JOC : La jeunesse, ça se cultive

Le Festival de la jeunesse se prépare

Jocistes conference de presse Jocistes conference de presse  Boulot, loisirs, logement, santé. A la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), tous les jeunes prennent des initiatives qui touchent à toutes les dimensions de leur vie. Maryline, Patrick, Sébastien, Samuel, Cindy et Valentin, tous jocistes, participeront bientôt au rassemblement national le 2 mai prochain à la Courneuve.

 

“La jeunesse ça se cultive” tel est le message que veut faire passer la JOC à l’occasion de sa manifestation du quatre-vingtième anniversaire. Cinq cents jeunes regroupés en onze fédérations de la région Nord seront du voyage pour vivre ce rassemblement. La JOC souhaite célébrer ce moment anniversaire à la Courneuve autour de jeunes de toute la France issus des milieux populaires. Cela fait quatre-vingts ans qu’elle les accompagne pour qu’ils se lèvent et prennent leur part à la construction de la société. 

Logo JOC couleur JOC  
Logo JOC couleur
Logo JOC couleur
 

Né en 1929, ce mouvement chrétien accueille des jeunes de tous horizons et de toutes convictions… Patrick, permanent jociste, évoque les enjeux du rassemblement de mai en insistant sur l’accès à la culture et aux loisirs pour tous ! Que faisons-nous de notre temps libre ? nous dit-il en reprenant le slogan de la JOC “Eteins ta télé et allume tes idées… ou allume ton PC et cultive-toi !”. On pense trop souvent aujourd'hui aux divertissements payants alors que l’on peut s’interroger sur le divertissement gratuit en faisant preuve de créativité. Insiste-t-il. La JOC se veut aussi être interpellante sur la recherche d’autres idées que les loisirs de consommation, souvent inaccessibles au plus grand nombre parce que trop chers.

 

Originalité de la JOC


2 mai 2009 La Courneuve JOC-festival de la Jeunesse  
2 mai 2009 La Courneuve
2 mai 2009 La Courneuve
 La Jeunesse ouvrière chrétienne cherche à développer l’épanouissement de chaque jeune en soulignant ses propres valeurs. Sébastien nous parle de l’enquête qui a été lancée l’an dernier par le mouvement et qui a rejoint près de dix mille jeunes. Elle a permis de recenser leurs difficultés mais aussi de démontrer ce dont ils sont capables. Le mouvement donne la parole aux jeunes de manière originale en suscitant des actions concrètes pour améliorer la vie au quotidien.

 

Pour Maryline, 29 ans, cela fait quatre ans qu’elle est en équipe JOC. Devant des problèmes de chômage, la démarche Atout Jeunes lui a permis de dédramatiser sa situation en discutant avec des personnes qui vivent les mêmes difficultés face à la crise de l’emploi. Quant à Patrick en France depuis six ans, il a tout de suite accroché aux valeurs de la JOC ! La vie d’équipe lui permet de trouver un lieu de rencontres et d’échanges avec des jeunes d’origines, de cultures et de convictions religieuses différentes. Pour Sébastien, 27 ans, sa rencontre avec la JOC s’est faite par hasard il y a sept ans… et cela lui a permis de faire de grands pas. On apprend à faire face aux situations et à mieux se connaître, nous dit-il. Samuel, 22 ans, a découvert la JOC dans un quartier de Fives, c’est un endroit où l’on y est bien. Lieu de rencontres où l’on échange sérieusement et on essaie de faire quelque chose de sa vie en prenant des responsabilités. Pour Cindy à la JOC depuis cinq ans, ses rencontres ont renforcé ses capacités en communication en se faisant de nombreux amis. Valentin, lui, insiste sur l’importance d’écouter les autres au-delà des préjugés que l’on peut avoir parfois dans les échanges. Tous ces jeunes partiront avec d’autres à la Courneuve le samedi 2 mai. Au programme : débats, concerts, ateliers culturels et sportifs, village associatif, village du livre, célébration…


Cette dynamique de sensibilisation, de fête et d’actions autour de la culture et des loisirs se prolonge jusqu’en 2010 avec l’organisation de forums des initiatives, d’opérations symboliques et de mobilisation, afin de mener localement quelques propositions de changements.
Philippe Cattez

 

Samuel Nolf, 22 ans, en recherche d’emploi, Lille


Conférence de presse Marylin - JOC  
Conférence de presse
Conférence de presse
“Je suis en équipe JOC sur Wazemmes depuis le rassemblement de Bercy en 2003, c’est cet événement qui nous a lancés. Nous nous retrouvons environ une fois par mois et nous sommes accompagnés par un frère dominicain ; ces rencontres nous permettent de discuter entre nous sans juger, sans tabou. On parle de nos vies, de nos joies et aussi de nos galères au boulot. Moi je suis boulanger-pâtissier et je cherche un emploi. Avec la JOC, on peut vite prendre des responsabilités, on nous fait confiance. Cette année, en lien avec le thème de la culture, on est allé avec des copains au musée de la mine à Lewarde. On peut faire des tas de choses sans forcément dépenser beaucoup ! Le 2 mai prochain, j’espère passer un super moment et découvrir plein de choses. Des rassemblements comme ça, ça fait du bien, ça fait communion, ça résonne en nous après… On voit qu’on n’est pas tout seul à vivre les mêmes joies et les mêmes galères !”

 

Maryline Dusautoir, 29 ans, étudiante, Saint-Omer


“Je suis à la JOC depuis quatre ans et je suis aujourd’hui présidente de la fédé de Saint-Omer. En équipe, on partage notre quotidien, on essaie aussi de voir le côté positif et de faire avancer les choses. Je pense par exemple à un après-midi d’information sur les fiches de paie pour aider les jeunes à décrypter toutes les informations de cette fiche. La JOC m’a permis de relativiser, de tenir dans mon boulot à une période où ça n’allait pas du tout et de réfléchir à mon avenir. Résultat, j’ai changé d’orientation, j’étais dans le commerce et je suis partie dans le social. Je termine ma licence pro en juin et j’espère trouver vite un boulot ! J’ai hâte d’être le 2 mai prochain, ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve à trente mille jeunes, c’est un moment que je ne vivrai sans doute qu’une fois… La JOC compte beaucoup pour moi, ça donne un sens à ma vie.”
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 5111 visites