25 ans d'épiscopat Synode et projet catéchèse

Journée festive "Porte l'Evangile" autour de Mgr Jaeger

Journée “Porte l’Evangile” 5 juin à Arras.

 

Jubilé Mgr Jaeger 3 Jubilé Mgr Jaeger 3  Ce n’était ni la saint Médard, ni la saint Barnabé, mais un agréable dimanche qui commençait avec le gris de la brume pour s’échauffer très vite et assurer un pique-nique sur les gazons de la maison diocésaine. Ce sera sous un soleil bien chaud que tous se retrouveront à la cathédrale d’Arras, bien remplie, pour fêter à la fois les 25 ans d’épiscopat de Mgr Jaeger, la mise en chantier du synode provincial et la promulgation du projet d’évangélisation et de catéchèse. 

 

Le titre exprime bien le thème de la journée des chrétiens du diocèse : Porte l’Évangile. Quelques-uns ont pu s’exercer aux jeux anciens proposés en animation pendant le pique-nique, les plus jeunes en profitèrent durant le temps des carrefours, les plus âgés avaient préféré parler avec les amis perdus de vue depuis un certain temps. Certes, les moyens de communication numérisés ne manquent pas, mais se voir, se rencontrer, se parler de vive voix, c’est tout autre chose !

Deux heures durant, en tout début d’après-midi les participants étaient invités à échanger autour des initiatives et expériences diverses où les paroisses et mouvements commencent à mettre en œuvre le synode, dont la fête fut célébré à la cathédrale de Lille le 27 septembre dernier. (Retenons les quatre axes : mission, proximité, communion, participation. La double-page 6-5 du projet diocésain en rend compte la progression de l’Eglise, dans l’élan de Vatican II.) 90 témoignages ont pu ainsi être partagés.

 

Témoignages d’initiatives

Jubilé Mgr Jaeger 6 Jubilé Mgr Jaeger 6  Répartis en différents lieux (Maison diocésaine, Baudimont, saint Joseph et église saint Jean-Baptiste, les groupes pourront entendre trois témoignages chacun. La diversité des apports rend compte de la multiplicité des initiatives vécues dans notre Eglise diocésaine. Ainsi une animatrice caté montre comment la proposition d’une journée à la découverte d’un monastère et d’une cathédrale de la région a drainé bien plus de gens que prévu et offert des découvertes insoupçonnées aux participants : l’étonnement devant la grille du monastère et la liturgie en latin… ils en ont redemandé l’année suivante. Dans le même atelier un second témoignage rend compte d’une permanence accueil tous les quinze jours, dans les locaux paroissiaux. Y viennent des inconnus, croyants ou non, relation de voisinage ou de profession. Les premiers témoins étaient de Marquion, les seconds habitaient à l’autre bout du diocèse, à Berck.

 

Jubilé Mgr Jaeger 11 Jubilé Mgr Jaeger 11  Pendant ce temps, un autre témoignage évoque l’animation, dans la durée, d’une équipe de JOC, sur Lens-Isbergues-Sallaumines. Le projet rejoint l’intuition de la JOC : pour et avec les jeunes, soutenus par des accompagnateurs. La même chose est vécue par d’autres jeunes avec le MRJC. Dans une autre salle quelqu’un évoque comment elle anime un atelier de découverte de Jésus à partir de BD. Puis une animatrice en catéchèse spécialisée évoque son long chemin avec des enfants handicapés. Ailleurs, une animatrice de doyenné évoque la mise en place d’un forum ouvert dans un village…

 

Un laïc aumônier de prison rend compte de ses activités auprès des détenus. Une autre présente l’animation d’un “Dimanche Parole en fête" ´suivi d’un voyage découverte. Sur le thème "Vivre en fraternité", le groupe Fondacio d'Arras signale l’ouverture de plusieurs fraternités lieux de partage sur la vie de couple ou Laudato si’, ou “l’Evangile Bonne Nouvelle” etc. Un peu plus loin, Arnaud, du MRJC, présente la mise en place d’un camp de jeunes lycéens à la rencontre de migrants. Ailleurs, Sandrine et David présentent leur chemin de rencontre avec des 16-28 ans

 

Un autre parle de son accompagnement de jeunes vers la confirmation où se dessine un avenir(initiation à la révision de vie, animation de la vie paroissiale… D’autres témoignent de l’association pour restaurer l’église, pour préparer une crèche et animer Noel. Une équipe préparer un “ardin paysager” et une maquette du pays de Jésus, pour entourer l’église restaurée du village. Yvette présente l’animation d’une matinée CCFD avec les collégiens de la paroisse. Jean-Paul témoigne d’une assemblée de rentrée de la paroisse, intergénérationnelle en plein air.

 

Ailleurs c’est la mise en place d’une ludothèque jeunes, ou des opérations de solidarité avec d’autres services. Anne-Cécile retrace l’histoire d’un groupe de parole pour des parents : partage des  inquiétudes,, des joies et merveilles...s'enrichir de ses expériences. Ou encore, à Arras, une initiative créée par un groupe de paroissiens, qui existe depuis cinq ans: «L’Accueil-Soupe» du samedi soir », qui permet à chacun de se mobiliser au service des plus démunis, des oubliés ou isolés, d’une façon conviviale autour d’un repas simple et partagé.

