Eglise Saint Géry d'Arras

  Clocher et un des bas-côtés Eglise St Géry  
Clocher et un des bas-côtés
Clocher et un des bas-côtés

 

A mi-chemin entre la rue des Augustines et le quai du Rivage se dresse l’église Saint Géry, réalisation de l’architecte Alexandre Grigny dans l’esprit gothique du XIIIème siècle.

Cette église fut construite pour remplacer la chapelle du Vivier qui servait d’église paroissiale mais devenait trop petite.

L’édifice est adossé à l’ancienne chapelle dont on aperçoit les murs au long de la rue Neuve-du-Vivier.

L’église possède  des vitraux remarquables du maître verrier lillois, J. Largiller qui ont remplacé en 1961 les vitraux détruits lors des bombardements de 1940.

 

" Le poète Verlaine aimait le Nord de la France ; Arras, Fampoux, Lécluse le voyaient souvent. Sa mère résidait rue d’Amiens ; une plaque apposée au mur de la maison en célèbre le souvenir.

De passage à Arras, Verlaine s’arrête à Saint Géry et s’émerveille devant ce beau Christ en chêne. Le crucifix en bois peint lui inspira ce poème :

« Au bout d’un bas-côté de l’église gothique, contre le mur que vient baiser le jour mystique d’un long vitrail d’azur et d’or finement roux, le crucifix se dresse… ». "

 

Méaulens – Saint Géry, mille ans d’un quartier d’Arras

Ouvrage collectif 2003

 

Article publié par Cécile Lemaire - Délégué communication d'Artois • Publié • 9908 visites