Orientation pour les mariages

Lettre des évêques de Lille Arras et Cambrai

 

Avril 2006 mariage mariage  

Lettre des évêques de la Province de Cambrai

aux diacres et aux prêtres des diocèses de Lille, Arras et Cambrai

 

Pour que la célébration des mariages demeure une joie !

 

Bien des couples qui désirent se marier frappent à la porte de nos presbytères comme ils frappent à la porte des traiteurs, disques-jockeys, et autres organisateurs de la fête. Ils viennent nous demander une « prestation de service » et nous avons l'audace de leur proposer un cheminement afin qu'ils accueillent une Parole qui éclaire et questionne leur amour et un Sacrement qui affermisse leur fidélité en l'enracinant dans la fidélité de Dieu. Alors au jour de leur mariage, ils pourront écouter en toute vérité cette prière :

 

« En cet instant où N. et N. se présentent devant toi, Seigneur, nous te prions :

Leurs cœurs sont déjà remplis d'amour l'un pour l'autre,

mais ils veulent te confier cet amour

et te demandent de le consacrer.

Sois la source même de la parole

qu'ils vont se donner en ta présence

et qu'ils auront à garder tout au long de leur vie.

Donne-leur d'être fidèles comme tu es fidèle :

que leur union s'en trouve toujours affermie ;

Donne-leur de s'aimer comme tu les aimes :

que leur amour en soit toujours nouveau » 1

__________________________________________

 

Evêques de Lille, Arras et Cambrai, nous rendons grâce pour ceux et celles qui accompagnent ces jeunes couples sur le chemin du mariage. Nous pensons particulièrement aux couples qui se risquent à témoigner de leur amour et de leur foi en animant des rencontres ou week-ends où les futurs époux peuvent s'écouter et écouter les autres, tout en s'exprimant en toute vérité et liberté. Nous pensons aussi à vous, prêtres et diacres dont la disponibilité est déjà le signe d'un Amour.

Mais nous savons aussi que cette disponibilité est mise à rude épreuve durant les mois d'été, là où se concentre la majorité des mariages. Quand, le samedi, un prêtre célèbre deux ou trois mariages, sans oublier les autres célébrations qui marquent la journée, comment maintenir une qualité de présence qui soit à la hauteur de la célébration ? La fatigue accumulée, la « course » d'église en église, le stress qu'engendre le respect d'horaires «serrés », ne risquent- ils pas de l'emporter ? Nous devons aussi veiller à respecter votre équilibre de vie, à vous les diacres, en permettant que le week-end soit également pour vous un temps de disponibilité auprès de votre conjoint et de vos enfants.

 

François Garnier, Archevêque de Cambrai

Gérard Defois, Evêque de Lille

Jean-Paul Jaeger, Evêque d'Arras

Pascal Delannoy, Evêque auxiliaire de Lille

 

1 Rituel Romain de la Célébration du Mariage, prière d'ouverture N°8

 

 

 

 

Afin de respecter les couples qui ont cheminé depuis plusieurs mois et ceux et celles qui les ont accompagnés, afin que votre ministère de prêtres et de diacres ne se réduise pas à un fonctionnement qu'engendrerait inévitablement une succession de célébrations, afin que votre famille demeure pour vous, diacres, le premier lieu de votre mission, nous, évêques de Lille, Arras et Cambrai demandons :

-    *** Que les couples envisagent de se marier en dehors des mois d'été. Sauf raisons exceptionnelles, que les prêtres et diacres n'assurent pas plus de deux mariages par samedi compte tenu de leurs autres obligations, et veillent à ce qu'ils soient célébrés, dans toute la mesure du possible, dans la même église afin d'éviter des déplacements fatigants et stressants.

 

-   *** D'encourager les futurs époux à choisir pour leur mariage un autre jour que le samedi. Aujourd'hui, l'aménagement du temps de travail permet d'envisager plus facilement de se marier un lundi ou un vendredi.

 

-   ***De développer progressivement la dimension communautaire du sacrement de mariage. Quand de nombreux mariages sont demandés le même jour et presque à la même heure, ce peut être aussi une chance et un bonheur pour les futurs époux et pour la communauté chrétienne de les célébrer ensemble tout en respectant chaque couple dans son cheminement.

 

-   *** Que le dimanche, le ou les mariages puissent être célébrés au cours de la messe dominicale, rendant ainsi plus présente la dimension communautaire et ecclésiale.

 

Ces demandes remettent en question quelques habitudes, mais nous vous demandons de les accueillir et de les mettre en œuvre avec lucidité et charité, afin de rechercher avec les couples qui désirent se marier les bonnes façons de faire, respectueuses à la fois de leur demande et de votre ministère. Nous savons que rien ne remplacera jamais un dialogue pastoral confiant et vrai. Nous savons pouvoir compter sur vous pour l'engager.

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF