Dons et legs

Grâce à vos dons et legs, l'Eglise catholique peut... et pourra...

Léguez à l’Eglise catholique 

 

pour l'Eglise Catholique dons et legs  
pour l'Eglise Catholique
pour l'Eglise Catholique
Léguer à l’Église c’est lui donner dans l’avenir les moyens matériels de poursuivre sa mission d’évangélisation, d’éducation, de charité, de prière.

 

 

C’est aussi un geste de don total en réponse à l’appel du Christ à tout donner et à se remettre entre ses mains, c’est prolonger ce qu’on a commencé sur terre, c’est donner de soi-même en réalisant la parole du Christ : « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».

 

 

Chacun de nous s’interroge un jour sur la transmission de ses biens après son décès et sur l’opportunité ou non d’organiser cette transmission en faisant un legs par testament. Beaucoup de questions se posent, juridiques bien sûr mais aussi personnelles, car c’est une réflexion sur l’aboutissement de notre vie familiale, professionnelle, sociale et spirituelle.

 

De nombreuses associations caritatives nous sollicitent, l’Église elle-même est habilitée, par l’intermédiaire de l’association diocésaine, à recueillir des legs en exonération de tout droit de mutation.

 

"Grâce à vos dons et legs, l'Eglise catholique peut... et pourra assurer ses missions de formation, de célébration, d'enseignement, d'accom-pagnement et de soutien. Grâce aux legs, c’est le futur de l’Eglise catholique que vous assurez. Au moment de rédiger son testament, c’est une manière de signifier et de transmettre son attachement à la mission de l’Eglise" Conférence de Mgr Hyppolite Simon.  

 

 

____________________________________________________________

Vous pouvez demander à l’association diocésaine une brochure qui vous informera des possibilités de legs, donations et assurances-vie. "Service legs et donations". Adresser vos chèque à Association diocésaine, BP 1016 - 62008 Arras cedex  

 

Association Diocésaine d'Arras

BP. 1016 - 103, rue d'Amiens

62008 Arras Cedex

Tél. 03.21.21.40.85. e-mail : denier.legs@arras.catholique.fr

 

Intitulé du compte: "Association diocésaine d'Arras"

 

 ____________________________________________________________

 

 

 legs et donations legs et donations   

 

Que faire de ses biens... à la fin de sa vie ?

Peut-être vous êtes-vous déjà posé la question. C'est pour vous aider à y répondre que la Conférence des Evêques de France (CEF), a lancé une vaste campagne de communication fin septembre. 

Qui, tout d'abord, peut faire un «legs » ?

N'importe qui; quels que soient les biens dont on dispose, quelles que soient leurs valeurs.
 

A quel âge peut-on léguer ?

A n'importe quel âge, car un testament est toujours modifiable. C'est le dernier en date qui sera pris en compte.
 
Donc, on peut léguer - c'est-à-dire se dessaisir d'une partie de ses biens – de son vivant?
Oui, mais pas à n'importe quelle condition. II n'est pas possible, par exemple, de déshériter ses enfants. Les mesures prises ne sont applicables, par ailleurs, qu'après le décès du testateur.
 

Dans ce cas précis, il n'est donc possible que de léguer une partie de ses biens ?

Oui. Si vous avez un enfant, vous disposez librement de la moitié de votre succession. Si vous en avez deux, vous pouvez disposer d'un tiers et si vous en avez trois ou plus, du quart. Par contre, si vous n'avez pas d'héritiers directs (réservataires), vous êtes totalement libre de donner à l'Église tout ou partie de votre patrimoine.
 

Pour quelles raisons, en général, les gens lèguent-ils leurs biens?

Les cas les plus courants sont les personnes qui n'ont pas de légataires dits « réservataires » (enfants, conjoints, parents).
 

Et qu'est-ce qui les pousse à donner à l'Eglise?

Au moins deux raisons : Ils souhaitent procurer à l'Église catholique - qui les a accompagnés et dont ils ont été partie prenante tout au long de leur vie -les moyens de continuer sa mission.
L'Église catholique, par l'intermédiaire de l'Association diocésaine d’Arras estexonérée de tous frais et droits. C'est donc une garantie que tout ce que vous possédez sera utilisé en totalité pour la mission de l'Église.
 

L'Eglise: que fait-elle ensuite de ses legs?

Elle s'en sert de différentes façons: pour équilibrer le budget de fonctionnement annuel ; pour entretenir les bâtiments nécessaires à la mission, ou en acquérir de nouveaux mieux adaptés ; pour acquérir des moyens pédagogiques ; pour assurer aux prêtres âgés un lieu de vie digne pour continuer leur ministère dans la prière.
 

Que peut-on léguer?

-la totalité de ses biens, meubles et immeubles, si l'on n'a pas d'héritiers réservataires, une maison ou un appartement, une somme d'argent.
 

L'assurance-vie est-elle un moyen, elle aussi, de léguer?

C'est aussi un moyen de léguer. Il peut être plus discret.
 

Quant aux droits de succession, sont-ils élevés ?

Comme je vous l'ai indiqué, l'Association Diocésaine d’Arras est exonérée de tous frais et droits. La  totalité du legs est donc mise au service de l'Église.
 

Concrètement, comment faire pour léguer à l'Eglise ?

Il faut rédiger un testament, dans sa forme juridique, et le déposer chez un notaire. Il est possible, en outre, d'avoir des renseignements plus détaillés auprès de celui-ci ou auprès du service « legs » du diocèse.
 

Que deviennent les biens légués?

Selon leur nature, ils sont utilisés pour la mission propre de l'Église, ou vendus, et la somme ainsi recueillie est ré-investie ou placée en attendant son affectation.

 

Peut-on dire à l’heure actuelle mais aussi dans les années à venir que, sans les legs, le diocèse a ou aura du mal à financer tous ses projets ?

Il est clair que sans les legs, le diocèse n’équilibrerait pas son budget de fonctionnement courant. Sans eux, il serait également très difficile de mettre certains projets en route
 

En conclusion,

se poser la question du « legs à l'Eglise » est-ce se demander quel sens on accorde à son baptême, quel rôle on reconnaît à l'Eglise dans l'éducation, la charité, etc?
Parfaitement. De même que, tout au long de sa vie, on doit participer à la vitalité de l'Eglise à laquelle on appartient en s'engageant bénévolement, en donnant régulièrement au Denier de l'Eglise, de même; chacun de nous peut se poser la question, au nom de son baptême, de continuer à faire vivre cette même Eglise après son décès.
 
Contact : tél. 03.21.21.40.85

 

Fermer