Conseil du presbyterium mai 2014

Après cinq années du conseil du presbyterium, journée bilan et action de grâces

Presbyterium 2014 2 Presbyterium 2014 2  

Mgr Jaeger a réuni une dernière fois le conseil du presbyterium, le vendredi 9 mai 2014. A cette occasion ont été présentés les résultats de l’élection au prochain conseil, constitué de six membres, auxquels s'ajouteront ceux désignés par Mgr Jaeger.  

La liste définitive sera prochainement publiée avec les noms des deux prêtres nommés par Mgr Jaeger.

Outre le bilan, c'était l'occasion d'évoquer l'organisation des services (catéchuménat et pastorale des jeunes), ainsi que la réflexion autour du synode.

 

Le bilan,

 

A partir d'une synthèse des sujets abordés le conseil constate une grande diversité des sujets abordés, ce qui n’a peut-être pas permis l’élaboration d’une réflexion approfondie sur l’une ou l’autre question qui aurait mérité davantage d’attention : quelle efficacité de ces partages ?

Les interactions entre le conseil et l’ensemble du presbyterium n’ont peut-être pas été évidentes. D’où les nécessaires précisions attendues sur le rôle des membres : comme délégués, comme élus à une instance de conseil, comme sénat autour de l’évêque plus que comme représentant des prêtres du diocèse... Quelle réelle conscience de faire partie d’un presbyterium autour de son évêque ?

 

Presbyterium 2014 5 Presbyterium 2014 5  Le conseil est-il de rendre compte de la vie et du ministère des prêtres ? N’est-il pas attention portée aux laïcs membres du peuple de Dieu, en particulier ceux à qui l’on a confié une part de responsabilité au sein de ce peuple. Quelles relations entre presbyterium et doyens ? Porteurs des problèmes des prêtres, mais aussi des communautés auxquelles les prêtres sont envoyés. Ministère: est-ce restreint au ministère de curé de paroisse ? A quelles conceptions théologiques du prêtres faisons-nous référence ?

 

Ont été évoqués les souhaits d'échanges autour de points chauds, autour de l'attention aux laïcs, autour de la formation des prêtres (les homélies, le concile) tout en reconnaissant qu’il existe bien des lieux comme le service diocésain de formation, la catéchèse/catéchumènat, etc., sans oublier le Cipac, la Fortul etc.

 

Pour Mgr Jaeger, au-delà de la liberté de parole, l’effort devrait porter sur le discernement de perspectives qui l’aideraient. Impression qu’on parle et qu’ensuite, on oublie. Faute de décisions, et en raison de la multiplicité des réflexions proposées, on passe d’un sujet à l’autre. Où est-il souhaité un suivi, ou envisagé le conseil comme lieu de proposition, de décision

 

Le synode

 

Presbyterium 2014 9 Presbyterium 2014 9  Un second temps du conseil portait autour du synode provincial. Le père Vincent Blin a présenté l’état d’avancement des travaux, la méthode de travail avec ses chances et limites (faire dialogue 180 personnes en AG n’est pas évident ; Préparation de la session d’octobre qui devrait voir le début d’élaboration des sujets retenus et des orientations à proposer. Après avoir entendu le résumé du travail en cours (livre 1) un travail en carrefours a fait émerger quelques questions dont celles-ci-dessous :

Paroisses et communautés. Quelles représentations nous faisons-nous de l’expression communautés… Et les autres personnes, en tenons-nous compte ?

Comment rejoindre la diversité des personnes du diocèse à qui le synode souhaite s’adresser, en particulier les communautés nouvelles et les communautés plus traditionnelles : impression d’un grand écart, d’où l’appel à imaginer divers modes de rassemblements.

Communautés : comment faire communauté avec des personnes marqués par la mobilité et des rythmes.

 

La réception du synode : quel travail auprès des paroisses pour éviter d’en rester à un surfaçage ?

Quand il n’y aura que très très peu de prêtres, qu’est-ce qui fera la paroisse, son identité. Quels ministères envisageables pour les laïcs ? (portiers, lecteurs, accueil proximité, etc. Pourquoi le silence sur l’initiative de Poitiers ?

Baptême, mariage : quelle avancée en proximité, impression qu’ils ont peur de prêtre, de l’Eglise. Peut-on identifier visibilité à réception des sacrements. Quelles démarches davantage communautaires sont initiées. Liturgie et rassemblements d’Eglise ? Comment être conforme au modèle défini et adapter aux personnes rassemblées ?

La gouvernance : Curé ou laïcs, curés et laïcs ? Les équipes pastorales 517, 2 ? Une longue réflexion s’est faite en diocèse depuis plusieurs années, sur la responsabilité: le synode en tient-il compte ? Place des diacres : liturgie et diaconie ? Fidélité aux origines ?

 

Pour les activités en paroisse, ne vaut-il pas mieux parler de relecture, plutôt que d’évaluation?

 

Quelques informations :

 

La journée s’est conclue par une présentation des sujets comme ; les suites de la réflexion sur la pastorale des jeunes ; catéchuménat, confirmation des adultes. Evolution des mentalités et des repères épiscopaux et ecclésiaux : partir des initiatives locales, faire des propositions de type diocésain ? Constat d’une Eglise peu à peu plus pauvre dans le diocèse, en ressources financières et en personnes.

 

Echos de l’assemblée des évêques à Lourdes : un débat fort intéressant, où s’expriment des courants attestataires et d’autres plus dans le sens d’une Eglise qui propose la foi (Dagens). Mgr Brunin a été facilement réélu à la commission famille et société, ce qui laisse entendre que l’échange entre les évêques, quoique passionné, fut cordial.

 

(Ce document reprend des élèments de la journée, il n'est pas le compte rendu officiel.)

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 6329 visites