Présentation des clochers

Présentation des huit églises de la paroisse.

bandeau bandeau  

 

Les églises de la paroisse Notre Dame de Pentecôte

 

 

Agny : Eglise St Laurent

 

  Eglise St-Laurentd'Agny Agny  
Eglise St-Laurentd'Agny
Eglise St-Laurentd'Agny

  

On a les traces de l'existence d'une église au début du XVII siècle.

 

Une nouvelle église bâtie en 1764 est démolie pendant la révolution puis reconstruite en 1823. Située, elle aussi sur la ligne de front, elle est détruite durant la grande guerre

L'une des cloches, récupérée, est installée actuellement dans les locaux de la Mairie.

 

 

                                        St Laurent d'Agny Agny  
St Laurent d'Agny
St Laurent d'Agny
                     L'église fut reconstruite  après la guerre , elle est entourée du cimetière. A l'intérieur du bâtiment actuel on peut remarquer un vitrail dédié aux combattants tombés durant le conflit.

On y voit un enfant deux femmes et deux  poilus,  qui prient devant une tombe et on peut également apercevoir l'ancienne église en ruines. Il s'agit d'une œuvre datée de 1931, signée Benoit. 

Dans la partie inférieure sont inscrits les noms des enfants d'Agny morts pour la France durant ces années sombres. 

  

 

L'Eucharistie est célébrée habituellement à 10 h chaque 2° dimanche du mois

 

 

 

 

Achicourt : Eglise St Christophe

 

   église  St Christophe Achicourt st Christophe  
église St Christophe
église St Christophe
 

 

A l'origine il s'agit d'une chapelle, construite à l’initiative de la SNCF en 1925. En fait c’est l’ancienne gare de la ville d’Albert (Somme) qui a été démontée et déplacée pour servir d’église à ce quartier des cheminots à cheval sur les communes d’Arras et d’Achicourt. Le travail acharné des fidèles en fit un très bel édifice pour l'érection en paroisse autonome en 1925. 

En quelques minutes, le dimanche 24 janvier 1982 à 10 h du matin, entre les messes de 9 h et de 11 h 30 qui réunissaient habituellement environ 300 personnes, elle fut détruite par un incendie. Seule une trentaine d'enfants se trouvaient réunis à 10 h pour une célébration d'initiation à la messe, sous la direction d'une jeune fille catéchiste. C'est cette dernière qui signala le début d'incendie, et réussit à faire évacuer tous les enfants avant d'alerter les pompiers par téléphone. Il n'y eut donc aucune victime.  

Le nouvel édifice, plus moderne et plus grand que le précédent, vit sa construction débuter en septembre 1982 pour s'achever à la Pentecôte de 1983 lors des Professions de foi solennelles.

 

 

 

L'église est dédiée à St Christophe et  on peut apercevoir sur le mur de l'entrée un haut relief extérieur représentant le St Christophe légendaire portant l'enfant Jésus, œuvre de Melle Nicole Hémard, à laquelle on doit également le chemin de croix et trois statues.

 Celle de la Vierge est originale surmontée d'une colombe, dorée à l'or fin, représentation habituelle de l'Esprit Saint. On remarquera son bec aquilin et son œil dardé sur Marie, comme lui apportant la force. incendie église St Christophe  
incendie
incendie
Quant à la Vierge, sa main gauche retenant son manteau sur son ventre, indique qu'elle sait qu'elle porte déjà en elle le Fils de Dieu…

 

Sa main droite montre que "Le porter" c'est aussi vouloir "Le porter aux autres", Le donner au monde. Il faut également noter qu'elle est représentée sans voile, tête nue, en cheveux, signe comme le dit l'Ecriture quelle n'est pas encore mariée. Cette représentation de la vierge est celle qui sans nul doute représente le mieux le nom de la paroisse "N.D. de Pentecôte"

Un Christ glorieux et ressuscité prend toute sa place dans le cœur et domine l'autel.

 

Pour plus de détail on peut consulter le guide de visite publié sur le site Internet de la paroisse.

  

L'Eucharistie est célébrée habituellement le samedi soir à 18 h 30

  

 

Achicourt : Eglise St Vaast

 

 

St Vaast St Vaast   Déjà au 7° siècle  les prêtres d'Arras venaient célébrer des offices  au village d'Achicourt qui possédait un petit oratoire. Mais ce n'est qu'en 1665 qu'une église est édifiée par le cardinal d'Este, abbé de St Vaast. L'église est vendue comme propriété nationale à la Révolution. Elle sera démolie.

Reconstruite en 1820 elle est se trouve sur la ligne de front lors de la 1° guerre mondiale et est à nouveau démolie.

