« Pour moi la prière, c’est pas le top ! J’essaye de prier avec la Parole de Dieu, mais parfois, je ne suis pas dedans.»

« Je suis distraite : alors j’expérimente la ‘prière-minute’ en profitant de toute les occasions pour dire merci Seigneur ou lui demander de m’aider. »

« Je parle beaucoup au Seigneur : j’ai toujours quelque chose à lui dire, à lui demander. Je ne sais pas prier, mais ma vie c’est ça : être avec le Seigneur ! »

« Dans le jardin, il suffit de peu de chose pour m’émerveiller et rendre grâce. Quand je prie comme ça, j’ai l’impression que les oiseaux s’y mettent aussi et que c’est la nature toute entière qui prie. Et si c’était ça, le paradis ? »

 

Ces quelques témoignages ouvrent la journée de rentrée du catéchuménat axée sur une demande des disciples que nous faisons nôtre : « Seigneur, apprends-nous à prier ! ».

Nous sommes plus d’une soixantaine ce samedi réunis à Blangy sur Ternoise. Un lieu que beaucoup découvrent avec joie. « Mets ta joie dans le Seigneur…Il agira et t'accordera, plus que les désirs de ton cœur »

 

Chacun d’entre nous expérimente la prière de manière différente : une expérience de rencontre, de cœur à cœur avec Dieu ; l’occasion d’un temps de pause et de ressourcement ; une vrai difficulté car je ne sais pas prier, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas si « je fais bien » ; un moment privilégié avec la famille ou un groupe etc…

Jacques nous invite à prendre la route avec les disciples pour découvrir comment ils priaient il y a 2000 ans. Et l’on re-découvre Jésus qui les initie à la prière en s’adressant à lui avec une familiarité qui déconcerte les croyants de l’époque, mais qui leur donne à voir un Dieu proche de leur humanité. Jésus leur explique comment prier, il leur confie que c’est simple. Vous direz à Yahvé « Père qui es aux cieux que ton nom soit sanctifié… et ensuite parlez-lui des humbles besoins des hommes et des femmes.  Ce n’est pas un Notre Père à dire, à réciter, une formule comme le médecin prescrit une solution au malade que Jésus donne. C’est une part de sa prière personnelle qu’il confie à ses meilleurs amis, un souffle qu’il envoie dans leurs bouches, leurs poumons, leurs cœurs pour prier avec lui, en lui, comme lui. « Prends ma vie, Seigneur prends ma vie, que ma vie soit prière … »

 

Puis nous partons pour un cœur à cœur avec un passage de la Parole de Dieu. Dans les jardins de l’abbaye Ste Berthe devant une icône du Christ, nous écoutons ce que le Seigneur veut nous dire aujourd’hui. Puis nous partageons nos découvertes, nos questions, nos incompréhensions.

Le pique-nique partagé est l’occasion d’un véritable temps de rencontre et d’amitié. On en profite pour dire merci et au-revoir à Michèle qui bientôt sera une retraitée heureuse !

Une marche digestive et contemplative nous amène à méditer plusieurs psaumes et à rendre grâce aussi pour la beauté et la générosité de la nature environnante.

Une accompagnatrice s’appuie avec confiance sur un catéchumène ; plus tard à la chapelle un accompagnateur dit son bonheur d’avoir été entraîné par d’autres en chemin vers les sacrements. Dans ces deux scènes, tout est dit de la richesse du catéchuménat !



Fermer