Diaconia : Tout commence maintenant !

Page rédigée par les délégués du Pas-de-Calais

Diaconia-Lourdes 2013 Diaconia-Lourdes 2013    “Diaconia 2013 : Servons la fraternité” :

ce furent trois jours de rassemblement à Lourdes pour mettre la parole des pauvres à la première place dans l'Eglise en France. 110 personnes du diocèse ont participé au rassemblement à Lourdes.  Témoignage des participants du Pas-de-Calais.

(Lire aussi la page synthèse des trois jours)

 

Trois journées merveilleuses, à Diaconia-Lourdes 2013 Diaconia-Lourdes 2013  Lourdes !

Diaconia a rassemblé plus de 12 000 personnes dont 3000 personnes en situation de grande précarité qui ont eu la parole, dont la parole a été entendue, reçue… Et c’est cela qui a été extraordinaire ! A Lourdes, la parole de ceux et celles qui connaissent la galère au quotidien a été au cœur de ce rassemblement. Témoignages forts tant dans la célébration d’ouverture que dans les forums, les ateliers. Tout a été construit à partir de ces paroles.

 

Tout ce que nous avons entendu nous invite à un changement de regard : partager ce que nous apporte ceux et celles que nous rencontrons dans leur galère, quelle richesse nous recevons. Avoir un regard qui libère, dans une proximité et une continuité avec eux, les reconnaître dans leur dignité, leur donner une place dans l'Eglise et la société, établir avec et pour eux la justice.

Au cours des trois jours de ce rassemblement, nous étions invités à participer à des Forums et des ateliers… et il n’a pas été facile de choisir vu la variété des thèmes qui nous était offerte !

 

Diaconia-Lourdes 2013 Diaconia-Lourdes 2013   Nous rentrons riches de ce que nous avons entendu de ces partages de situations et d'expériences sur un grand nombre de dimensions de la fraternité et du vivre ensemble dans la société et l'Eglise. Partant de situations d’inégalités et de discriminations, nous avons échangés sur les questions du chômage et de la précarité, de l'éducation et de la culture, du milieu professionnel et du syndicalisme, de l'écologie, de l'intergénérationnel, la santé, les jeunes, les migrants, la famille, le politique.....jusqu'à un forum (plein à craquer) avec un théologien de la libération.

 

Au cours du lancement du rassemblement, Etienne Grieu, théologien, nous disait : « Parfois nous nous demandons : Dieu, mais à quoi ressemble-t-il ? Jésus, comment était-il ? Eh bien, ces paroles, ces gestes, ces visages qui nous relèvent, qui nous appellent à l'existence, ils sont pleins de Dieu, ils le laissent passer. Si je cherche à connaître Dieu, voilà une voie royale pour le découvrir.
La rencontre de l'autre peut être l'occasion de découvrir quelque chose de Dieu. Pas forcément d'ailleurs les rencontres où tout baigne dans l'huile, mais justement, ces rencontres où le cœur s'ouvre, où chacun est en vérité, et où chacun fait signe à l'autre comme pour lui dire qu'on tient à lui.
 

 

Qu'est-ce que je découvre de Toi, mon Dieu dans la rencontre de ces frères et sœurs, connus ou inconnus, que tu mets maintenant sur mon chemin, qu'est-ce que je découvre de Toi dans leurs gestes, leurs paroles, leurs attitudes vis-à-vis de moi ou vis à vis des autres ? ».

 

Nous avons rencontré des acteurs de la fraternité, des acteurs du « service du frère ». Ils rejoignent ces acteurs de la société civile, mobilisés contre l'exclusion, pour la justice et la cohésion sociale de notre pays. Si toutes ces expériences pouvaient faire la « une » des journaux télévisés, des radios, nous retrouverions le goût du « vivre ensemble », le moral ! Réjouissons-nous de ce visage d’Eglise !

