Vie des hommes

Activités des communes, patrimoine, tourisme...

accrobranches accrobranches   Ce monde que Dieu aime, c’est à ce monde qu’il nous est demandé de proposer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Quelques personnes se sont réunies autour du thème de la culture, du patrimoine et des loisirs. Après un tour d’horizon très vaste, ils se sont attachés à évoquer des situations précises et chacun peut compléter et écouter avec ses propres oreilles.

 

Notre région est riche de propositions, d’activités, d’innovations et de recherche. Le Pas-de-Calais est classé 2ème département touristique. Chacune des catégories ci-dessous évoquait aux participants des noms, des associations, des actifs (bénévoles et salariés) pour valoriser les réalités.

 

Le patrimoine naturel, (le littoral, le tourisme vert en milieu rural). Le patrimoine industriel (la mine projet avec l’Unesco), la dentelle. Le patrimoine historique (en particulier Vimy – Lorette et bien des vestiges locaux de la première guerre). Le patrimoine religieux (les chemins de St Jacques et la via Francigéna ; les visites des cathédrales et autres édifices ; les expositions itinérantes, comme : le visage du Christ ; les voyages découvertes des monastères ; les activités du service d’Art Sacré en partenariat avec des organismes de la société civile ; les musées, universités, communes etc.).


Parmi les loisirs très spécifiques : l’accrobranche à Olhain, le circuit sur rail à Nielles les Bléquin. Loisirs liés au monde maritime : pêche, voile, char à voile. Le succès grandissant des parcs de jeux : Olhain ou le rafting à St Laurent Blangy. Cela représente bien du monde.
D’autres loisirs gardent tout leur place et de nombreux participants : chorales, harmonies ou fanfares, la recherche des patois ou des généalogies… Il y a plusieurs équipes sportives de haut niveau, mais aussi d’innombrables activités sportives les week-ends. Il suffit d’évoquer le timing des parents et grands parents afin d’assurer la participation des jeunes et des enfants pour mesurer l’activité débordante.

 

Si l’on écoute plus concrètement, par exemple à partir d’une commune, comme Vimy : on y entend le souci de la commune pour les jeunes en développant le pôle culturel (école de musique, harmonie, cours d’orgues, guitare, violon) ; développement des loisirs ludiques et animations pour les enfants et les ados pendant les vacances. Dans les décisions municipales, une place importante est faite à la sphère des jeunes (nouvelle salle de sports, diversifier les animations…). En même temps, la population se protège aussi des jeunes (dégradations de monuments, d’aires de jeux, de parking, installation de grillages et clôtures).


Ainsi se vit le souci du développement envers les jeunes et tout à la fois les phénomènes de protection et de repli. La plupart ne baissent pas les bras, sachant que les jeunes qui participent aux activités ne sont pas ceux qui vandalisent.
 

Fermer