Dénonciations calomnieuses.C'en est trop

Le service du frère ne prend pas en compte la couleur de peau:blanc, jaune, rouge ou noir.

J'aimerai vous dire Mgr Albert Rouet  
J'aimerai vous dire
J'aimerai vous dire
 

Le 4 avril 2010, Le Monde publiait une interview de Mgr Albert Rouet, évêque de Poitiers dans lequel il dénonçait l’existence de réseaux de dénonciations auprès du Vatican, de la part de gens se disant catholiques. “Règne dans l'Eglise un climat de suspicion malsain. L'institution fait face à un centralisme romain, qui s'appuie sur tout un réseau de dénonciations. Certains courants passent leur temps à dénoncer les positions de tel ou tel évêque, à faire des dossiers contre l'un, à garder des fiches contre l'autre. Ces comportements s'intensifient avec Internet”. (Le Monde 4 avril 2010)


Pas plus tard que ce 20 avril parvenait au service diocésain de la communication un article dénonciateur ainsi intitulé : « Il faudra prévoir un wagon à bestiaux pour les évêques! » Cet article dénonce l’hébergement par le Secours catholique du Var, de Roms dans les sous-sols des bâtiments d’une paroisse toulonnaise. Le responsable du service en a informé la conférence des évêques et le nonce apostolique. On trouvera en pièce jointe le contenu de ce courrier.

 
CEF-Lourdes2009 CEF-Lourdes2009  L’existence de groupes de pressions contre les évêques de France et leurs chargés de mission est discrète comme le sont les loobies. Le silence n’est plus de mise aujourd’hui. Ainsi par deux fois en juin 2009, “Rome” a écrit à Mgr Jaeger pour dénoncer d’une part la présence d’une photo dite “non liturgique” par le correspondant, dans le site diocésain (il s’agissait de laïcs envoyés en mission de catéchistes, au cours d’une messe avec les enfants) ; d’autre part, le regret que les propositions de “Dimanche : parole en fête” ne parlent pas davantage du sacrifice (tant il est évident pour le dénonciateur que la notion de sacrifice, dans la tête d’un enfant de 9 ans, est la même que dans la tête d’un théologien rompu à la pratique thomiste). Faut-il préciser en outre que notre évêque  a refusé récemment de publier officiellement un document diocésain, officiellement pour faute d’orthographe, mais officieusement par crainte que Rome ne tire encore des salves contre le diocèse.

 

Mgr di Falco et Benoit XVI Mgr di Falco et Benoit XVI   

Votre serviteur s’en étant ouvert à Mgr Podvin (communication conférence des évêques) et Mgr Di Falco (président des communications épiscopales d’Europe), ce dernier a rappelé avoir été épinglé par un secrétaire romain pour n’avoir pas utilisé le “format épistolaire réglementaire” quand on s’adresse à Rome.  Trop c’est trop! Il vaut mieux que cela se sache. Faire régner la peur pour restaurer l'ordre ancien n'a rien d'évangélique. E.H.

 

Méditation de Noël 2009:il n'y avait pas de place pour eux! 

 

Dernière minute:les infiltrés se mettent les cathos traditionalistes à dos. Document  du Nouvel Obs.

Le commentaire de l'émission dans le Journal La Croix

 

 

Suite à l'émission les infiltrés du mardi 27 avril 210,

l'archevéché de Bordeaux communique la note suivante:

 

L’Eglise catholique condamne fermement toutes formes d’antisémitisme, de racisme, de haine ou de violence. Elle les déclare « péchés contre Dieu » (Jean-Paul II).


L’émission « Les Infiltrés » sur France 2 soulève de nombreuses interrogations. Il est nécessaire de la décrypter. Certaines séquences rapportent des propos intolérables, scandaleux et que nous dénonçons comme inacceptables. Même si les conditions dans lesquelles le tournage s’est effectué posent de réelles questions de déontologie.

 

Les responsables de la paroisse Saint-Eloi ont affirmé qu’il n’y a pas, à l’heure actuelle, de lien entre la paroisse et le groupe politique incriminé. Les parents de l’école privée Saint-Projet expriment leur condamnation de tout antisémitisme. Leurs déclarations devront être suivies de mesures fermes et appropriées.


Il importe à tous d’être vigilants pour éviter toutes confusions possibles entre partis politiques et religions. L’Eglise doit annoncer et vivre l’Evangile sans connivence ni compromission.

 

 L’accueil dans l’Eglise diocésaine de l’Institut du Bon Pasteur implique une communion avec les autres composantes de l’Eglise de Gironde qui sont appelées à vivre de l’Evangile et à traduire dans des actes l’engagement que l’Eglise catholique a pris à Vatican II vis-à-vis des chrétiens des autres confessions chrétiennes, des juifs, des membres des autres religions et des hommes de bonne volonté. Il ne peut y avoir de contre-témoignage en ce domaine. L’Institut devra rester vigilant sur ce point. Les actes doivent accompagner les déclarations. Il en va de la vérité et de la santé des liens de cet Institut avec l’Eglise diocésaine. (lire le texte complet en bas de page)

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 12194 visites

Cette page provient de la rubrique : Informations et Communiqués