LA PASSION

Après la guerre(14/18) des acteurs bénévoles sous l'égide du curé firent des représentations de la Passion en voici quelques photos.....

 

                                      La Passion

 

« Les 1° représentations du drame sacré, en 5 actes, 20 tableaux, Prologue, Chœurs et apothéose, furent données avant la guerre 14-18 par les Jeunes Filles et Enfants du Patronage Ste Cécile. Après la guerre, Mr le Curé proposa aux membres de la Jeunesse Catholique de donner ces représentations, avec le concours de quelques jeunes filles et des enfants des patronages. Ces représentations eurent lieu chaque année, 2 ou 3 fois, les derniers dimanches de Carême. Elles eurent grand succès et firent beaucoup de bien, attirant des foules considérables d’Auchel et des paroisses voisines . 21° représentation » le dimanche des Rameaux 1935 (cahier de paroisse)

 

La première représentation a dû avoir lieu en 1926 ou 1927

 

Henri Mantel a interprété le rôle de Jésus jusqu’en 1952 (il est décédé brusquement le 24 décembre après avoir fait ses courses en bicyclette)

Né en 1890 il était âgé de 62 ans.

 

En mars 1928 le bulletin paroissial annonce 3 représentations les 10-17 et 24 mars et il présente le  « Drame sacré  en 5 actes et 20 tableaux avec Prologue, Chœurs et Apothéose en précisant qu’il est « représenté par les Membres de la Jeunesse Catholique, avec le concours des Jeunes filles du Patronage Ste Cécile et les Enfants du Patronage des Garçons » Il précise la liste de tous les acteurs et donne le texte des chœurs. Voici le plus connu de ces chœurs qui peut encore être fredonné par certains pratiquants âgés. Il était chanté avant le tableau de la Flagellation :

   « Voilons nos yeux ô bel ange mon frère

                                      « Voilons nos yeux mais restons sur la terre

                                      « Pour consoler le Roi des Cieux…

                                      « Ils l’attachent à la colonne

                                      « Et par leurs fouets déchirent ses membres sacrés

 

Après le décès d’Henri Mantel, dès Mars 1953, Gérard Neufville a repris le rôle de Jésus et l’a interprété 28 ou 29 fois entre 1953 et 1963… Son fils René nous a raconté comment avec sa sœur et leur mère ils avaient aidé leur père à apprendre son texte qu’il avait entièrement recopié de sa main. Il s’enfermait dans sa loge environ 2 heures avant le spectacle pour laisser les paroles du Christ s’imprégner en lui.

Au cours des mois de souffrance qui ont  précédé la mort  de Gérard, il reçut le sacrement des malades. Il reconnut alors qu’il vivait au plus profond de lui les paroles de Jésus qu’il avait murmurées comme acteur « Mon Dieu, mon Dieu ! pourquoi, m’as-tu abandonné » et celle-ci « Père entre tes mains je remets mon esprit »  … ce n’était plus un drame sacré donné en spectacle, il vivait intensément de tout son être ces paroles tirées de l’Evangile.

Article publié par Richard Warot • Publié • 2043 visites