Baptisés la nuit de Pâques

Ils seront 4258 adultes à être baptisés au cours des différentes vigiles pascales proposées partout en France ce samedi 31 mars 2018. Pour le diocèse d’Arras, ils seront une cinquantaine répartis dans nos 10 doyennés.

Ces femmes et ces hommes, majoritairement âgés de 18 à 40 ans, ont chacun une histoire singulière qui les a conduits, à un moment de leur vie, à exprimer le désir de devenir chrétien. Un évènement heureux ou plus difficile à traverser est souvent à l’origine de leur mise en route : une naissance, le décès d’un proche, la confirmation d’un ami, une demande en mariage etc… Parfois, il s’agit d’un désir présent depuis bien longtemps mais qui ne pouvait pas être exprimé ou qui n’a pas été entendu.

Tous ont été accompagnés de longs mois (en moyenne, 18 mois) par de nombreux chrétiens qui, chemin faisant, redécouvrent avec ces catéchumènes leur propre foi ! Si l’accompagnement individuel reste dans notre diocèse majoritaire, des assemblées catéchuménales proposées tout au long du cheminement permettent aux uns et aux autres de se rencontrer et de partager leurs expériences de vie, leurs découvertes, les questions qui les habitent etc.

Il nous est par ailleurs de plus en plus demandé d’accompagner des demandes exprimées par des familles. Il convient alors de tout mettre en œuvre pour que chacun soit pris en compte pour lui-même, avec toutes les spécificités et les subtilités liées aux différents âges de la vie. Un travail qui nécessite ouverture et collaboration avec une diversité d’acteurs de la catéchèse.

Ce samedi, il y aura donc beaucoup de joie dans bien des églises du Pas-de-Calais : à Béthune, Rang du Fliers, Tincques, Calais, Libercourt, Méricourt, Serques, Dohem, Saint-Omer et de nombreux autres lieux !  Il y aura aussi beaucoup d’émotion, n’en doutons pas ! Ces catéchumènes deviendront néophytes : ils comptent sur nos communautés pour grandir avec elles encore dans leur relation à Jésus. Ils ont besoin de leur bienveillance et de leur audace pour prendre toute leur place au cœur de nos équipes. Ils sont une chance pour la vitalité de notre Eglise : osons les accueillir et leur faire confiance !

Article publié par Sébastien Vereecken - Catéchuménat • Publié • 397 visites

Fermer