fête de tous les saints

Une foule immense que nul ne peut dénombrer

Vacances-de-Toussaint-en-Premiere-Minute_headerEnv Vacances-de-Toussaint-en-Premiere-Minute_headerEnv  

Cette foule immense dont parle l’apôtre Jean

FOULE IMMENSE FOULE IMMENSE  

 « J’ai vu une foule immense que nul ne peut dénombrer , une foule de toutes nations, tribus , peuples et langues »

 

ce sont ceux et celles qui ont essayé de vivre au quotidien les béatitudes que nous relisons chaque année , le jour de la fête de la Toussaint

 

« Oui ils sont heureux, ces bienheureux »

dans la liturgie que nous adressons au Père 

« permets qu’avec la Vierge Marie, le bienheureuse Mère de Dieu, avec les apôtres et les saints de tous lestemps , qui ont vécu dans amitié, nous ayons part à la vie éternelle et que nous chantions ta louange  par Jésus Christ ton Fils bien aimé »

 

Ce sont les saints de tous les temps, les saints de tous les jours.

Ce sont les pauvres de cœur , ceux et celles qui ont su partager avec les autres,

Les artisans de paix, ceux et celles qui comme le dit le Pape François ont su faire des ponts entre les hommes et qui ont fait tomber les murs de séparation et de désunion,

Les doux , ceux et celles qui ont compati à la souffrance des autres ,

Les miséricordieux, ceux qui sont persécutés pour la justice , ceux et celles qui ont pris le parti des faibles , des petits et des pauvres, ce sont eux et elles qui font partis de ce peuple immense de saints et de saintes.  

La fête de la Toussaint n’est donc pas une fête triste . Si nous nous rendons auprès des tombes des défunts de nos familles, repensons au fond de notre cœur, à tout ce  qu’ils ont vécu de positif dans leur vie, telle ou telle béatitude, nous redisant que certes s’ils n’ont pas été parfaits , Dieu les a accueillis dans son infinie miséricorde,comme il a accueilli le fils prodigue

 

« Il leur a dit « Venez les bénis de mon Père, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont les miens , c’est à moi que vous l’avez fait »

 

La Toussaint c’est la fête de l’espérance

 

Reférence image: sedifop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOUSSAINT 2015

 

Dans une des ses homélies le Pape François disait 

 

« Dans le grand dessein de Dieu, chaque détail  est important, même ton témoignage et le mien, humbles et petits, même le témoignage de celui qui vit avec sa simplicité sa foi  dans le quotidien des relations de famille, de travail, d’amitié . Il y a les saints de tous les jours , les saints cachés , une sorte de classe  moyenne de la sainteté dont nous pouvons tous faire partie »

 

Tous et toutes par notre baptême , nous sommes appelés à la sainteté . 

Il nous faut à nouveau nous rappeler le geste de Jésus devant les pieds de ses disciples . 

Dieu qui se met à genoux  devant l’humanité. Dieu le Très Haut,se fait très bas  .

 

La sainteté  ne provient pas d’abord d’actes héroïques , de grandes choses extraordinaires qui seraient réservés à quelques uns. Nous sommes toutes et tous appelés et concernés .

 

Les béatitudes que nous lisons  en cette fête de la Toussaint  ne nous donne pas seulement accès à tout l’évangile. Elle nous ouvre toutes grandes les portes du royaume .

 

Quand nous visitons les tombes des êtres chers dans les jours de la Toussaint , notre cœur est lourd,serré, rempli d’émotion ,  Mais en même temps , laissons retentir en nos cœurs , cette Parole du Christ «  le Royaume des cieux est à ceux… » Sûrement, parfois même inconsciemment tous nos défunts ont vécu à un moment ou à un autre de leur vie  telle ou telle béatitude .

C’est une grande grâce pour nous de découvrir  la sainteté de Dieu dans le monde et dans l’Eglise d’aujourd’hui .

Nos défunts n’ont-ils pas été une fois ,des cœurs purs , des assoiffés de justice, des doux , des artisans de paix . Oui ils ont vécu humblement, sans faire de bruit. Si devant nos tombes nous apprenions à dire merci et à rendre grâce. C’est le cadeau que Dieu nous fait, savoir identifier dans la vie de nos chers défunts  la présence d’une béatitude vécue. Si le jour de la Toussaint venait illuminer , la célébration du  2 novembre, jour des défunts.  Durant ces deux jours, c’est le même mystère pascal qui est célébré . il nous rappelle la vocation de toute femme, de tout homme à suivre le Christ sur le chemin du royaume, royaume de paix de joie de bonheur

 

                                                                 Abbé Loxhay  doyen d’Hénin  Carvin