 

Quelques perles relevées à Diaconia


« Pourquoi se compliquer la vie au lieu d’aimer ? »
Un tag sur les murs d’une église « Ouvrez les portes. Dieu est à tous ». Ouvrez les portes de nos cœurs.
« En écoutant et respectant les autres, c’est un peu le terreau de l’Esprit Saint.»
« Si on accepte de prendre des risques, c’est que la grâce de Dieu nous a touchés. »
« Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager. »

Un défi ! « A nous d’appeler à une responsabilité, à une démarche … »

Et comme nous pouvons le lire dans Messages, du Secours Catholique, de mai 2013 :
« Le rassemblement de Lourdes n’est que le vrai début d’une évolution essentielle dans la vie de nos communautés, mouvements et services. Ceux-ci devront faire toute leur place aux pauvres et aux plus fragiles dans leurs préoccupations, dans leur action, leur organisation et leurs célébrations. » (Edito de François Soulage).

Sophie Lebrun précise même que si ceux et celles qui traversent les galères de notre société pouvaient être reçus comme des catholiques à part entière : « L’Eglise enverrait alors un message prophétique : la fin de l’exclusion des plus pauvres en son sein sera un signe pour la société civile ».

Merci Jacqueline qui avait témoigné dans le Forum « Travail et Chômage » de nous rappeler l’exigence d’un vrai changement : "Ce n'était pas du spectacle. Qu'est-ce qui va changer vraiment ? »

 

Tout commence maintenant !

 

Pendant que nous revenions chez nous en bus, nous avons demandé aux personnes qui ont participé au rassemblement de nous redire en quelques mots avec quoi ils repartaient chez eux… Voici quelques unes de leurs expressions.
« Je repars convaincu que tous ensemble, on peut agir sur la fraternité en ayant un regard ouvert à tous »


« J’ai tissé des liens forts avec les personnes de ma fraternité (petite équipe de six personnes que les participants étaient invités à constituer pendant tout le rassemblement, pour avoir le souci de chacun, pour partager l’Evangile , pour échanger leurs découvertes). »


J’ai le sentiment d’avoir été le témoin d’un nouvel élan, d’une refondation de l’Eglise servante de l’humanité. »
« Je repars gonflée à bloc pour partager ce que j’ai vécu. J’ai le souhait que cela continue, que l’on tienne les promesses émises dans cette démarche. J’ai eu la joie de voir les jeunes investis à fond.les partages profonds des personnes qui se sont exprimées en vérité sans occulter les difficultés de tous ordres, y compris en Eglise. »


« J’ai beaucoup de choses à partager. Merci de m’avoir permis de vivre ce rassemblement »
« J’ai découvert l’action multiforme de l’Eglise et de ses actions. J’ai écouté, entendu, rencontré de nombreuses personnes en difficulté et j’ai été surpris et étonné de leurs actions entreprises avec très peu de moyens financiers, matériels pour vivre de façon active leur foi, prendre à bras le corps leurs problèmes. »
« D’un point de vue personnel, j’en retire une grande sérénité intérieure, d’avoir vécu une aventure spirituelle et humaine intense. »


J’ai envie de me battre avec plus de convictions encore contre toutes les formes d’injustices, d’exclusions.je repars avec des forces nouvelles. »
« Je repars avec la conviction qu’il faut aller vers l’autre, d’une manière ou d‘une autre avec un regard positif. »
« Je repars avec une envie de servir la fraternité avec dans la tête de multiples expériences partagées et la découverte d’un vécu dans d’autres mouvements et services. »
« il faut prendre plus de temps pour écouter les autres et se mettre à leur service. »
« Diaconia nous rappelle que

 ensemble, nous pouvons construire la civiliosation de l'amour »

 

Avant peut être d’écouter le témoignage d’un des membres de notre délégation diocésaine, nous vous invitons dés maintenant à en découvrir davantage sur ce rassemblement national « Diaconia 2013 » en vous rendant sur http://diaconia2013.fr et www.eglise.catholique.fr. Vous y découvrirez des photos, des vidéos, des exposés, des témoignages entendus au cours de ces trois jours.
 

Stéphane Leleu et les délégués du Pas-de-Calais

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 6094 visites

Fermer