Palmes académiques pour M.François Holland

L'enseignement catholique honoré par la disctinction

Remise de la décoratiion Remise de la décoratiion   Monsieur François Holland a reçu la médaille de chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques le vendredi 15 novembre 2013. Mr Holland est directeur diocésain de l’Enseignement catholique du Pas-de-Calais et, à ce titre, délégué épiscopal auprès de Mgr Jaeger. De nombreuses personnalités, amis et membres du corps enseignant étaient venus féliciter l’heureux récipiendaire.


Mme Catherine Verhaeghe, amie de longue date, enseignante à Guînes était chargée du panégyrique de Mr Holland, depuis son enfance jusqu’à aujourd’hui, enseignant d’abord dans le Nord, puis en Pas-de-Calais où il a pu découvrir la  pédagogie et la spiritualité salésienne puis de Jean Bosco. Elle a égrené les huit lettres du prénom pour faire l’éloge des qualités.Catherine Verhaeghe Catherine Verhaeghe   En premier, F comme famille, car à elle revient la première place, même si les obligations l’éloignent parfois plus qu’il ne le voudrait ; son épouse, Nathalie, ses trois enfants. N, comme nature, en rappelant la maison de campagne près de Guînes, le feu de bois, les sorties… R, comme rayonnement, A, comme amour associé à confiance ; I, comme innovation et créativité ; O comme orateur, pour la qualité de sa parole, de ses interventions avec son timbre de voix chaleureux ; S, comme service et semeur, pour évoquer combien il participe à l’acquisition du savoir, de la liberté, de l’éducation à la foi.

 

M. Holland, Mgr Jaeger, Mme Verhaeghe M. Holland, Mgr Jaeger, Mme Verhaeghe   Monseigneur Jaeger s’estime fort heureux de voir un collaborateur honoré par la République, au moment où quelques ombres troublent les rapports de l’Eglise à la société française. Servir les jeunes, quoi de plus beau, au cœur d’une communauté éducative ; le souci d’inscrire un projet profondément humain et chrétien au service de toute la société. Elargissant son regard à la vie du pays et de l’Europe, où de nombreux débats et choix s’annoncent à l’horizon 2014, Monseigneur rappelle que “çà vaut le coup” de favoriser de s’engager dans un projet commun. En conclusion : un merci à François, à son épouse et à sa famille. La République te dit merci ; l’Eglise te dit merci dans le même mouvement. Merci pour le témoignage donné.

 

M.Courbois M.Courbois   Une autre insistance, dans le concert des louanges, viendra de M. Courbois qui rappelle que l’Enseignement catholique est un partenaire du système éducatif Français.

 

La conclusion de la partie officielle sera donnée par Mr Holland. Le moment le plus émouvant fut l’évocation de l’accompagnement ou de la rencontre avec tel ou tel jeune au chemin particulier… comme cela arrive dans tout établissement. Les retrouver plusieurs années après est une chance et une joie : c’est longtemps après que l’on découvre les fruits d’une éducation qui a permis au jeune de s’élever. Quand il évoque la diversité de la mission de chef d’établissement, M. Holland en relève la dimension pastorale et le temps de proposition de la foi… Les jeunes attendent de nous créativité, innovation, enthousiasme. Ils attendent aussi qu’on leur parle : qui prend le temps de parler avec eux de l’amour, du bonheur, de l’argent… ? Ce n’est pas une conclusion, mais l’orientation d’un chemin qu’il est appelé à vivre avec tous, dans ses nouvelles et récentes responsabilités de directeur diocésain de l’Enseignement catholique.


EH
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 4753 visites