Témoignage en Ecole catholique

101010-Créer des passerelles entre l’école et la paroisse

A l'école

 

Une représentation intimiste, le regard. Dialogue entre Marie et Jésus Marie  
Une représentation intimiste, le regard. Dialogue entre Marie et Jésus
Une représentation intimiste, le regard. Dialogue entre Marie et Jésus
  Cela se passe à l'école Notre Dame à Moulle à 10Km de Saint Omer, dans une petite cour annexe où il y a une statue de Marie placée dans une grotte faite de silex, avec un petit parterre devant.

 

A la fin de chaque période scolaire : la Toussaint, Noël, Pâques, la fin de l'année, nous avons l'habitude de rassembler les classes pour un temps de prière partagée. 130 enfants entre 2 et 11 ans s'installent face à la grotte.

 

 

Avec des membres de la paroisse


Ou on se limite aux enfants et aux enseignants ; ou on élargit et on coordonne avec d'autres personnes.
L'équipe enseignante décide alors d'inviter une personne responsable de chorale à la paroisse mère Teresa, l'Abbé Sauty, curé de la paroisse, et des personnes bénévoles qui viennent aider régulièrement dans l'école.

 

Pour prier ensemble


C'est le mois de mai et nous prenons le temps de prier Marie.
Chaque classe a préparé quelque chose :
• Je vous salue marie , chanté
• Le mime de l'Annonciation et des Noces de Cana
• La cantilène de Noël gestuée
• Des prières de merci entrecoupées de refrains
• Un panneau avec les différents lieux de pèlerinage ( Notre Dame des Miracles, Notre Dame de Lourdes, Notre Dame des Ardents, Notre Dame des trois Cayelles....)
• Un apport de fleurs à la grotte par les enfants les plus jeunes.

 

Les fruits d’une bonne collaboration

 

Cela peut paraître très banal, or il a fallu collaborer, rejoindre des personnes de la paroisse, créer des ponts avec l'école. La responsable de la chorale est venue apprendre les chants... D'autre part, on retrouve quelques enfants à la chorale à la messe du dimanche.


L'Abbé a eu le déroulement de la prière quelques jours auparavant et a pu intervenir au bon moment (notamment sur l'appel de Dieu dans la vie de chacun après le récit de l'Annonciation). Très clairement, il a demandé à quelques garçons s'ils aimeraient être prêtre. Il y eut un temps libre pour discuter et rejoindre aussi les élèves qui avaient juste fait la première des communions.


Car créer des passerelles entre l'école et la paroisse permet de témoigner auprès de ceux qui ne sont pas catéchisés dans un espace de liberté, de créativité où chacun peut trouver sa place.


Ce petit événement a pu faire prendre conscience que les chrétiens forment une famille et peuvent se retrouver et prier à différents endroits, avec des personnes différentes.... Quelques mots, une attitude, un échange auront sans doute rejoint le chemin des participants dans leur vie de croyant ou de non-croyant.
L'important pour moi, ça été de faire prendre conscience qu'un chrétien n'est ni tout seul, ni enfermé dans un lieu, une structure, pour exprimer sa foi. Il rejoint d'autres personnes ( ici, des élèves, des enseignants, une choriste, l'Abbé...).

 

 

Mais où est donc Jésus ?

Au coeur de nos vies sans doute...mais les liens sont toujours à inventer; ni le temps ni les espaces sont limités car l'Esprit souffle où il veut !
 

 

Fermer