L'histoire commence en Mésopotamie

Exposition au Louvre-Lens

 

L’histoire commence en Mésopotamie

 

            Ils ont inventé l’écriture, l’irrigation et la charrue ; ils ont construit les premières villes ; ils ont fondé les premières dynasties ; ils ont rédigé les premières lois. Aujourd’hui encore, qu’il IMG_8492 IMG_8492  s’agisse de Nabucco dans l’opéra de Verdi, de Gilmamesh dans les jeux video Final Fantasy, de Pazuzu dans le film l’Exorciste ou de Babylone chanté par Boney M, les références à la Mésopotamie sont nombreuses dans la culture contemporaine.

 

            Pourtant, la civilisation mésopotamienne reste l’une des plus méconnues, alors que des sites tels que Ninive ou Khorsabad sont aujourd’hui la cible de destructions et de trafic d’antiquité.

 

            Pour mettre en lumière cette civilisation fascinante et rappeler son importance pour l’humanité, le Louvre-Lens présente une nouvelle exposition évènement : l’histoire commence en Mésopotamie.

 

            Comment peut-on résister à une telle invitation du Louvre-Lens ? De quoi mettre « l’eau à la bouche ! ».

 

            Après une introduction  par  Marie Lavandier, directrice du musée, Ariane Thomas, commissaire de l’exposition, nous en a donné un bref  aperçu, avant de nous emmener à travers 3000 ans d’histoire.

 

            La Mésopotamie, « berceau de l’humanité », a vu naître l’une des plus anciennes civilisations connues entre 12000 et 330 ans avant notre ère.  Littéralement, «Pays entre les Fleuves » elle est située entre le Tigre et l’Euphrate, pour l’essentiel en Irak actuel, terre meurtrie par les guerres.

 

            Différentes salles, certaines avec écran numérique, vont nous permettre de découvrir ou redécouvrir cette civilisation :

 

            L’économie mésopotamienne fondée sur l’agriculture et l’élevage ; le monde religieux, tout était décidé et inspiré par les dieux, les hommes conçus pour les servir ; les premières villes apparues au 4° millénaire avant J.C. ; la plus ancienne écriture, apparue en Mésopotamie à la fin du 4°millénaire avant J.C. ; les premiers rois et les premiers textes de lois connus à ce jour, les premiers empires ; la fin de la civilisation mésopotamienne, avec Alexandre le Grand et l’influence progressive de la culture grecque.

 

            Les œuvres présentées, venues essentiellement de riches collections du Louvre, sontIMG_8482 IMG_8482   complétées par des prêts de prestigieuses institutions de Berlin, Londres et Paris (Bibliothèque nationale de France).

 

            C’est un voyage parmi plus de 400 objets, dont de nombreux chefs-d’œuvre. Ce patrimoine mondial, connu essentiellement par la Bible  et les auteurs antiques, a été redécouvert grâce aux fouilles archéologiques du 19e siècle. Un fonds photographique ancien est également présenté pour la première fois.

 

            Une exposition à ne surtout pas manquer.

 

« L’Histoire commence en Mésopotamie » au Louvre-Lens

Exposition du 2 novembre 2016 au 23 janvier 2017

Commissaire : Ariane Thomas

Renseignements : 03 21 18 62 62 – louvrelens.fr

 

                                                                                                                      Chantal Erouart

 

 

 

En écho avec cette exposition, la Maison Nicodème à Lens présente deux expositions du 8 au 29 novembre, dans l’Eglise Saint Théodore (proche du Louvre-Lens), ainsi que des conférences. Cliquez sur ce lien : 

http://arras.catholique.fr/expositions-conference-theodore-lens.html

 

   

Article publié par Chantal Erouart • Publié • 359 visites