 

L'église actuelle a été reconstruite en 1924-1925 sur un nouvel emplacement entre le lit  du Crinchon et la route reliant Achicourt à Arras.

Dans le cadre de l'aménagement urbain d'une ville devenue banlieue d'Arras et la plus importante commune de la CUA après Arras, elle bénéficie aujourd'hui d'un vaste parking créé pour faciliter le stationnement au centre ville à proximité immédiate, des écoles, de la mairie et des commerces.

 

 

L'Eucharistie est célébrée habituellement le dimanche à 11 h 

 

Arras : Eglise St Curé d'Ars

 

   

Année 1971, au milieu de nulle part ? Saint Curé d'Ars - Arras  
Année 1971, au milieu de nulle part ?
Année 1971, au milieu de nulle part ?

 

L'église du saint curé d'Ars, a été construite dans un quartier alors nouvellement construit à partir de 1954, à Arras. Elle a été consacrée le 23 octobre 1960. 

 

  "Dieu a planté sa tente au milieu des hommes" (Jean 1, 14)


Ce verset de l'Evangile de Jean a inspiré l'architecte, Jean Gondolo: une église en forme de tente, une construction "au milieu de la cité". Malheureusement l'édifice est resté en bordure de la cité, car l'extension prévu par le plan d'urbanisme n'a pas eu lieu, pour des motifs d'engorgement de circulation aux ponts enjambant la voie de chemin de fer.  

 

 

 

Les poutres s'élèvent vers le ciel, comme les plis d'unte tente Eglise saint curé d'Ars - Arras  
Les poutres s'élèvent vers le ciel, comme les plis d'unte tente
Les poutres s'élèvent vers le ciel, comme les plis d'unte tente
Coté architecture, l'église est bien connue pour avoir été la première utilisation de poutres en lamellé-collé en France. De nouvelles audaces architecturales pouvaient voir le jour: plus de piliers; d'un seul élan, les poutres montent du sol jusqu'au sommet de l'édifice.

 Vitrail côté Ouest Eglise saint curé d'Ars - Arras  
Vitrail côté Ouest
Vitrail côté Ouest

La création des vitraux fut confiée au père Pierre Cholewska, bénédictin de l'abbaye de Wisques (62).

Leur réalisation a été l'œuvre de moines de l'abbaye de Saint-Benoit-sur-Loire.

"Le verbe s'est fait chair... Il a dressé sa tente au milieu de nous... A ceux qui l'ont reçu
il leur donne le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Jean ch 1

 

L'Eucharistie est célébrée le dimanche à 11 h alternativement  au St Curé d'Ars ou à Beaurains

 

Beaurains : Eglise Saint Martin

 

  

Eglise der Beaurains Beaurains St Martin  
Eglise der Beaurains
Eglise der Beaurains

 

  

 Toute proche de la Mairie L'église de St Martin

est au centre du village d'autrefois. mais peut-être un peu excentrée par rapport au Beaurains d'aujourd'hui. Située sur un point haut, elle domine le territoire paroissial.

 Le presbytère attenant est le siège de la paroisse N.D. de Pentecôte.

Presbytère de N.D. de Pentecôte 27 rue Jean Jaurès, 62217 BEAURAINS,

Tél 03 21 73 27 82

 

 

 Arras Faubourg Ronville : Eglise Bonne nouvelle

 

  

N.D. de Bonne Nouvelle -Ronville N.D. de Bonne Nouvelle - ARRAS  
N.D. de Bonne Nouvelle -Ronville
N.D. de Bonne Nouvelle -Ronville
Plus connue par tradition sous son nom d'église de Ronville, parce que située Avenue Lobbedez à Arras dans le quartier de Ronville., Cette église très ancienne a du subir d'importants travaux d'entretien de la part de la commune d'Arras afin de pouvoir continuer à accueillir les fidèles. Les offices du dimanche matin à 9 h y sont particulièrement appréciés par les paroissiens matinaux

 

 

L'Eucharistie est célébrée habituellement à 9 h 00 le 3° dimanche du mois

 

 

  

 

eclairage-ronville eclairage-ronville  

 

 

 

 

 

En Novembre 2007 a été inauguré l'éclairage extérieur de l'église

 

 

 

 

 

 

Arras : Eglise St Sauveur

 

 

  Eglise St Sauveur Arras St Sauveur  
Eglise St Sauveur Arras
Eglise St Sauveur Arras

" Au carrefour du Grand Chemin de Cambrai et Chemin de Temple ", à l'extrémité du Rietz, s'élevait dès avant la construction des remparts médiévaux d'Arras, l'église St-Sauveur; église mère d'une paroisse qui englobait les quartiers sud de la ville. L'Edification des remparts début Xllème siècle avait situé l'église St-Sauveur hors les murs amputant son aire paroissiale des secteurs intra-muros.

