Messe télévisée à Condette : dans les coulisses de la retransmission

France 2 était dans le diocèse le 23 juillet 2017

2017-7-23- Messe televisee Condette11 2017-7-23- Messe televisee Condette11  Dimanche 23 juillet 2017, la maison diocésaine des Tourelles, à Condette, a vécu un grand moment. Après des mois de préparation, les équipes de France 2 et de l'émission le Jour du Seigneur ont effet posé leurs caméras dans la maison diocésaine afin de retransmettre la messe, en direct.   

 

300 personnes ont participé à ce temps de prière et de fraternité. En raison de mauvaises conditions météorologiques, la célébration n'a pas pu être organisée dans le parc, comme prévu. 
L’équipe technique s’est donc installée à l’intérieur du Pavillon.

 

Monseigneur Jean-Paul Jaeger, évêque d'Arras, était entouré par le père Gaston Dollé, animateur spirituel de la maison, de quelques prêtres de passage, d'un diacre et de deux servants d’autel. Des choristes condettois ont animé la messe. 


"L’assistance, particulièrement priante, s’est unie aux téléspectateurs, pour rendre grâce
devant tant de bienfaits, depuis trente ans et pour de nombreuses années encore
, s'enthousiasme Marie-Paul Gomel, directrice des Tourelles.Tous étaient heureux de ce temps de retrouvailles." Un moment de retrouvailles prolongé dans le parc, à l'issue de la cérémonie. 

 

Cette retransmission était une volonté de l'équipe des Tourelles, centre spirituel célébrant cette année ses trente ans d'existence. Les premiers contacts avec les producteurs du Jour du Seigneur remontent à 2014. 

 

Extrait du reportage publié

dans le journal Croix du Nord du 21 juillet 2017 

 

Marie-Paule Gomel, la directrice des lieux, nous dévoile les coulisses de l’organisation de la célébration.

 

2 mai 2014 

Il y a trois ans, Marie-Paule Gomel écrit à la production du Jour du Seigneur. « Nous avions deux objectifs », glisse-t-elle.

« D’une part, nous voulions remercier le Seigneur pour les 30 années passées. » Le centre spirituel fête ses 30 ans d’existence cette année. « D’autre part, nous souhaitions faire connaître la maison pour augmenter son rayonnement. »

 

17 septembre 2016

Les choses commencent en septembre 2016. « Nous avons reçu une étude de faisabilité », explique la responsable.

« Nous devions rendre les lieux disponibles dès le vendredi soir », se souvient-elle. « Nous devions aussi disposer d’un espace couvert, en cas de mauvais temps », ajoute-t-elle.

 

 

17 mai 2017 

Hélène Bagot, conseillère programme au CFRT (Comité français de radio-télévision), se rend pour la première fois à Condette en mai pour une réunion de travail.

Bernadette Bellanger, la présidente de la chorale (l’Ensemble Vocal Condetae Cantores) est aussi de la partie. Elle prépare la messe depuis le mois de mars.

« Nous avons tout minuté à la seconde près », confie-t-elle. « C’est un sacré travail. »

 

20 juin 2017

Un mois plus tard, c’est au tour des équipes techniques de venir repérer les lieux.

Puis, le 25 juin, une équipe de tournage (journaliste, cameraman, preneur de son) débarque aux Tourelles.

 

22 juillet 2017

Les équipes techniques installent leur matériel dans le parc. En tout, la messe mobilise une trentaine de personnes (chargé de production, chef de car, techniciens vidéos, truquiste, machinistes…).

L’après-midi, à 15 h 30, place aux répétitions. « On a fait une fausse messe ! », sourit Bernadette Bellanger. L’évêque d’Arras, Mgr Jean-Paul Jaeger, était là. Il a même prononcé son homélie de demain !

« Pour nous, c’était évident qu’il célèbre la messe », glisse Marie-Paule Gomel. « Nous sommes une maison diocésaine. »

 

 

23 juillet 2017

Demain, dimanche 23 juillet 2017, la célébration commencera à 10h38 pétantes sur France 2. 300 à 400 personnes sont attendues dans le parc. Environ 600 000 autres devraient être devant leur télé.

Bernadette Bellanger est stressée. « Normalement, je vais devoir porter une oreillette », confie-t-elle. Marie-Paule Gomel est confiante. « On n’est pas là pour se montrer mais pour permettre aux téléspectateurs de prier avec nous », souffle-t-elle.

Et Gaston Dollé, le prêtre de la maison, d’ajouter : "ça sera une messe comme les autres. Sauf que nous sortons sur le parvis, comme le désire le Saint-Père. Le 17 septembre, nous ferons une messe festive pour les 30 ans de la maison. Elle ne sera pas télévisée."

 

 

 

 

 

Article publié par Association diocésaine d'Arras • Publié • 291 visites