Redynamiser les liens entre les paroissiens !

Resserrer les liens entre les paroissiens ? Avec un voyage paroissial à la Basilique Notre Dame des Victoires à Paris

 

Redynamiser les liens entre les paroissiens !

 

       Les occasions de se rencontrer entre paroissiens ne sont pas si fréquentes. Parfois à la fin de la messe les discussions s’engagent mais c’est la plus part du temps  avec les mêmes personnes. Et souvent elles ne vont guère au-delà de l'échange de politesse.

       Comment créer un  temps de convivialité qui permet de resserrer les liens, de se poser un moment, de partager les nouvelles, bref de se rencontrer ?

        Un voyage de paroisse est décidé. L’organisation est confiée à Jean Paul, membre de l’Équipe d’Animation Paroissiale.

20170531_113754 20170531_113754  

       Il a fallu se lever tôt pour un départ en car de Bours à 6 heures. La journée s’annonce ensoleillée. Nous commençons notre voyage avec une prière pour confier cette journée à Marie. Après un petit déjeuner et avoir bravé les embouteillages nous arrivons à la ''basilique Notre Dame des Victoires''.

      Nous sommes accueillis par une sœur qui nous retrace l’histoire du lieu.

 

      Notre Dame des Victoires est une basilique située place des Petits-Pères à Paris. Elle est l’une des cinq basiliques mineures de Paris.  Son histoire commence en 1614. Louis XIII vient de prononcer dans une église d’Aubervilliers le vœu de construire une église dédiée à la Vierge s’il emporte une victoire contre les protestants. Exaucé en 1628 à la suite du siège de la Rochelle. Il décide la construction de l’église Notre Dame des Victoires. Mais les travaux à peine commencés sont suspendus faute d’argent. À partir de 1656, la construction est reprise et bien qu’inachevée, l’église est bénite en 1666. La construction du sanctuaire s’achève définitivement en 1740 avec la pose du portail.

      À la révolution, privée de ses religieux, elle devient le siège de la loterie nationale puis Bourse des valeurs sous le Directoire. Elle est rendue au culte en 1802. Pendant la Commune, la basilique est pillée et saccagée.  En 1836, alors que le manque de foi a vidé les églises, l’abbé DESGUENETTES entendit une voix « Consacre ta paroisse au Très Saint et Immaculé Cœur de Marie ». Dés lors les grâces abondent et les fidèles affluent. La première statue couronnée en France par le Pape est celle de cette basilique, le 9 juillet 1853.

 

       L’abbé Demany y célèbre la messe, accompagné par les paroissiens. Le groupe  est recueilli et quelques uns offrent des offrandes.

 

       Nous gagnons ensuite le restaurant ‘Les noces de Jeannette’. À chaque table tout le monde discute, rigole, commente cette matinée.

      Après le copieux repas nous reprenons le car pour une visite insolite, accompagné par une guide. On découvre les façades de l’opéra Garnier, la place Vendôme, la comédie française, le Louvre, la mairie de Paris  et bien d’autres ainsi que des petits jardins magnifiques derrière ces beaux immeubles Tout est bien commenté.  Nous finissons la journée de la découverte de Paris par une belle promenade incontournable sur un bateau mouche.

 

       La journée a été bien chargée et nous la terminons par une prière d’action de grâce. En dehors de nos lieux de rencontre habituels,  ce voyage a permis de tisser des liens entre nous.

 

      Un grand merci à l’abbé Demany de son accompagnement et à Jean Paul pour son organisation sans faute.

 

Onésime M.

 

 

 

 

Article publié par Onésime MARIEN • Publié • 77 visites