Eglise Saint Henri de Libercourt

Avec le développement d’activité des mines et l’arrivée de travailleurs polonais, le nombre d’habitants autour de la fosse n°5 s’accroissait rapidement. L’abbé Stanislas Clément désirait leur proposer des messes le dimanche. Il rêvaît d’un centre religieux, au cœur même de la cité. Son rêve fut réalisé grâce à la bienveillance de la Compagnie des Mines d’Ostricourt. La chapelle est dédiée à Saint Henri, en souvenir de M. Henri Buchet, administrateur et directeur général des Mines d’Ostricourt. Dès 1910, une salle avait été construite pour servir de garderie, à l'angle du boulevard Faidherbe et du chemin de la Rayère. En 1923, ce local fut élevé d'un étage ; le rez-de-chaussée, aménagé en chapelle, fut ouvert au culte. En semaine, un rideau était tiré devant le chœur et la salle devenait une garderie. En 1928, la chapelle est transférée à l'étage avec accès par un escalier extérieur, chemin de la Rayère. Il n'y avait qu'une seule paroisse à Libercourt : baptêmes, mariages et enterrements ont toujours lieu à Notre-Dame. En 1942, Saint-Henri devient la seconde paroisse. La poussée démographique fit monter la population de la paroisse à environ 5 000 âmes : la chapelle devenait beaucoup trop petite. Le 22 juin 1957 les Houillères vendent à l'association diocésaine d'Arras le terrain destiné à l'édification d'un centre paroissial.L'abbé Vincent est nommé à Libercourt-Saint-Henri avec la mission de réaliser ce projet. Il s'installe le 6 octobre 1957. Par sa simplicité et sa familiarité dans ses contacts avec le monde ouvrier l'entourant, il gagne vite l'estime de toute la paroisse. Il sait réunir et galvaniser les énergies pour construire l'église. Pour trouver la somme nécessaire, il emploie tous les moyens : quêtes, enveloppes, vente de cartes dessinées par M. Hardy, spectacles...

 

eglise-saint-henri eglise-saint-henri  Des paroissiens apportent leur concours manuel, travaillant à la construction pour diminuer les frais de main-d'œuvre ou s'activant pour assurer le succès des kermesses. L'œuvre est inaugurée solennellement le 11 novembre 1961. L'abbé Vincent maintint fermement sa paroisse. Il continua la construction de la salle de cinéma, des salles de réunions et du presbytère où il emménagea en 1963.

Le programme du centre paroissial de Libercourt comprend une église de 450 places, un presbytère, une salle paroissiale, des salles de catéchisme, un parking. L'église se distingue des autres bâtiments paroissiaux par son architecture originale et son emplacement à l'angle du terrain, au confluent de deux voies de passage. Son plan s'articule autour de deux octogones emboîtés l'un dans l'autre. L'édifice, de plan allongé, présente six pans de murs en brique. Il est couvert de longs pans en ardoise. Les vitraux sont dus au verrier Blanchet. 

 

https://www.libercourt.fr/les-lieux-inscrits-au-patrimoine-mondial-de-lunesco

L’email a bien été copié
L’email a bien été copié