Assemblée Générale. Association diocésaine d’Arras

Exercice 2014

AG ADA 2015 AG ADA 2015  Les doyens et trésoriers de doyennés étaient convoqués par Mgr Jaeger le 9 octobre pour l’assemblée annuelle de l’Association diocésaine d’Arras. Au cours de cette soirée étaient présentés les comptes financiers annuels du diocèse, c’est-à-dire l’ensemble des comptes, de paroisses, de mouvements et services, ainsi que les résultats des quêtes et du denier. Les dépenses (salaires, fonctionnements, immobilier et autres dépenses) étaient aussi présentées. Intervenaient dans la présentation des comptes, en un premier temps Anne-Claire Brongniart, responsable comptabilité, et Mr Fort, contrôleur aux comptes.

AG ADA 2015 2 AG ADA 2015 2  

On aurait pu s’attendre à une diminution des actifs compte tenu des échos alarmistes sur les dynamismes du catholicisme en France. Ce ne fut pas le cas. Les remarques des années précédentes ont sans doute porté du fruit ; ainsi les dépenses sur les énergies sont mieux maîtrisées. La gestion de l’immobilier profite d’une politique mise en œuvre depuis plusieurs années (réinvestissement de l’immobilier dans l’immobilier, choix de ventes ou de rénovation) amène à une trésorerie plus équilibrée. Nombre de dépenses sont faites désormais par l’intermédiaire du groupement Cèdre, ce qui entraîne de substantielles économies.

Concernant les dons et quêtes : Il y a augmentation des dons ISF, augmentation du denier (mais aussi du cout de prospection) Les quêtes sont en augmentations tandis que baissent le casuel (baisse du nombre des mariages par exemple). Un point d’attention relevé est la question des vols dans les troncs et les cierges, demandant une attention plus grande pour chaque église, et que l’on vide les troncs plus souvent,

 

Le nombre de donateurs pour le denier est en progression, cependant le diocèse est parmi les plus faibles de France. La campagne de terrain (local) est à relancer, la recherche institutionnelle (par le diocèse) est à encourager  

 

AG ADA 2015 5 AG ADA 2015 5  Concernant les charges de fonctionnement, cela concerne pour moitié les charges de personnel (5,6 M€ sur 11). Il serait préférable de travailler avec des entreprises de service plutôt que d’employer des personnels à ½ temps ou à temps complet. Seraient à vérifier le rapport entre dépenses engagées pour les journaux et feuilles d’information par rapport à leur efficacité.

 

La présentation des comptes annuelle témoigne d’une gestion équilibrée et une structure financière saine, ce qui permet d’envisager l’immédiat sans trop de soucis. Une réflexion devrait être engagée sur l’immobilier propre, ce qu’on garde et restructure, ce qu’il faut vendre.

Une remarque est faite concernant les statuts de l’association qui ne permettent pas, aux yeux de la loi de dégager des fonds pour les migrants. Il faut en référer à l’administratif du diocèse. L’’objet déclaré de l’association est de subvenir au culte, à l’exclusion de toute œuvre caritative et scolaire.

 

Mme Sauvage, commissaire aux comptes, fait été des audits effectués sur dix paroisses. Les procédures sont mieux comprises, en particulier concernant les sécurités pour les dépôts en espèces, les doubles signatures et la séparation des fonctions. Elle regrette que pour telle ou telle la trésorerie se fasse par clocher et non par paroisse. Après la rencontre avec le bureau et la présentation des comptes elle a validé la comptabilité de l’exercice 2014.

 

Mgr Jaeger remerciaient toutes les personnes qui participent à la gestion des finances du diocèse.

 

Note. Une note est parvenue du service immobilier, concernant les règles d’accessibilité des immeubles aux personnes handicapées. Les immeubles accueillant du public doivent être aux normes concernant leur accès par des personnes à mobilité réduite. Un calendrier concernant la mise en œuvre d’un plan d’accès devait être fourni au 1er janvier.

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3608 visites