Les jeunes se mobilisent face à la loi Travail

Déclaration de la JOC

Les jeunes se mobilisent face à la loi travail

 

Joc_logo Joc_logo  Voilà un mois que la France s’agite, que des dizaines de milliers de jeunes, qu’ils soient lycéen.ne.s, étudiant.e.s, privé.e.s d’emploi ou jeunes travailleu.se.rs se mobilisent pour que le gouvernement retire le projet de loi travail. Malgré toute la mobilisation et un important désaccord de la part des Français.es vis-à-vis de cette loi, le gouvernement s’entête à maintenir cette proposition de loi. Cependant, si un tel refus est constaté ce n’est pas pour rien, car cette loi bouscule les droits gagnés par les travailleu.se.rs et marque un véritable retour en arrière.

 

A la JOC, nous considérons que trop de mesures prévues par cette loi ne permettront plus d’assurer des conditions de travail dignes aux jeunes travailleu.se.rs.

  • La loi permettrait des licenciements plus faciles, en permettant de licencier si il y a une baisse du chiffre d’affaires pendant une courte période, et en diminuant fortement les indemnités en cas de licenciements frauduleux. Cela aura un lourd impact sur les jeunes, qui sont souvent les premiers à être licenciés, ce qui n’améliorera pas le bizutage social auquel ils doivent déjà faire face en entrant sur le marché du travail
  • Il y aurait aussi une dégradation des conditions de travail, en particulier des emplois du temps. En effet, les 11 heures de repos obligatoires pourraient être fractionnées sur une journée, et les employé.e.s en temps partiels pourraient voir leur planning modifié jusque 3 jours avant. Une sur-adaptabilité serait demandée aux jeunes, et ne leur permettrait plus de pouvoir mener correctement une vie personnelle avec la pression de devoir faire leurs preuves dans le monde du travail.

 

D’autres mesures encore risquent de malmener la santé des jeunes au boulot ainsi que la représentation syndicale, et les entreprises auront plus de liberté pour prendre des décisions vis-à-vis des accords de branche.  A travers ce projet de loi, le travail n’est plus au service du.de la  travailleu.se.r pour son épanouissement, mais plutôt une source de problèmes, d’anxiété. Il y a ainsi une perte de l’humain au détriment du profit de la loi du marché et des équilibres budgétaires du gouvernement.

 

Si nous nous mobilisons aujourd’hui, c’est pour que les jeunes ne subissent pas davantage de précarité, de pression au travail ou dans sa recherche. Parce que nous souhaitons tous pouvoir vivre pleinement un emploi digne, nous demandons le retrait de la loi travail et appelons les jeunes à se mobiliser pour faire entendre leurs voix.

Nous invitons les jeunes, premiers touchés par cette loi, à aller dans la rue pour faire bloc face à ce projet de loi. La mobilisation doit continuer, suivez les appels à manifester autour de vous pour porter la voix de la jeunesse.

François Salomé président régional pour la JOC Nord Pas-de-Calais

 

Interview sur Radio-Vatican

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF