Coronavirus : Sonnons les cloches des églises le 25 mars à 19h30

Pour manifester notre fraternité et notre espoir commun

2020-3-25-Illuminons l\'Annonciation 2020-3-25-Illuminons l\'Annonciation  Tandis que la France est devenue un important foyer du coronavirus en Europe, la Conférence des évêques de France et les diocèses se sont mis en ordre de bataille pour maintenir une vie de prière.​ Un message de la Conférence des évêques de France, en date du 17 mars 2020, est adressé aux catholiques et à tous les citoyens. 

 

Dans ce communiqué, les évêques de France indiquent ainsi que le jour de la fête de l’Annonciation, le mercredi 25 mars 2020 à 19h30, "un peu partout en France, les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes, non pour appeler les fidèles à s'y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun. Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la Libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, nous invitons tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre. Ce geste, qui est de tradition dans la ville de Lyon, est un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres ! "

 

L’ensemble des évêques de France invitent l'ensemble des Français à ce geste commun le 25 mars. Les catholiques lui donneront une signification particulière en raison de la fête de l’Annonciation, mais tout le monde peut s’y joindre : déposer une bougie sur sa fenêtre au moment où les cloches sonneront sera une marque de communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays. Ce sera aussi l’expression de notre désir que la sortie de l’épidémie nous trouve plus déterminés aux changements de mode de vie que nous savons nécessaires depuis des années. "Nous, catholiques, demanderons en même temps à la Vierge Marie de remplir nos cœurs de foi, d’espérance et de charité en ces temps et de nous obtenir la grâce de l’Esprit-Saint pour que nous sachions trouver les gestes nécessaires", appuie Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France. 

 

S’adressant plus particulièrement aux catholiques, les évêques de France ajoutent ceci : « Quand les cloches sonneront à 19h30, que chaque disciple de Jésus, dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38. Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins. »

 

"Je vous transmets ces propositions que vous confient les évêques de France, indique Jean-Paul Jaeger, évêque d'Arras. Je les fais miennes et vous invite à aider les fidèles, celles et ceux qui voudront s’unir à eux, à vivre, malgré l’impossibilité de nous rassembler, de beaux moments de communion, le jour de la fête de l’Annonciation. Bien uni à vous dans l’épreuve commune et l’espérance."

 

A l’occasion de cette proposition de la CEF, Mgr Jaeger rappelle aussi que, par endroit, certaines églises sont programmées pour sonner l’angelus, prière se récitant le matin, à midi et le soir : « c’est donc l’occasion de redécouvrir le sens de cet appel à faire une pause de prière commune. »

 

Retrouvez ici le message complet de la Conférence des évêques de France.

 

Tous les communiqués de Mgr Jaeger liés à l'épidémie du coronavirus se trouvent ici

 

 

Article publié par Association diocésaine d'Arras • Publié • 2876 visites