Election du pape

pape François

Pape Francois Pape Francois  

 

 

 

Le 19 mars, sur les banderoles place saint Pierre on pouvait lire :
"Va François et répare mon Eglise".

 

Pour succéder à Benoît XVI.

L'Argentin, le cardinal Jorge Mario Bergoglio a été évêque de Rome. Il prend le nom de : François, 266e successeur de Pierre

 
 Recension: Benoit XVI, un pontificatcontrasté
 
Rejoindre le site de la conférence des évêques de France Web CEF 
 
Pour suivre en direct sur le web du Vatican
 

 

 

Biographie du pape François

 
francois francois  Né à Buenos Aires (Argentine) le 17 décembre 1936,Jorge Mario Bergoglio s'est d'abord diplômé en chimie avant de choisir la prêtrise et d'entrer dans la Compagnie de Jésus en 1958. Il a poursuivi ses études au Chili avant de rentrer en Argentine et d'obtenir la licence en philosophie près le Collège St Joseph de San Miguel. En 1964 - 1965 il a été professeur de littérature et de psychologie près le Collège de l'immaculée à Santa Fe, puis en 1966 au Collège St Sauveur de Buenos Aires. De 1967 à 1970, il a poursuivi le cursus universitaire et obtenu le doctorat. Le 13 décembre 1969 il a été ordonné prêtre puis a gagné l'Espagne poursuivre la troisième probation à Alcalà de Hernares et prononcer ses vœux perpétuels le 22 avril 1973. Il fut ensuite maître des novices à Villa Barilari (San Miguel 1972- 1973), professeur près la Faculté de théologie, consulteur de la Province et recteur du grand séminaire des jésuites.

 

Le 31 juillet 1973, il est élu provincial d'Argentine, charge qu'il a exercée pendant six ans. Entre 1980 et 1986, Il a été recteur du grand séminaire des jésuites et des Facultés de philosophie et théologie de la même maison, et curé de la paroisse St Joseph, dans le même diocèse.


En mars 1986, il est allé en Allemagne pour terminer sa thèse de doctorat. Après la direction du collège du Sauveur, il a été affecté à l'église de la Compagnie à Cordoba comme directeur spirituel et confesseur.

 

Le 20 mai 1992, Jean-Paul Il l'a nommé Auxiliaire de l'Ar chevêque Buenos Aires. Le 27 juin de la même année, en la cathédrale de Buenos Aires, il a reçu l'ordination épiscopale des mains du Cardinal Antonio Quarracino, du Nonce apostolique Mgr Ubaldo Calabresi et de l'évêque de Mercedes-Lujan, Mgr Emilio Qgnenovich. Le 3 juin 1997, il fut nommé Coadjuteur de Buenos Aires puis le 28 février 1998, Archevêque de Buenos Aires à la mort du Cardinal Quarracino. Il est auteur des livres Meditaciones para religiosos (1982), Reflexiones sobre la vida apostélica (1986) et Reflexiones de esperanza (1992). lI était également jusqu'ici ordinaire pour les fidèles de rite oriental résidant en Argentine démunis d'un ordinaire de leur rite, Grand Chancelier de l'université catholique d'Argentine. Il a été Rapporteur général adjoint à la 10 Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques (octobre 2001), et de novembre 2005 à novembre 20 Il, Président de la Conférence épiscopale argentine.

 

Il a été créé Cardinal de l'ordre des prêtres par Jean-Paul Il lors du consistoire du 21 février 2001, avec le titre de St Robert Bellarmin. Et était aussi membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation pour le clergé, de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, du Conseil pontifical pour la Famille et de la Com mission pontificale pour l'Amérique latine.


VIS (Vatican Information Service)
.

 

 

 

Bénédiction Apostolique "Urbi et Orbi":

 

Frères et sœurs, bonsoir !

 

Pape Francois Pape Francois  Vous savez que la tâche du Conclave était de donner un Évêque à Rome. Il semble bien que mes frères Cardinaux soient allés le chercher quasiment au bout du monde… Mais nous sommes là… Je vous remercie pour votre accueil. La communauté diocésaine de Rome a son Évêque : merci ! Et tout d’abord, je voudrais prier pour notre Évêque émérite, Benoît XVI. Prions tous ensemble pour lui afin que le Seigneur le bénisse et la Vierge le protège.

