Nuit des églises à Richebourg

Opération réussie pour la nuit des églises à Richebourg

 Richebourg Nuit des églises  
Richebourg
Richebourg
                             

La nuit des églises

 
C’était la fête, à l’église St Laurentà Richebourg, ce 6 juillet ! À 20 heures, les cloches sonnaient à toute volée pour annoncer, comme dans plus de 650 lieux en France, « la nuit des églises ».
 
Depuis plusieurs mois, une équipe s’était rassemblée autour de ce beau projet et les idées avaient fusé pour bâtir un programme : En ouverture de soirée, plusieurs belles voix d’hommes ont entonné le chant : «  Nous sommes quatre compagnons ». Ce chant annonçait le premier thème travaillé et présenté par Fred : le travail des compagnons, coRichebourg Nuit des églises  
Richebourg
Richebourg
nstructeurs d’églises. Bertrand et son groupe « Les copains d’abord » ont interprété magnifiquement : « Le temps des cathédrales ». Le compagnonnage existe toujours il est, pour les jeunes, une formidable école de travail bien fait et de valeur humaine ; Fred nous l’a rappelé. Puis Léon nous a présenté les vitraux : que sont les vitraux, en général ? Que sont ceux de Richebourg ? Nous les avons regardés d’une autre façon. A ce propos, vous pouvez profiter de ces explications, lors d’un passage à l’église. Catherine, Joëlle, Léon et Claude ont fabriqué des signets installés sous chaque vitrail et chaque statue. Pour plusieurs vitraux, mis en valeur par des projecteurs, les chorales ont interprété de beaux chants appropriés : Ave maria de glorius, la Prière, Bâtir une cité, La fiancée (de Sainte Thérèse de Lisieux)…. Et nous voilà à la vie pastorale de St Laurent. A l’aide d’un diaporama Catherine nous faisait vivre les moments importants de notre vie paroissiale : le baptême « chaque enfant est une étoile » chante la chorale ; le caté avec le cheminement vers la profession de foi «  va porter le soleil » ;  la confirmation « contre vents et marées » ; le mariage « comme un soleil » ; les funérailles « une lampe allumée » ; les moments festifs « allez porter ma joie au monde ». Pour terminer cette partie de soirée, les chorales, ensemble et avec le public, ont repris un formidable « Aimez-vous les uns les autres »… Que c’était beau !
 
Puis le silence s’est fait, les jeunes nous ont emmenés vers la grotte de Lourdes ou ils avaient préparé la veillée. Là, assis sur des tapis (ou sur des chaises pour quelques moins jeunes), nous avons vécu une veillée recueillie et chantante comme à Taizé ou aux JMJ. Quel beau souvenir ! Merci les jeunes ! Et voilà, la soirée se termine, nous en gardons plein le cœur. Quelle belle équipe ! Depuis, nous nous sommes retrouvés avec bonheur ; nous étions plus de trente, autour d’une auberge espagnole. C’est peut être ça aussi l’Eglise de demain : l’ouvrir à tous, que tous s’y sentent bien ! Alors un grand merci à tous d’être venus nous encourager, et pour les autres… Sans doute à l’an prochain !
 
Marie Madeleine Durlin

Article publié par PAROISSE ST JOSEPH EN BETHUNOIS • Publié • 1835 visites