Internet, WII ou non ?

wii ou non, réflexion sur le virtuel

 

Le virtuel, parlons-en Pierre-Marie Leroy  
Le virtuel, parlons-en
Le virtuel, parlons-en
A l'occasion des journées chrétiennes de la communication, l'abbé Pierre-Marie Leroy, aumônier diocésain de l'ACE (actoin catholique des enfants) invite à réflechir sur les chances et les risques de l'utilisation du virtuel dans le quotidien des enfants et des jeunes. N'y a-t-il pas pour les éducateurs à proposer des rencontres réelles, où l'altérité passe par une présence physique, où le contact se réalise dans un vis-à-vis, un vue-à-vue structurant la personne.
 

 

« Ben vla jrefé un blog lol ben jespère kil vous pléra bocoup en attendant ben jous lésse regardé é surtout bonne visite é lacher de nombreu com’ssss !!!!! »

Traduction : « eh bien voilà, je refais une page internet personnalisée et interactive. ah ah!! (1). J’espère qu’elle vous plaira beaucoup. En attendant, eh bien, je vous laisse regarder et surtout je vous souhaite une bonne visite. N’oubliez pas de réagir et de faire des commentaires » [Lol = Laughing Out Loud : Acronyme de l'expression anglaise "Laughing Out Loud" qui peut se traduire par "rire à gorge déployée".]

 

Ne soyez pas surpris si vous n’avez pas réussi à comprendre du premier coup la première phrase de cet article. Elle est exactement ce qu’une jeune de catéchèse a affiché comme introduction à son blog.

Internet, bien que n’étant pas utilisé par tous –il faut le rappeler- est un moyen de communication courant chez les ados et les jeunes. Et il n’est pas rare aujourd’hui de découvrir que les moins de 10 ans, initiés par leurs frères et sœurs,commencent à mieux l’utiliser que leurs grands-parents ou leurs parents.

 

Ça fait peur !

 

MP3,ou MP4, Wav, Wifi, Dvx, Bluetooth, TNT, messenger, tchat… à toute nouveauté son lot de peurs et de doutes. La porte ouverte apporte des courants d’air et des risques de virus, de grippe, de rhume. Internet est souvent appelé « une fenêtre sur le monde ». Mais ce monde que nous connaissons en partie n’a pas que du bon, ni que du mauvais ! Il est sujet d’émerveillements et d’actions de grâce comme de lamentations. Aussi, il ne faut pas diaboliser ce nouveau moyen de communication inévitable ! Sinon, à leur époque, la presse, le téléphone, la radio, la télévision, le minitel auraient été mis à la poubelle.


Cependant, il faut savoir l’utiliser, le dresser car parfois nous découvrons qu’internet absorbe les relations, développe un égocentrisme, crée un monde virtuel où tout semble possible par le rôle que nous nous créons sur mesure. Et les abus apparents –haut de l’iceberg des dérives- sont dénoncés par la justice.

 

Les mises en garde de certains sites qui interdisent l’accès à des mineurs ne suffisent pas, il est urgent de trouver de vrais éducateurs auprès de ceux qui tchattent, qui surfent….un entraînement permet d’éviter les risques !Le hors piste est dangereux !

A l’occasion de la fête de la conversion de saint Paul, l’Apôtres des païens, nous pouvons lire dans le bréviaire  « je te délivre déjà du peuple et des nations païennes vers qui je t’envoie pour leur ouvrir les yeux, les détourner des ténèbres vers la lumière » (Ac 26).

 

Ce monde n’est donc pas à éviter mais à rencontrer pour y dévoiler ses richesses cachées. Alors avec courage et discernement nous plongeons même si ça fait peur !

 

Quelles merveilles fit pour nous le Seigneur !

 

Je suis témoin des richesses des moyens de communication modernes comme internet. Des familles se parlent et se voient à distance ! Des amis qui vivent à l’étranger sont joignables pour peu de frais ! Des photos des événements familiaux et amicaux sont échangés ! Des papys communiquent avec leurs petits enfants. Des poèmes, des valeurs et des diaporamas sont échangés. Des paroissiens se parlent, trouvent des infos… Des amis handicapés peuvent communiquer avec d’autres, des personnalités timides s’expriment… le nombre de qualités est impressionnant ! Ils seraient bon dans nos prières de dire merci pour ces nouveaux moyens !

 

Mais rien ne remplacera la rencontre entre les personnes où les émotions et les silences sont aussi échangés, la poignée de main et la réconciliation réellement partagées, où les projets sont discutés et réalisés ensemble.

 

Les nouveaux moyens de communication sont un service et non un absolu. Ils doivent faire grandir l’humanité. Et le moyen pédagogique le plus noble reste la rencontre où l’individu devient une personne devant une autre personne et où la réalité n’est plus virtualisée.

 

Alors à la question : « faut-il laisser les enfants utiliser internet, wii ou non ? »,  je répondrais « wii » mais pas n’importe comment !!

 

Pierre-Marie LEROY

 

 

PS : wii ou non, si vous ne comprenez pas le dernier jeu de mot, demandez à quelqu’un. Ce sera une bonne occasion de rencontre et de commencer une nouvelle relation !

Internet, affaire à suivre !!!

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 8839 visites

Fermer