 

[récitation du Notre Père, du Je Vous Salue Marie et du Gloire au Père]

 

Et maintenant, initions ce chemin : l’Évêque et le peuple. Ce chemin de l’Église de Rome, qui est celle qui préside toutes les Églises dans la charité. Un chemin de fraternité, d’amour, de confiance entre nous. Prions toujours pour nous : l’un pour l’autre. Prions pour le monde entier afin qu’advienne une grande fraternité. Je souhaite que ce chemin que nous commençons aujourd’hui et au long duquel je serai aidé par mon Cardinal Vicaire ici présent, soit fructueux pour l’évangélisation de cette Ville si belle !

 

Et maintenant je voudrais donner la bénédiction, mais auparavant, auparavant, je vous demande une faveur : avant que l’Évêque bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’Il me bénisse : la prière du peuple, demandant la Bénédiction pour son Évêque. Faisons cette prière en silence de vous tous sur moi.

 

[…]

 

Maintenant je vais donner, à vous et au monde entier, à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, la Bénédiction.

 

[Bénédiction]

 

Frères et sœurs, je vous laisse. Grand merci pour votre accueil. Priez pour moi et à bientôt ! Nous nous reverrons rapidement : demain je veux aller prier la Vierge pour qu’Elle protège Rome tout entière. Bonne nuit et bon repos !

 

 

Revivre les premières heures de ce nouveau pontificat sur KTO
 

 

François 1er François 1er  

Un nouveau pape élu 

 

En la fête de la saint Joseph mardi 19 mars à 9h30, suivez en direct la messe du début du pontificat du pape François, dite « Messe du commencement du ministère pétrinien de l'évêque de Rome », sur la place Saint-Pierre, en présence de chefs d’État et de gouvernement (commentaires en français) http://www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Evenements/Player-Radio-Vatican/ 

 

 

Homélie du Pape François lors de la messe d'installation

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/dossiers/le-pape-francois/homelie-du-pape-francois-lors-de-la-messe-d-installation-16108.html 

 

Iconographie et hagiographie de saint Georges

Saint Georges Saint Georges  

 

   Georges est un saint à la vie fortement légendaire, dont l'existence est mise en doute dès le Ve siècle. Né en Orient, son culte est toujours resté vivace en Grèce et en Russie.

 

Les croisades contribuèrent à le diffuser en Occident, où Georges devint un des saints patrons de Gênes, Venise et Barcelone, puis celui de l'ordre Teutonique et le saint national de l'Angleterre (il remplace dans ce rôle Édouard le Confesseur). En outre, saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers.
 

 

Saint Georges Saint Georges  Né en Cappadoce de parents chrétiens, Georges, officier dans l'armée romaine, traverse un jour une ville terrorisée par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Georges engage avec le dragon un combat acharné ; avec l'aide du Christ, il finit par triompher. la princesse est délivrée et, selon certaines versions, dont celle de la Légende dorée, le dragon, seulement blessé, lui reste désormais attaché comme un chien fidèle.


Plus tard, Georges est victime des persécutions antichrétiennes de l'empereur Dioclétien. Il subit en Palestine un martyre effroyable : livré à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.), il survit miraculeusement et finit par être décapité.
Saint Georges est représenté au dessus de nombreuses maison à Bethléem

 

Saint Georges Saint Georges   Représentation iconographique
Personnifiant l'idéal chevaleresque, saint Georges est représenté à cheval (souvent sur un cheval blanc), en armure, portant un écu et une bannière d'argent à la croix de gueules. Cette bannière blanche à croix rouge, qui fut celle des croisés, devient le drapeau national de l'Angleterre.


Le combat de Georges contre le dragon est un sujet très souvent représenté, surtout à partir du XIIIe siècle. il symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Georges tient une lance (plus rarement une épée) et terrasse le monstre, tandis que la princesse prie, au second plan. La scène se passe à l'abri des murs d'une ville, parfois au bord de la mer.
La passion de saint Georges a également donné lieu à une iconographie importante. La scène la plus fréquente est le supplice de la roue hérissée de lames de fer.  Attributs : Bannière blanche à croix rouge. Dragon. Lance brisée.
 

 

 


Avec l'aimable autorisation de KTO - ktotv.com

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2585 visites

Fermer