 

C'est un édifice à clocher dans un enclos. Avec les nombreux établissements religieux situés sur les faubourgs sud d'Arras il fut détruit en 1640 quand la ville fut assiégée par les armées françaises. La paix revenue, l'église St-Sauveur fut reconstruite au même emplacement.
Détruite à la révolution elle est reconstruite début XIXème siècle à la faveur du rétablissement du culte catholique par Napoléon ,toujours route de Cambrai mais un peu plus au-delà de l'édifice disparu et du côté opposé de la chaussée (emplacement du garage Peugeot ). Rebâtie en pierres blanches, elle n'avait aucun cachet architectural. L'Intérieur était assez modeste ; son mobilier des plus simples. Ses seules richesses étaient ses trois autels en marbre et la statue du Saint-Sauveur en bois sculpté d'époque Louis XV, devant laquelle les dévots venaient " servir le Saint-Sauveur " à l'intention des enfants malades.

 Dès octobre 1914, l'église fut détruite par les bombardements de l'artillerie allemande.

La nouvelle église bénite en 1932 par Mgr DUTOIT fut reconstruite à quelques mètres de l'ancien emplacement sur les terrains de l'Usine St-Sauveur rachetés par la ville. L'Emplacement en retrait de la rue de Cambrai s'explique par l'état du sous-sol très excavé à cet endroit :  l'entrée principale se situait au pied d'une tour-clocher en briques qui ne manque pas d'allure aujourd'hui encore. En effet, si le terrible bombardement allié de la nuit du 13 juin 1944 anéantit la nef, il laissa debout et presque intact le clocher.

Un baraquement provisoire monté dès novembre 1944 en avant de ce clocher servit de lieu de culte jusqu'en 1955. En décembre de cette année-là, l'abbé AIMARD ,curé de la paroisse, bénissait la tour-clocher restaurée, le porche élargi, la nef reconstruite presque à l'identique, simplement prolongé de dix mètres - la longueur du chœur actuel - et les dépendances dont le presbytère

 

   Rénovation: l'autel St Sauveur  
Rénovation: l'autel
Rénovation: l'autel
    

Rénovation St Sauveur  
Rénovation
Rénovation
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Eucharistie est célébrée habituellement le dimanche à 10 h 30 

L'église a été fermée au culte après les vacances 2007, jusqu'à sa réouverture après des travaux de rénovation intérieure totale  qui lui confèrent un nouvel aspect plus accueillant.

L'inauguration par Mg Jean-Paul JAEGER aura lieu le dimanche 27 janvier 2008  

 

 

 

Tilloy les Mofflaines : Eglise St Brice

 

 

 

St-Brice-ext St-Brice-ext  St Brice est l'église la plus à l'Est  de cette paroisse sud d'Arras dont Agny est le premier clocher à l'ouest

 

La chapelle construite dans les années 1000 sera transformée en 1389. Elle était alors couverte de chaume et ce jusqu’au XVIème siècle. 

En 1616, une nouvelle église est construite, à trois nefs.

Dégradée par le temps, sa reconstruction commencera en 1784 mais elle sera détruite par les révolutionnaires en 1793. et dès 1806, c’est une grange qui servira d’église.                                                            

1827, reconstruction de l’église autour du clocher de 1784. La cloche qui datait de 1758 fut refondue en 1832. Les fonts baptismaux sont du 13ème siècle.

1914 : destruction de l’église par les bombardements de la guerre avec les Allemands. Tout le village sera rasé, à l’exception d’une partie du clocher.

 

Reconstruction dans les années 1920/1925 dans le style « Basilique »  -    

 

 

St-Brice-int St-Brice-int               St-Brice-cloche St-Brice-cloche           

 

Sa cloche 243 kg dont la note est "UT" porte l’inscription suivante : « Je me nomme Jeanne d’Arc, j’ai été baptisée en 1922. J’ai eu pour parrain M. Louis Style et pour  marraine Mme Emilie Sergeant. Léonie et Louise Lepoivre m’ont donnée à l’église. M. Richebez étant curé et M. Louis Style étant maire. Armand Blanchet, ingénieur ECP fondeur à Paris. »

 

L'église comporte une belle collection de vitraux

 

L'Eucharistie est célébrée habituellement à 10 h le 1° dimanche de chaque mois 

 

  

 

 

Article publié par Jean-Claude Pillon - Notre Dame de Pentecôte • Publié • 13392 visites