 

Hélas ces quelques lignes ne représentent que six  des vingt deux pages de propositions qui furent données pour la fête “Porte l’Evangile”. Il n’était pas possible de les reproduire toutes dans ce dossier. Ces initiatives auraient pu prendre place dans les espaces paroisse du site web diocésain. Cela aurait permis aux internautes, pratiquants ou non, de découvrir que l’activité des chrétiens dans les paroisses ne se limite pas à la communion. Il n’est pas trop tard pour que les internautes contributeurs des paroisses sollicitent les divers témoins d’une animation paroissiale et pastorale.

 

Célébration à la cathédrale. Ouverture

En ouvrant le temps de la célébration, Mgr se réjouit de voir la cathédrale pleine et justifier ainsi sa mission de rassembler les chrétiens du diocèse autour de leur évêque : prêtres, diacres, laïcs et, parmi les religieux et religieuses les moines et moniales. L’évêque invitait l’ensemble des chrétiens à entrer en action de grâce avec lui, pour le ministère que lui a confié Dieu voici vingt-cinq ans. Une lettre de Rome sera lue où le pape exprime ses félicitations et ses prières. Il l’invite à continuer un long et fructueux ministère épiscopal.

 

Homélie.

L’évangile lu ce dimanche évoquait la rencontre de Jésus avec la veuve de Naïm qui va enterrer son fils. Dans son commentaire, pour évoquer la mission de Jésus sur les chemins d’humanité, Mgr invite à méditer sur la rencontre de deux foules : celle des disciples derrière Jésus et celle de Naïm derrière la veuve.

 

La présence de la foule atteste que ce n’est pas une petite affaire occasionnelle. C’est l’expression de l’acte fondamental d’un Dieu compatissant, venu en la personne de son Fils. Telle est la Bonnne Nouvelle. Jésus a déjà relevé des personnes marquées par le mal et la maladie : “je te pardonne, lève-toi et va en paix”. Chaque rencontre est l’occasion de redire que Dieu vient visiter son peuple, le libérer de toutes les forces de la mort (cantique de Zacharie, Luc 1). En cette femme de Naïm s’expriment toutes les souffrances, toutes les frustrations, toutes les épreuves de la foule qui l’accompagne, épreuves de la vie familiale, sociale, des relations entre les peuples. En Jésus, c’est Dieu qui visite son peuple pour qu’il passe de la mort à la vie et qu’il vive. Mgr Jaeger rappelle alors son dialogue avec les séminaristes de Nancy sur la devise épiscopale : “Pour qu’ils aient la vie”, selon la parole de Jésus en Jean 10.

 

Jubilé Mgr Jaeger 21 Jubilé Mgr Jaeger 21  Au cours de la célébration eucharistique vous est remise la nouvelle édition du projet diocésain d’évangélisation et de catéchèse. Il n’a de sens que s’il est rapporté au Christ lui-même. C’est au nom de Jésus ressuscité, avec Lui qu’il est possible de passer de la mort à la vie. C’est de notre mission d’annoncer l’Evangile, de proposer des chemins d’initiation, de veiller à une réelle formation théologique en fidélité à la Tradition de l’Eglise.

 

Après avoir rappelé les témoignages sur les différentes  initiatives prises dans les communautés locales, notre évêque invite à nous ajuster et à continuer Projet diocésain. Par de nombreuses expressions, il noue des liens entre les rencontres entre Jésus et les foules de son temps avec nos rencontres aujourd’hui avec les foules de notre temps.

L’assemblée de ce dimanche se situe dans la continuité du synode provincial dont on a célébré la clôture en septembre dernier. Le synode invite à relire les Ecritures, à nous rassembler autour de l’eucharistie. Des réflexions théologiques ont été apportées. L’initiation chrétienne est le chemin de rencontre avec Jésus. La mission de Jésus se continue quand deux foules se croisent

La mission commence quand deux foules se croisent. Et que le mystère de Jésus (Dieu qui visite l’humanité).

 

Remise du Projet d’évangélisation et de catéchèse

Jubilé Mgr Jaeger Jubilé Mgr Jaeger  Au moment de l’envoi, Monseigneur invite les doyens et quelques laïcs de ces doyennés à recevoir plusieurs exemplaires du livret et à les transmettre chez eux auprès des chrétiens avec qui ils assument la mission d’annonce et d’évangélisation. C’est dans un climat de fête que la foule quitte la cathédrale, tandis que les enfants soufflent et propulsent des milliers de bulles de savon dans cet espace habituellement beaucoup plus austère… C’est la fête des chrétiens et de leur évêque.

 

Vin d’honneur et remise de cadeau

Jubilé Mgr Jaeger 23 Jubilé Mgr Jaeger 23  Il revenait au vicaire général, le père Vincent Blin de prononcer le mot de clôture de la journée. Il le fera en évoquant les multiples sollicitations auxquelles un évêque est astreint, soulignant la difficulté d’une réponse juste quand l‘un demande qu’on réponde oui alors que l’autre demande au contraire de répondre non ! “Ce n’est pas rien, la vie d’un évêque !” Au nom des chrétiens du diocèse, il remet à l’évêque un cadeau : une croix pectorale en argent, tandis que la maman de Mgr Jaeger, qui a fêté ses cent un ans, reçoit une gerbe de fleurs.

Abbé Emile Hennart

 

 

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3640 visites