Témoignage d'une maison d'évangile

Partir de l'Evangile pour rejoindre notre vie

maison d'evangile maison d'evangile  Depuis le lancement des maisons d'Evangile dans le diocèse, il y a plus de sept ans, un groupe de douze à quinze personnes se réunit, tous les premiers lundis du mois, dans l'appartement de la communauté des sœurs de la Charité, à Longuenesse. Après l'évangile de Marc, puis les Actes des Apôtres, ce sont, cette année, la première lettre de saint Paul aux Thessaloniciens puis aux Corinthiens que l'équipe partage et approfondit.

Devant l'assiduité des personnes présentes, on ne peut s'empêcher de leur demander : pourquoi rejoindre une maison d'Evangile ?

- « Parce que je ne connais pas assez les évangiles », répond l'une, « Pour mieux le comprendre, l'Evangile », ajoute une autre. Et aussi : « Pour mieux le vivre dans ma vie... pour éclairer ma Foi... parce que je trouve très enrichissant le partage, l'échange entre nous » complètent trois autres personnes du groupe.

Le déroulement de ces réunions a été réglé et accepté par les maisons d'Evangile, pratiquement dès leur origine. Une ou plusieurs personnes lisent d'abord à voix haute un passage pré-défini, de tel à tel chapitre (on l'appelle une « section ») pendant que les autres suivent sur leur livret. Puis chacun prend un temps personnel pour se demander ce qu'il a découvert, ce qui lui plaît, l'étonne, voire le choque ; quelles questions il a envie de poser. Un premier échange se fait à partir de ces questions.Maison Evangile Maison Evangile  

           

Suivra ce que le groupe appelle « le zoom », c'est à dire un extrait de la première lecture. L'animateur ou animatrice invite à porter son attention sur ce qui se passe dans cet extrait : les lieux, les circonstances, les personnages, ce qu'ils disent, ce qu'ils font. Pour l'échange suivant, l''animateur (trice), sans chercher à répondre à tout prix aux questions, peut s'appuyer sur la « fiche du jour » où d'autres pistes sont proposées, pour aller plus loin.

« Les maisons d'Evangile sont aussi, et pour commencer, un accueil fraternel, chaleureux. Nous finissons par une prière mais aussi par un café. Les maisons d'Evangile ne sont pas un lieu où l'on vient suivre un cours. On part du contexte de l'Evangile pour rejoindre le contexte de notre vie. Et comme nous vivons en fraternité, en confiance avec les autres participants, les échanges sont vrais, donc riches », conclut l'animatrice de ce groupe.

 

Propos recueillis par Jean-Paul Chavaudra

Regard en Marche

 

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF