toute la communauté internationale, des responsables politiques et religieux, des citoyens des deux pays concernés et inciter à des actions concrètes pour aboutir à une paix dans le respect de la justice pour tous. Il a demandé au réseau Chrétiens de la Méditerranée d’être son relais auprès de la presse française et francophone.


Pour Chrétiens de la Méditerranée
Jean-Claude Petit

 

Invitation à visiter le site des chrétiens de la Méditerranée
____________


Ce document est la parole qu’adressent au monde les Palestiniens chrétiens à propos de ce qui se passe en Palestine. Leurs souffrances en effet continuent et s’aggravent tandis que la communauté internationale observe en silence la situation.


Notre parole est un cri d’espérance accompagné d’amour, de prière et de confiance en Dieu. Nous nous l’adressons d’abord à nous-mêmes puis à toutes les Églises et à tous les Chrétiens du monde, leur demandant de se lever contre l’injustice et l’apartheid, les pressant de travailler à une paix juste dans notre région, les invitant à revisiter les théologies qui servent de justification aux crimes perpétrés contre notre peuple et à l’expropriation de notre terre.


Entrée de la basilique de la nativité Bethléem  
Entrée de la basilique de la nativité
Entrée de la basilique de la nativité
En ce moment historique, nous Chrétiens palestiniens, nous déclarons que l’occupation militaire de notre terre est un péché contre Dieu et contre l’humanité, et que toute théologie qui légitime l’occupation est éloignée des enseignements chrétiens. La vraie théologie chrétienne est une théologie d’amour et de solidarité avec l’opprimé, un appel à la justice et à l’égalité entre les peuples.


Ce document n’est pas venu spontanément. Il n’est pas non plus le fruit d’une coïncidence. Ce n’est pas une réflexion théologique théorique ni un texte politique, mais plutôt un document de foi et de travail. Son importance tient à l’expression sincère des inquiétudes de notre peuple et à sa perception de ce moment de l’histoire que nous traversons. Il vise à être prophétique en examinant les choses telles qu’elles sont, sans équivoque et avec vigueur. Il présente la fin de l’occupation israélienne de la terre palestinienne et toutes les formes de discrimination comme la solution qui conduira à une paix juste et durable. Le document appelle tous les peuples, tous les dirigeants politiques et religieux, tous les décideurs à faire pression sur Israël et à prendre les mesures qui s’imposent pour contraindre son gouvernement à mettre fin à son oppression et à son mépris du droit international. Il exprime de façon claire que la résistance non-violente à cette injustice est un droit et un devoir pour tous les Palestiniens, y compris les Chrétiens.


Les auteurs de ce texte y ont travaillé depuis plus d’une année, dans la prière, en échangeant leurs points de vue, guidés par leur foi en Dieu et leur amour pour leur peuple. Ils ont prisen compte les avis de nombreux amis : palestiniens, arabes et de la communauté internationale. Nous leur sommes reconnaissants pour la solidarité qu’ils nous témoignent.


Chrétiens palestiniens, nous espérons que ce document marquera un tournant et fournira une orientation aux efforts de toutes les personnes éprises de paix dans le monde, spécialement nos soeurs et nos frères chrétiens. Nous espérons aussi qu’il sera accueilli de façon positive et qu’il recevra un soutien fort, comme ce fut le cas pour le document sud-africain Kairos publié en 1985 et qui s’est révélé à l’époque un outil dans la lutte contre l’oppression et l’occupation. Nous croyons que la libération de l’occupation est de l’intérêt de tous les peuples de la région et du monde entier. Nous sommes convaincus que le problème n’est pas seulement politique, mais qu’il relève d’une morale commune à tous les êtres humains en raison de se effets destructeurs sur les personnes


Nous prions Dieu de nous inspirer tous, en particulier nos dirigeants et ceux qui prennent les décisions politiques, afin de trouver la voie de la justice et de l’égalité, de prendre conscience que c’est la seule voie qui conduit à la paix véritable que nous recherchons.

oikoumene -COE oikoumene -COE  
Signataires :


 Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah ; Sa Grace l’Évêque Dr. Munib Younan; Son Éminence l’Archevêque Atallah Hanna; Rev. Dr Jamal Khader; Rev. Dr Rafiq Khoury; Rev. Dr Mitri Raheb; Rev. Dr Naim Ateek; Rev. Dr Yohana Katanacho; Rev. Fr Fadi Diab; Dr Jiries Khoury; Ms Sider Daibes; Ms Nora Kort; Ms Lucy Thaljieh; Mr Nidal Abu Zulof; Mr Yusef Daher; Mr Rifat Kassis.


Coordinateur de l’initiative : Contact en Palestine : Mgr Michel Sabbah Tel : 00 972 (0)54 970 6405; ms@latinpart.org
 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 12402 visites